Analyses

Race to Milan – Félix Auger-Aliassime en tête, Thiago Seyboth Wild et Miomir Kecmanovic sur le podium

En ce début de saison 2020, et pour le deuxième mois de l’année, il y a pas mal de changements à noter au classement de la Next Gen. Quoi de plus normal après seulement deux mois de compétition ? Ainsi, le Canadien Félix Auger-Aliassime s’empare de la première place, suivi sur le podium par la surprise Thiago Seyboth Wild et le Serbe Miomir Kecmanovic. Derrière, Denis Shapovalov et Corentin Moutet ont bien chuté…


1/ Félix Auger-Aliassime (19 ans) :

ERZfvnUXkAIjiUeClassé quatrième du classement de la Next Gen à l’issue du mois de janvier, le Canadien Félix Auger-Aliassime s’empare de la première place un mois après ! C’est le résultat de ses deux finales, disputées coup sur coup au tournoi ATP 500 de Rotterdam puis la semaine suivante au tournoi ATP 250 de Marseille. S’il n’a pas encore remporté son premier titre sur le circuit ATP, il a affiché un bel état de forme, ne perdant que face à Gaël Monfils (6-2, 6-4) et Stefanos Tsitsipas (6-3, 6-4) dans chacun de ces deux tournois. Autant dire qu’il n’a perdu que face à des membres du Top 10… La semaine dernière, il a quelque peu marqué le pas au tournoi ATP 500 d’Acapulco, où il s’est incliné au deuxième tour contre le Britannique Kyle Edmund (6-4, 6-4). Mais il faut dire qu’il venait de faire le voyage entre l’Europe et l’Amérique du Nord, donc on ne peut pas lui en vouloir. Quoiqu’il en soit, le Canadien compte à ce jour 635 points et prend une sérieuse avance sur les autres membres de la Next Gen. Nous verrons s’il sera capable de poursuivre sur sa lancée lors des premiers Masters 1000, qui auront lieu au mois de mars à Indian Wells et Miami.

2/ Thiago Seyboth Wild (19 ans) :

ESDqGqDWAAEXRK-On attendait un autre membre de la Next Gen pour soulever son premier trophée en 2020, mais le Brésilien Thiago Seyboth Wild a créé la surprise ! Ce dimanche, il s’est imposé à Santiago, sur terre battue, au Chili. Son tout premier trophée sur le circuit ATP, remporté en finale contre le Norvégien Casper Ruud (7-5, 4-6, 6-3). Grâce à ce résultat, obtenu à la fin de la tournée sud-américaine sur terre battue, le Brésilien fait une première apparition fracassante dans le Top 8 de la « Race to Milan », se qualifiant virtuellement pour les Next Gen ATP Finals… Avant ce gros résultat, il avait pourtant été très discret, comptant une victoire pour trois défaites lors des trois autres tournois sur terre battue du mois de février. Par ailleurs, il s’était incliné dès le premier tour des qualifications de l’Australian Open en janvier. Comme quoi, sa percée est tout sauf attendue. Il a désormais 295 points au classement de la Next Gen et nous verrons s’il pourra poursuivre sa montée en puissance, notamment au printemps lors de la saison européenne sur terre battue. Un joueur qui sera forcément à suivre dans les semaines  venir !

3/ Miomir Kecmanovic (20 ans) :

ERmjTlJW4AQs4J-Par rapport au mois de janvier, le Serbe Miomir Kecmanovic a gagné deux places à la « Race to Milan », montant ainsi sur la dernière marche du podium. Il doit cela à un bon résultat lors du tournoi ATP 250 de New York, où il a atteint les demi-finales en battant notamment le Français Ugo Humbert (3-6, 6-2, 6-4) en quarts de finale et échouant ensuite contre le Britannique Kyle Edmund (6-1, 6-4). La semaine suivante, au tournoi ATP 250 de Delray Beach, le Serbe a perdu au deuxième tour face à… Humbert (6-4, 7-6 [6]) ! Puis il a disputé le tournoi ATP 500 d’Acapulco la semaine dernière, ne dépassant pas là non plus le deuxième tour à cause d’un certain Rafael Nadal, qui l’a battu en deux sets 6-2, 7-5, après avoir pourtant éliminé Alex de Minaur au premier tour. Cependant, Kecmanovic montre qu’il a du talent et qu’il progresse à son rythme ; il sera ainsi à suivre de près lors des Masters 1000 d’Indian Wells et de Miami où il pourrait se révéler un peu plus s’il parvient à avoir un tirage au sort favorable. Avec 265 points au classement de la Next Gen, il devance de peu son premier poursuivant, qui aura à cœur de faire mieux en mars…

