Interviews

Arthur De Greef : « Ce n’est pas aux joueurs du top de payer pour moi »

Comme la plupart des joueuses et des joueurs de tennis professionnels, le Belge Arthur De Greef (n°324) a pu reprendre le chemin des courts cette semaine. Cependant, il se pose la question du fonds de solidarité lancé par les membres du Big 3, pensant qu’il ne devrait pas être payé par les top players mais plutôt par les instances du tennis…


Soulagé de pouvoir reprendre l’entraînement, le Belge Arthur De Greef (n°324) s’est exprimé pour nos confrères de la RTBF. S’il partage également son soulagement en tant que directeur du club de Namur, il a également évoqué le fonds de soutien mis en place par les membres du Big 3, qui ont demandé aux top players de payer, selon leur classement, les joueurs classés au-delà de la 150ème place mondiale. Un fonds qui a fait du bruit dans le milieu du tennis, certains acteurs étant pour et d’autres, comme Dominic Thiem (n°3) et Matteo Berrettini (n°8), étant plutôt contre.

En ce qui concerne Arthur De Greef, il n’est jamais parvenu à rentrer dans le Top 100 et, à 28 ans, il a préféré se montrer honnête : pour lui, ce n’est pas aux joueurs qui ont réussi à percer au plus haut niveau de payer pour les joueurs les moins bien classés.  « Cette histoire de classement n’est pas très révélatrice », a-t-il notamment déclaré pour la RTBF. « Un cas n’est pas l’autre. Tu peux très bien avoir été 300ème toute ta carrière et avoir très bien gagné ta vie. Prenons l’exemple des Anglais : ils n’ont pas beaucoup de joueurs du top pour le moment. Par conséquence, un joueur moyen va rapidement être pris en charge par la fédération, éventuellement disputer la Coupe Davis, recevoir une wild card pour Wimbledon. Idem pour les Français avec Roland-Garros. Et tout ça, mis bout à bout, cela fait de fameux gains. Par contre, à ce petit jeu, il y a des joueurs qui sont dans le Top 150 qui gagnent beaucoup moins parce qu’ils sont issus d’un pays et d’une fédération moins riches. Je pense aussi aux jeunes qui n’ont pas encore de sponsors privés. Dans mon cas, je fais partie des chanceux. La fédération me soutient depuis que j’ai 12 ans. Je dispute des tournois du Grand Chelem depuis cinq ans. Pour le moment, je n’ai pas de gain mais pas de frais non plus puisque je ne dispute pas de tournoi. Sans compter que j’ai des sponsors qui continuent de me soutenir. »

Par ailleurs, après environ deux mois de confinement et un tennis en compétition à l’arrêt depuis le début du mois de mars, le joueur belge a donné son ressenti quant à son retour sur un court de tennis. « Je suis heureux évidemment mais je dois avouer que cet arrêt forcé fut un moment agréable », a-t-il concédé. « J’ai pu passer plus temps avec ma copine et ma famille. Des moments très rares durant une saison normale. » Un mal pour un bien, donc. Mais comment s’entraîne-t-on quand on ne sait toujours pas quand le tennis professionnel pourra reprendre en compétition officielle ? « Pour en revenir au tennis, ce retour se fait en douceur puisqu’on a pas encore d’objectifs fixés », a ajouté De Greef. « On ne sait pas quand les tournois reprendront et je suis de ceux qui pensent que cela ne sera pas avant janvier 2021. Cet arrêt est d’autant plus fâcheux pour moi que j’étais sur le retour après une blessure au dos. J’avais repris depuis deux mois et je me sentais de mieux en mieux. Et puis, il y a eu cette crise sanitaire qui a tout arrêté. »

Crédit photos : @lessportsplus, @TennisWorlden

A LIRE AUSSI :

Coronavirus – Après le nouveau report des circuits, des tournois comme Hambourg et Kitzbühel croient à un report

Coronavirus – Un circuit national en Italie cet été, avec ou sans Fabio Fognini ?

2 réflexions au sujet de “Arthur De Greef : « Ce n’est pas aux joueurs du top de payer pour moi »”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s