Reportages

Thanasi Kokkinakis, victime d’une mononucléose, partage sa souffrance

Ces derniers mois, l’Australien Thanasi Kokkinakis a souffert d’une mononucléose qui s’est aggravée, le forçant à subir une intervention chirurgicale d’urgence. Aujourd’hui, il parle de sa souffrance et la partage au monde entier.


À ses débuts dans le monde professionnel, Thanasi Kokkinakis (n°237) a attiré beaucoup d’attention en Australie, avec d’autres joueurs de sa génération comme Nick Kyrgios (n°40). Il semblait ainsi que l’Australie avait deux potentiels Top 10 et deux sérieux candidats pour remporter des titres en Grand Chelem. Alors que ce bon vieux Nick ne joue sérieusement que quand il en a envie, Kokkinakis a dû composer avec les blessures et une grande part de malchance. Il a déjà eu d’innombrables pépins physiques, notamment aux genoux et à l’épaule et à 24 ans, il n’a toujours pas pu trouver une régularité qui lui permette de jouer les premiers rôles sur le circuit ATP. Enfin, à cela s’est ajoutée une autre complication, une mononucléose avec laquelle il a dû vivre ces derniers mois.

EB1CdJzWkAAyGh8

L’Australien de 24 ans avait prématurément mis un terme à sa saison 2019, invoquant des soucis de santé mais ne s’étalant pas sur lesdits problèmes. Il souffrait déjà de cette mononucléose, sur laquelle il donne à présent plus de détails avec un cas qui s’est aggravé, allant jusqu’à l’hospitalisation et une opération d’urgence pour retirer ses amygdales. Tout avait débuté à la fin du mois d’août dernier, lors de l’US Open, quand Kokkinakis avait dû déclarer forfait au deuxième tour avant même d’affronter l’Espagnol Rafael Nadal (n°2). « Ils m’ont dit que pendant que j’étais endormi, j’ai arrêté de respirer parce que ma gorge était très enflée. Je n’ai pas pu manger à cause de l’inflammation et j’ai perdu jusqu’à 10 kilos », a expliqué le joueur, qui a dû mettre le tennis de côté pour récupérer. Par ailleurs, quand il a semblé que ce problème était derrière lui, l’infection est revenue encore plus forte. « Fin décembre, j’ai essayé de revenir sur les courts, avant de savoir que j’avais quelque chose », a-t-il poursuivi. « Je me suis senti immédiatement fatigué et je n’avais pas de force.J’ai pensé que ça pouvait être à cause de la qualité de l’air en Australie, à cause des incendies et de tout ce qu’il se passait. Mais j’ai commencé à avoir une forte fièvre la nuit. Je me suis changé quatre ou cinq fois pendant la nuit. Le lit était trempé et quand je suis arrivé à Melbourne, dès que j’ai commencé à jouer au tennis, je me suis fatigué. »

EDLF2r5XsAAJ-FR

Il a donc fallu que l’Australien se résolve a subir une intervention chirurgicale, pour retirer les parties qui causaient l’infection. « Ma gorge me tuait », a raconté Kokkinakis. « J’avais l’impression d’avoir plusieurs lames à l’intérieur chaque fois que j’avalais, jusqu’à ce que je décide d’aller à l’hôpital. La situation s’est aggravée lorsque je suis retourné à Adélaïde. Là, je ne pouvais ni manger ni boire de l’eau. C’est à ce moment-là que j’ai dû retourner à l’hôpital. » Pour finir, il a tenu à rassurer et malgré les dix kilos qu’il a pu perdre, il espère un retour sur les courts au plus vite, quand la crise sanitaire mondiale sera passée. « Je me sens déjà mieux, relativement en bonne santé, mais cela a été quelque peu frustrant », a-t-il conclu. « Maintenant, je ne regarde pas trop loin, j’essaie juste de rester en forme et de récupérer, d’être en bonne santé. Je ne pousse pas trop mes limites, quand j’irai bien, je reviendrai. »

Crédit photos : @AustralianOpen, @journal_tennis, @usopen

À LIRE AUSSI :

Il était une fois… 2005, quand Richard Gasquet terrassait le n°1 mondial, Roger Federer

Coronavirus – Pour Noah Rubin, le tennis va connaître de vrais problèmes financiers

2 réflexions au sujet de “Thanasi Kokkinakis, victime d’une mononucléose, partage sa souffrance”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s