Analyses

Dans une lettre ouverte à la WTA et l’ITF, Tara Moore accuse les instances de garder le secret

La joueuse britannique Tara Moore (n°233) a déclaré dans une lettre ouverte publiée sur les réseaux sociaux que la WTA garde la majorité de ses joueuses dans l’ignorance concernant ses plans pour la reprise du jeu.


La joueuse professionnelle Tara Moore (n°233) a ainsi accusé la WTA de garder le secret et de tenir la plupart de ses joueuses éloignées alors qu’elle est en train de décider d’une façon de sortir de la crise et de l’arrêt forcé lié au Coronavirus. Dans une lettre ouverte, la Britannique a déclaré que les deux tiers des joueuses auraient été exclues des réunions entre les officiels de la WTA et les joueuses de haut niveau.

Lors de ces réunions, la Britannique a déclaré que les différentes parties discutaient de questions de grande envergure telles que le programme de soutien aux joueuses et la reprise du calendrier des tournois. Tara Moore a même qualifié les transactions de « délit d’initié. » Comme on peut le lire dans sa lettre notamment publiée sur son compte Twitter : « Les joueuses inclues dans ces réunions reçoivent des informations privilégiées et sont invitées à ne pas les partager avec d’autres joueurs en dehors de la réunion. Cela peut alors les aider à mieux se préparer à la reprise du circuit par rapport à des joueuses qui n’ont pas ces informations, ce qui constitue donc une forme de délit d’initié. »

Ainsi, la 233ème joueuse mondiale met en lumière un problème important pour la grande majorité des joueuses classées en dehors du Top 200, comme elle. La pandémie de COVID-19 a ravagé pratiquement toutes les industries et dans le monde du sport, cette incertitude est multipliée pour les joueurs et les joueuses de rang inférieur et non classés, qui n’ont par conséquent pas de filet de sécurité professionnel. La nature internationale du circuit WTA signifie que les voyages et l’hébergement peuvent être financièrement prohibitifs pour beaucoup de joueuses classées en dehors du Top 100 et les affirmations de Tara Moore, selon lesquelles les joueuses seraient exclues de réunions logistiques importantes, qui pourraient avoir un impact sur leurs moyens de survie, ne font que rendre la compétition plus difficile pour elles.

Enfin, il semblerait que la joueuse britannique aurait raison d’appeler cette pratique de la WTA d’exclure les joueuses du processus décisionnel de « délit d’initié ». Entre les appels à une fusion entre la WTA et l’ATP et les échos des murmures de syndicalisation des joueuses en 2018, il y a clairement une demande pour une organisation plus démocratique et équitable agissant par et pour les joueuses professionnelles.

Crédit photos : @Sporf, @Kirolbet_es, @Tennisbrainwork

A LIRE AUSSI :

L’Ultimate Tennis Showdown, un laboratoire pour le tennis moderne ?

US Open – Nick Kyrgios traite l’ATP d’égoïste dans sa position concernant le Grand Chelem new-yorkais

2 réflexions au sujet de “Dans une lettre ouverte à la WTA et l’ITF, Tara Moore accuse les instances de garder le secret”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s