4/ Denis Shapovalov (20 ans) :

EROozAeWkAADxaqClassé premier à l’issue du mois de janvier, le Canadien Denis Shapovalov est en chute libre dans cette « Race to Milan » ! Il a perdu trois places, éjecté du podium, et c’est une suite logique de ses résultats en dent de scie… Au mois de février, il a disputé trois tournois pour un bilan de trois défaites pour une seule victoire. Lors du tournoi ATP 250 de Montpellier, le Canadien a perdu dès son entrée en lice au deuxième tour face à son compatriote Vasek Pospisil (6-2,6 -3). Il pensait se remettre en selle à l’ATP 500 de Rotterdam la semaine suivante, mais là aussi il a tout de suite été éliminé au premier tour par le Bulgare Grigor Dimitrov (6-3, 7-6 [3]). Enfin, au tournoi ATP 250 de Marseille, il a bien remporté une victoire face au Croate Marin Cilic (6-4,4 -6, 6-2) avant d’échouer au tour suivant contre Alexander Bublik (7-5, 4-6, 6-3), soit en quarts de finale. Shapovalov, qui compte aujourd’hui 250 points, devra vite sortir la tête de l’eau s’il veut rester dans la course aux Next Gen ATP Finals ! Ce qu’il pourrait faire dès le mois de mars en obtenant des résultats à la hauteur de son talent, que ce soit à Indian Wells ou Miami.

5/ Corentin Moutet (20 ans) :

(SP)QATAR-DOHA-ATP-TENNIS-QATAR OPENClassé deuxième de la « Race to Milan » à la fin du mois de janvier, le Français Corentin Moutet est en chute libre, comme ses résultats du mois de février. Il faut dire qu’il avait commencé l’année 2020 très fort avec sa première finale sur le circuit ATP… En février, il s’est engagé sur la tournée sud-américaine sur terre battue, sa surface favorite. On ne peut cependant pas dire qu’il a connu beaucoup de succès, avec un bilan de deux victoires pour trois défaites. C’est au tournoi ATP 250 de Cordoba qu’il a engrangé ses deux victoires, avant de chuter en quarts de finale face au Slovaque Andrej Martin (6-3, 6-2). Ensuite, ça a été la chute libre, avec une défaite d’entrée au tournoi ATP 250 de Buenos Aires, contre le Slovaque Jozef Kovalik (6-3, 7-6 [4]), puis une autre à l’ATP 500 de Rio de Janeiro, face à l’Argentin Federico Coria (1-6, 7-6 [1], 7-6 [3]). Le Tricolore pourra-t-il rebondir, sur dur, lors des Masters 1000 d’Indian Wells et de Miami ? Ce sera difficile vu la densité des tableaux, mais il le faudra bien s’il ne veut pas prendre plus de retard, lui qui compte désormais 217 points et pourrait voir son premier poursuivant le rattraper très vite, puisqu’il n’a que quatre points de retard…

6/ Jurij Rodionov (20 ans) :

ERf73oVWoAAQUR-C’est la toute première fois que le jeune autrichien Jurij Rodionov fait son apparition dans le Top 8 de la « Race to Milan » ! Il y est parvenu grâce à de nombreuses victoires sur le circuit Challenger tout au long du mois de février. Tout a commencé par une première victoire dans cette catégorie au Challenger de Dallas, aux États-Unis, où il a battu en finale l’Américain Denis Kudla (7-5, 7-6 [10]). Après une semaine moins fructueuse (quoi de plus normal après une victoire ?), il a enchaîné au Challenger de Morelos, au Mexique, où il a remporté son deuxième trophée face à l’Argentin Juan Pablo Ficovich (4-6, 6-2, 6-3). Enfin, la semaine dernière, il ne s’est incliné qu’en demi-finales du Challenger de Columbus, face à l’Ouzbek Denis Istomin (6-3, 7-6 [1]). Bilan des courses : 15 victoires pour 2 défaites en février et une 172ème place mondiale, son meilleur classement à ce jour. Avec 213 points, il est tout prêt de dépasser Corentin Moutet au classement de la Next Gen et on peut être sûr qu’il poursuivra sa progression, soit sur le circuit Challenger soit en glissant petit à petit dans des tableaux qualifications au niveau ATP.

