Reportages

Coronavirus – Ce n’est pas parce que Wimbledon ne se jouera pas en 2020 qu’il ne faut pas entretenir le gazon

Comme vous le savez déjà, pour la première fois depuis la Seconde Guerre Mondiale, le tournoi de Wimbledon n’aura pas lieu en 2020. Pour autant, les jardiniers du All England Club doivent continuer à chouchouter le gazon, cette surface si spéciale…


Le gazon de Wimbledon représente la perfection. Ce tapis vert qui couvre tous les courts de tennis du All England Club est très délicat. Le processus qui implique le soin et la replantation de l’herbe, entre avancées techniques et un côté plus artisanal, est également une œuvre d’art. Neil Stubley, chef du jardinage du Grand Chelem londonien, est responsable d’un groupe de près de 20 personnes qui travaille 365 jours par an à la surveillance de la surface du tournoi le plus prestigieux au monde. Cette année, avec le Coronavirus, l’entretien de la pelouse est différent, avec un côté frustrant, puisqu’aucun échange ne sera disputé à Wimbledon cet été. Ce qui n’empêche pas les jardiniers de travailler d’arrache-pied pour que tout soit au point pour l’édition 2021 du tournoi.

« De toute évidence, il est décevant que le tournoi ait été annulé mais, fondamentalement, l’herbe continue de pousser à l’intérieur et nous devons faire l’entretien correctement », a déclaré Neil Stubley au journal espagnol La Nación. Le chef des jardiniers a commencé à travailler comme au All England Club en 1995 et en 2017, il a été promu chef de l’entretien des courts, n’étant que la huitième personne dans cette tâche dans l’histoire d’un tournoi qui a été joué pour la première fois en 1877. Peut-être que le manque d’action entraînera moins d’usure du gazon, et peut-être que le suivi méticuleux et détaillé pourra être un peu plus détendu les jours où le tournoi aurait dû battre son plein. Mais pas un jour ne passe au SW19 sans que les jardiniers ne poursuivent leur oeuvre. Car le gazon doit continuer à être travaillé, comme si de rien n’était, vu que le All England Club est un club également ouvert aux amateurs de la petite balle jaune. Par conséquent, Stubley continuera de suivre l’évolution des pelouses qui seront piétinées par de nombreux fans de ce sport, et les courts, une fois les mesures de confinement assouplies, auront le loisir d’être utilisés, même si le niveau sera différent. « À cette époque, nous nous divisons en groupes pour continuer notre travail, conformément aux recommandations de sécurité du gouvernement », a expliqué Stubley. « Nous travaillons à 20 mètres, donc la distance sociale n’est pas un problème ; chacun travaille avec ses machines et ses effets personnels et à la fin de la journée, ceux-ci sont désinfectés et placés dans le réservoir. C’est un défi, auquel nous sommes confrontés depuis le début, et qui affecte le monde entier. »

Maintenant que nous savons que les jardiniers travaillent toujours de la même manière que si le tournoi allait avoir lieu, il est également intéressant de savoir où en est le gazon, cette surface vivante si difficile à entretenir. « En ce moment, la surface est molle. La seule chose que nous n’allons pas faire est de marquer les lignes blanches, mais nous ne réduirons pas l’arrosage jusqu’à ce que nous sachions quand les portes du club s’ouvriront. C’est un processus de quelques semaines, donc une fois le club ouvert, nous mettrons les lignes. Nous sommes prêts à 95% à jouer à tout moment. » La question se pose ensuite sur les conséquences du manque de jeu sur les courts principaux où ont lieu les plus grands matches à Wimbledon. Quelle incidence aura le fait que le tournoi ne se joue pas cette année ? « Qu’elle soit jouée ou non ne fait aucune différence », a assuré Neil Stubley. « La raison de nos rénovations est que le plus d’herbe indésirable possible soit éliminée. La seule façon de remarquer les différences d’année en année est par le temps s’il fait chaud et sec, les courts seront fermes, et si le court est plus ou moins sec pendant le tournoi, nous garderons un œil dessus. Quoi qu’il en soit, ce sont de petites différences : je ne pense pas que les joueurs réalisent la différence entre un court qui est légèrement plus doux que la normale. »

Si la météo détermine en grande partie la prise en charge des courts, on se demande à quel moment se situe le point le plus critique pour le changement du gazon. Est-ce sous le froid hivernal de Londres ? Ou, peut-être, au cours des étés les plus chauds ? « Je dirais que l’étape la plus compliquée est la rénovation à la fin de l’été. Il y a un temps limité pour que les courts soient prêts pour l’année suivante et vous ne savez pas très bien quand le temps peut changer. La partie la plus difficile est d’août à septembre, quand il y a encore des gens du club qui jouent et que nous devons commencer notre travail. » Enfin, Neil Stubley a effectué une belle réflexion sur ce que signifie être le « gardien ultime » du gazon londonien et de la façon dont il vit le tournoi dans une telle position. « Chaque jour est un nouveau jour, avec ses propres défis. Vous ne profitez pas du tournoi jusqu’à la fin. Un tournoi idéal est, pour moi, celui dans lequel les joueurs ont eu une excellente performance, dans laquelle les gens ont parlé des joueurs et de la météo et non de l’état du gazon. Si le gazon n’a pas été mentionné, c’est un signe que le tournoi a été un succès. »

Crédit photos : @AELTCGroundsman, @dw_sports

À LIRE AUSSI :

Il était une fois… 2012, quand la terre battue de Madrid était devenue bleue au grand dam de Rafael Nadal !

Caroline Garcia : « À la reprise, on sera tous dans le même bateau »

3 réflexions au sujet de “Coronavirus – Ce n’est pas parce que Wimbledon ne se jouera pas en 2020 qu’il ne faut pas entretenir le gazon”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s