Reportages

Quand Coco Gauff et Naomi Osaka prennent position après le décès tragique de George Floyd aux États-Unis

En dehors de la sphère du tennis, ce qu’il s’est passé il y a quelques jours à Minneapolis, aux États-Unis, est tout simplement atroce. George Floyd, âgé de 46 ans, un Afro-Américain arrêté par les forces de police, a été tué de sang froid à cause de sa couleur de peau. Ce qui n’a pas manqué de mettre en colère plusieurs joueuses de tennis qui font partie de cette communauté afro-américaine, comme Coco Gauff (ainsi que des joueurs, notamment le Français Jo-Wilfried Tsonga qui s’est exprimé sur les réseaux sociaux), ou encore la Japonaise Naomi Osaka.


Toute l’Amérique est en deuil, voire en feu après le meurtre perpétré par un officier de la police de Minnesota à l’encontre de George Floyd. Partout, sur les réseaux sociaux, les hashtags ont fleuri : #blacklivesmatter ou encore #ICantBreathe (une phrase devenue tristement célèbre, prononcé par la victime alors que l’officier de police l’empêchait de respirer en ayant le genou posé sur sa trachée). Dans le monde du tennis, cet événement tragique, qui n’est malheureusement pas une première, a également fait réagir. Du haut de ses 16 ans, l’Américaine Coco Gauff s’est indignée, comme toute la communauté afro-américaine, de voir encore une fois un homme mourir face à la police à cause de sa couleur de peau. Ce qu’elle n’a pas manqué de pointer du doigt sur les réseaux sociaux, notamment à travers une vidéo postée sur Tik Tok. Dans cette vidéo, Coco Gauff enfile un sweat-shirt à capuche noir, se tourne lentement vers la caméra et demande « Suis-je la prochaine ? » Une musique dramatique est jouée, tandis que des images de George Floyd, Ahmaud Arbery, Breonna Taylor et d’autres victimes afro-américaines de violences de la part des forces de l’ordre apparaissent à l’écran. Coco Gauff termine avec un défi lancé aux gens qui la suivent : « J’utilise ma voix. Allez-vous utiliser la vôtre ? »

Cette vidéo a ainsi été réalisée par la jeune joueuse à cause de la mort de George Floyd. Sur Twitter, elle a par ailleurs écrit ces mots : « Je suis en larmes en regardant cette vidéo. Chaque jour, des innocents meurent à cause de notre couleur de peau. Personne ne mérite de mourir comme ça. Je ne peux pas croire ça. Cela doit cesser. » Comme beaucoup de personnes appartenant à la communauté afro-américaine, Coco Gauff a été très touchée par cette vidéo où on voit l’officier de la police de Minnesota tuer George Floyd de sang froid, alors qu’il lui implore de le laisser respirer. « Gauff est probablement allée se coucher mardi soir fatiguée et épuisée mentalement, comme la plupart des Noirs américains », a par ailleurs écrit Carron J. Phillips du  site web d’actualité sportive Deadspin. « Mais c’est la norme pour nous dans ce pays. C’est une guerre émotionnelle, et nous sommes tous des vétérans… Mardi soir, Coco Gauff, la fille noire, en premier lieu, et la star du tennis, en second lieu, a été enrôlée. À l’âge de 16 ans. » Autant la jeune joueuse est prête à entrer dans l’histoire du tennis dès son plus jeune âge, autant elle semble prête à mener un combat politique. L’an dernier, Coco Gauff avait publié un article au mois de juin sur l’histoire des Noirs, et avait promis son allégeance à Greta Thunberg. « Ma génération vient de décider qu’il était temps de parler de nos propres choses », avait déclaré la jeune joueuse de 16 ans au Guardian l’automne dernier. « Je suis le mouvement [climatique] et j’apprends comment nous pouvons changer, au moins notre mode de vie et la façon dont ma famille vit. »

En s’engageant dans la politique, Coco Gauff suit une tradition dans le tennis qui n’est peut-être pas bien connue des fans occasionnels. La semaine dernière, dans un article sur Gauff, The Guardian l’a décrite comme « une sensation de 16 ans dans un sport où les meilleurs joueurs ont traditionnellement évité de s’exprimer sur des questions sociales. » C’est vrai que le tennis a une réputation de sport élitiste, dont il ne s’est jamais vraiment séparé, ce qui est d’autant plus vrai aux États-Unis. Mais cette forme de conservatisme a également inspiré une forte réaction progressiste. C’est, après tout, le sport d’Althea Gibson, Billie Jean King, Arthur Ashe et Martina Navratilova, et de l’égalité de rémunération dans les tournois du Grand Chelem. Par ailleurs, il existe également une forte tradition afro-américaine dans le tennis féminin, de Venus et Serena Williams à Sloane Stephens et aujourd’hui Coco Gauff.

De son côté, Naomi Osaka joue pour le Japon, mais son père est haïtien et elle a vécu la majeure partie de sa vie aux États-Unis. Aucune de ces femmes n’a eu peur de s’exprimer ou de jouer un rôle de leadership. Venus Williams a contribué à faire de l’égalité de rémunération dans les tournois du Grand Chelem une réalité. Serena Williams a dénoncé les fusillades de la police : « Je ne me tairai pas », avait-elle déclaré après la mort de Philando Castile par la police du Minnesota en 2016. Sloane Stephens est membre du conseil des joueuses de la WTA et a ouvert de nouvelles perspectives. Son homologue, Madison Keys, est un défenseur de Fearlessly Girl, qui se concentre sur la lutte contre l’intimidation et la négativité chez les jeunes femmes. Et au cours de la semaine dernière, Naomi Osaka a placé le meurtre de George Floyd au centre de son univers sur les réseaux sociaux. « Ce n’est pas parce que cela ne vous arrive pas que cela ne se produit pas du tout », a-t-elle notamment tweeté. Ce samedi, la Japonaise a également publié une photo en storie sur Instagram des manifestations de Minneapolis, avec en légende : « Si vous ne représentez rien, vous tombez pour tout. » En tous les cas, Coco Gauff montre que les événements récents survenus dans son pays ne peuvent laisser une jeune femme afro-américaine sans voix. Qu’elle soit une joueuse de tennis n’est après tout qu’un détail, mais si elle peut utiliser sa voix pour être entendue, grand bien lui fasse.

Crédit photos : @indiatvnews, @SunSentinel, @lequipe

À LIRE AUSSI :

Il était une fois… le 31 mai 2009, quand Rafael Nadal subissait sa première défaite à Roland-Garros

Coronavirus – Andy Murray, Nick Kyrgios, Alexander Zverev et Elina Svitolina disputeront des exhibitions

4 réflexions au sujet de “Quand Coco Gauff et Naomi Osaka prennent position après le décès tragique de George Floyd aux États-Unis”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s