7/ Jannik Sinner (18 ans) :

ERIf5wiX0AALlbLCette saison, le jeune italien Jannik Sinner participe à des tournois du circuit ATP, après s’être fait la main en 2019 sur le circuit Challenger. Sans réaliser des performances exceptionnelles, il progresse à son rythme, ce qui lui permet de faire son apparition dans le Top 8 de la « Race to Milan », à la septième place. Rappelons qu’il avait remporté les Next Gen ATP Finals, à la surprise générale, en 2019. Au mois de février, il a perdu au premier tour au tournoi ATP 250 de Montpellier, face au Suédois Mikael Ymer (6-3, 6-4), mais aussi au deuxième tour du tournoi ATP 250 de Marseille, contre le Russe Daniil Medvedev (1-6, 6-1, 6-2). Entre temps, il a tout de même atteint les quarts de finale de l’ATP 500 de Rotterdam, s’inclinant sur le fil face à l’Espagnol Pablo Carreño Busta (7-5, 3-6, 7-6 [6]). Il faudra suivre de près la progression de Sinner, qui compte désormais 155 points et fera son apparition aux Masters 1000 d’Indian Wells et de Miami, où il pourra se frotter à ce qui se fait de mieux au niveau mondial…

8/ Emil Ruusuvuori (20 ans) :

EP2ToSvXsAAeW4ZPour finir, le Finlandais Emil Ruusuvuori conserve la place dans le Top 8 de la « Race to Milan ». Même s’il perd une place par rapport au mois de janvier, il poursuit sa progression au plus haut niveau, ayant disputé plusieurs tournois du circuit ATP en février et se rapprochant du Top 100. Au tournoi ATP 250 de Montpellier, il s’est extirpé des qualifications avant de perdre au deuxième tour contre le Slovaque Norbert Gombos (7-5, 6-4). Au tournoi ATP 500 de Rotterdam, il a perdu au deuxième tour des qualifications, face au Français Grégoire Barrere (7-5, 7-5), tout comme au tournoi ATP 500 de Dubaï, où il a été éliminé par le Sud-Africain Lloyd Harris (abandon après le premier jeu du match). Il s’est à nouveau extirpé des qualifications au tournoi ATP 250 de Marseille, où il a ensuite perdu au premier tour contre le Canadien Vasek Pospisil (7-6 [6], 6-3). Si le mois n’a pas été facile pour Ruusuvuori, il poursuit tout de même sa progression à son rythme, comptant désormais 141 points au classement de la Next Gen. Il devra cependant garder le cap car derrière, la lutte sera acharnée pour entrer dans ce cercle fermé…

Notez que trois joueurs sont sortis du Top 8 de cette « Race to Milan », à cause de leurs résultats en baisse au cours du mois de février : l’Australien Alex De Minaur (20 ans), qui se retrouve à la neuvième place alors qu’il était troisième ; l’Australien Alexei Popyrin (20 ans), qui est désormais dixième alors qu’il était sixième ; et l’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina (20 ans), treizième alors qu’il était classé huitième à l’issue du mois de janvier.

Crédit photos : @atptour, @AbiertoTelcel, @WeAreTennisFR, @ATPChallenger, @Open13, @OpenSuddeFrance

À LIRE AUSSI :

Indian Wells et Miami en ligne de mire, en mars Roger Federer brillera par son absence

Les Frenchies de la semaine : Arthur Rinderknech au sommet, Océane Dodin et Thomas Laurent titrés en ITF

1 réflexion au sujet de “Race to Milan – Félix Auger-Aliassime en tête, Thiago Seyboth Wild et Miomir Kecmanovic sur le podium”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s