Interviews

Gilles Simon : « Mon grand objectif est d’être heureux sur le court »

Lors d’une interview pour le site internet de l’ATP, Gilles Simon (n°54) est revenu sur la façon dont il a vécu le confinement et la crise liée au Coronavirus. Après plus de deux mois enfermé à la maison, le joueur français s’est confié sur sa famille, sa préparation physique et ses objectifs à court terme.


Gilles Simon (n°54), capitaine de l’équipe française en début d’année lors de l’ATP Cup, est peut-être l’un des joueurs les plus charismatiques du tennis français. Chaque fois qu’il prend la parole, nous sommes comme suspendus à ses lèvres, car ce qu’il a à dire est toujours intéressant. Loin de pratiquer la langue de bois, le joueur tricolore ne cache pas son amour du tennis, tout en sachant qu’il est dans ses dernières saisons en tant que joueur professionnel. Ainsi, au cours d’une interview pour le site internet de l’ATP, Gilles Simon est revenu sur la difficulté pour lui de se séparer de ses deux enfants pendant les longs mois de compétition. Il a également révélé quels étaient ses objectifs à court terme.

Heureux de pouvoir profiter de sa famille pendant le confinement, ce qu’il n’a pas l’habitude de faire quand il est sur le circuit, le Français a partagé une anecdote concernant son fils aîné. « Je suis actuellement à Paris avec ma femme et mes deux enfants », a-t-il ainsi raconté. « Lorsque le pays a été fermé à cause du Coronavirus, nous avons décidé de nous isoler dans le sud de la France. L’endroit où nous avons séjourné a un court de tennis dans la cour arrière et parfois, je joue avec mon fils de dix ans, Timothée, qui se met en colère quand je lui donne des instructions. Il me dit souvent de ne rien lui dire, car je ne suis pas son coach. Je suis une personne qui cherche le bonheur de son fils et quand il me dit cela, je prends du recul. Plusieurs fois, je l’ai vu heureux de jouer au tennis avec moi, car il sait que je suis un joueur professionnel et il veut apprendre beaucoup de choses. » Souvent éloigné de ses enfants à cause du tennis, Gilles Simon regrette d’ailleurs d’avoir manqué certaines étapes importantes dans la vie d’un enfant. « Les joueurs de tennis ne passent pas beaucoup de temps à la maison et malheureusement, cela m’a fait manquer beaucoup de choses », a confié le joueur de 35 ans. « Lorsque vous revenez après avoir joué de nombreux tournois et que vous passez quelques jours à la maison, vous sentez que les choses ont beaucoup changé. Quand mon fils Timothée aura 15 ans, j’aurai 40 ans et nous pourrons faire beaucoup de choses ensemble. Maintenant, il a 11 ans, j’ai 35 ans et je suis toujours en compétition. Mes enfants sont tout pour moi et je voulais les avoir au bon moment. J’aurais pu attendre la fin de ma carrière pour fonder une famille, mais cela serait arrivé trop tard. »

Concernant le tennis, le Tricolore ne fait pas partie de ces joueurs qui ont eu besoin de beaucoup s’entraîner pour garder la forme. Gilles Simon connaît bien son corps et il sait qu’il ne doit pas trop en faire s’il ne veut pas se retrouver blessé lorsque la compétition pourra enfin reprendre. « Je n’ai pas beaucoup joué au tennis dans mon arrière-cour », a déclaré le 54ème joueur mondial, finaliste sur le gazon du Queen’s il y a presque un an. « Je fais partie de ces personnes qui savent ce dont elles ont besoin. Je ne suis plus très jeune et si je pousse trop fort, il pourrait y avoir un risque important de blessure. Mon idée dans cet enfermement était de me reposer et d’essayer de rester en aussi bonne santé que possible. Il y a deux semaines, j’ai commencé à faire de l’exercice, très lentement, et je m’entraîne déjà pour revenir au top de ma forme lorsque l’ATP décidera qu’il sera temps de reprendre le calendrier. » Enfin, le Tricolore a évoqué ses objectifs à court terme. Il est conscient qu’il est plus proche du début que de la fin et il ne cherche plus à remporter de grands tournois, d’autant plus qu’il a dû composer avec plusieurs blessures ces dernières années. « Pour le moment, j’ai 35 ans et pour moi les résultats ne sont plus la chose la plus importante », a conclu le joueur français. « Mon objectif principal est d’être heureux sur le court et de profiter de ce qu’il me reste. Je voudrais encore plus profiter des matches. Je suis passionné par le jeu, j’adorerai le tennis et ce sport toute ma vie. Très souvent, je dis que je pourrais être la personne qui aime le plus le tennis. »

Crédit photos : @MDAM34, @Welovetennis, @Tennisworlden

A LIRE AUSSI :

Roland-Garros 2020 : un tournoi sans double mixte ni tournoi des légendes, et seulement 96 joueurs en qualifications

Dans une lettre ouverte à la WTA et l’ITF, Tara Moore accuse les instances de garder le secret

11 réflexions au sujet de “Gilles Simon : « Mon grand objectif est d’être heureux sur le court »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s