Analyses

Après les échecs de Dominic Thiem et Daniil Medvedev, qui sera le cinquième à détrôner le Big Three en Grand Chelem ?

Après la défaite de Dominic Thiem (n°4) en finale de l’Australian Open il y a quelques jours (sa troisième en finale d’un Grand Chelem), la question se pose : qui sera en mesure de détrôner le Big Three et de devenir le cinquième joueur à inscrire son nom, en dehors de Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic, dans un tournoi Majeur ? Daniil Medvedev (n°5) s’en était lui aussi approché lors de l’US Open en septembre dernier, sans pour autant y arriver…


Le 8 septembre 2019, le Russe Daniil Medvedev (n°5) aurait pu rentrer dans l’histoire du tennis en remportant son premier titre du Grand Chelem, à l’US Open, face à l’Espagnol Rafael Nadal (n°2). Pourtant, comme beaucoup avant lui, il s’est incliné au bout de 4h49 de jeu, en cinq sets 7-5, 6-3, 5-7, 4-6, 6-4. Le Russe avait poussé le Majorquin dans ses retranchements, il était remonté de deux sets à zéro mais il avait fini par craquer dans la cinquième manche. Encore une fois, un membre du Big Three venait ajouter son nom au palmarès d’un Grand Chelem, en empêchant un jeune loup de prendre la relève.  Résultat : Federer compte aujourd’hui 20 titres Majeurs, Nadal en compte 19 et Djokovic, depuis quelques jours, en compte 17. Soit un total de 56 titres pour ces trois monstres du jeu. D’autres s’y sont donc cassés les dents avant le Russe, et d’autres s’y casseront encore les dents. Voilà ce qui est ainsi arrivé le 3 février dernier, à Melbourne, où l’Autrichien Dominic Thiem (n°4) s’est également approché du Graal, sans parvenir à conclure…

EPyEisEUYAEx8Nl

Après avoir échoué deux fois face à Rafael Nadal (n°2) en finale de Roland-Garros, en 2018 et 2019, l’Autrichien Dominic Thiem (n°4) a échoué  aux portes du titre lors de l’Australian Open, là aussi contre le maître des lieux, le Serbe Novak Djokovic (n°1). Il est parvenu à pousser le n°1 mondial jusqu’aux cinq sets ; il a même mené deux manches à une et obtenu une balle de break dans la quatrième manche, mais tous ses efforts n’ont pas été suffisants. « Lors des deux dernières finales, que ce soit Daniil à l’US Open ou moi, ça aurait pu tourner dans notre sens », avait déclaré l’Autrichien en conférence de presse à Melbourne. Pourtant, les membres du Big Three ne se sont pas encore fait détrôner. En effet, il y a un monde entre les bousculer et concrétiser en allant chercher la victoire finale. « Moi ou les autres jeunes joueurs, nous avons clairement le potentiel pour gagner un Grand Chelem, d’affronter chacun de ces champions avec la conviction de pouvoir gagner, mais ça demande du travail, beaucoup de travail », a ajouté Thiem. Des explications, il y en a cependant. Par exemple, l’Autrichien a dû puiser dans ses réserves pour arriver en finale à Melbourne et il était peut-être un peu éreinté au moment d’affronter Djokovic. « J’ai rarement fini aussi épuisé, surtout maintenant que la tension nerveuse est retombée », a-t-il avoué après sa défaite en finale. « J’ai joué un match incroyable contre Rafa, la demie contre Sascha était très intense, aujourd’hui, encore quatre heures. Bien sûr, c’est très exigeant physiquement. Je me sens complètement vide. »

EPcxpHSU0AIKXC7

Ni Medvedev, ni Thiem ces derniers mois n’ont donc réussi à être le cinquième joueur à mettre un autre nom que ceux de Federer, Nadal ou Djokovic au palmarès d’un tournoi du Grand Chelem. L’Argentin Juan Martin del Potro, le Britannique Andy Murray, le Suisse Stan Wawrinka et le Croate Marin Cilic demeurent ainsi des exceptions. Cependant, Dominic Thiem n’est pas prêt de renoncer, même s’il se rend compte que la situation ne joue pas forcément en sa faveur. « C’était sans doute plus facile pour d’autres de gagner des Grands Chelems à d’autres époques », a-t-il constaté à Melbourne, avec un brin de fatalisme. « C’est une situation unique, je pense, dans l’histoire du sport, d’avoir les trois plus grands champions réunis sur une seule période. Pour nous, ça rend les choses très, très difficiles. Il faut en battre au moins deux des trois pour décrocher un titre. Pour l’instant, nous n’y arrivons pas. » Aujourd’hui, l’Autrichien semble se trouver un peu dans la situation d’Andy Murray, il y a environ une dizaine d’années. Le Britannique s’était également élevé dans le sillage du Big Three, à tel point qu’à un moment donné, on a parlé de Big Four. Il avait lui aussi buté à de multiples reprises contre Federer, Nadal ou encore Djokovic. Quatre fois, il a perdu en finale d’un Grand Chelem. Une fois de plus que Thiem à ce jour, avant de se propulser au sommet et de décrocher trois titres Majeurs. Voilà tout le mal que nous pouvons souhaiter à l’Autrichien. Il est capable de remporter un, voire plusieurs titres en Grand Chelem. Beaucoup d’acteurs et d’observateurs du tennis seront d’accord avec cette idée, à Thiem de concrétiser ses rêves.

Crédit photos : @AustralianOpen

À LIRE AUSSI :

Insolite – Le forfait de Radu Albot à Rotterdam, et les 15 510 euros dont personne n’a voulu…

 

De Rotterdam à Bâle, les tournois ATP 500 ont une réelle place dans le calendrier ATP…

4 réflexions au sujet de “Après les échecs de Dominic Thiem et Daniil Medvedev, qui sera le cinquième à détrôner le Big Three en Grand Chelem ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s