Analyses

Insolite – Le forfait de Radu Albot à Rotterdam, et les 15 510 euros dont personne n’a voulu…

Si vous suivez le tournoi ATP 500 de Rotterdam cette semaine, le forfait du Moldave Radu Albot (n°50), ce mercredi au premier tour alors qu’il devait affronter l’Italien Jannik Sinner (n°79), n’a pas pu vous échapper. Pourtant, ce n’est pas ça qu’il faut retenir : le plus insolite, ce sont les 15 510 euros de prize money, que personne n’a touché…


Ce mercredi, une enveloppe de 15 510 euros est restée sans propriétaire au tournoi ATP 500 de Rotterdam, après que le Moldave Radu Albot (n°50) se soit vu contraint de déclarer forfait à cause d’un problème à une épaule avant sa rencontre du premier tour, qui devait l’opposer à l’Italien Jannik Sinner (n°79). Habituellement dans un tournoi, les joueurs qui perdent au dernier tour des qualifications restent sur place pendant un ou deux jours en cas d’un forfait de dernière minute. Ils attendent que toutes les rencontres du premier tour soient jouées et chaque matin, une demi-heure avant le début de la journée, ils doivent venir sur les lieux et signer la feuille des lucky losers, en attendant leur chance. Le destin a voulu que le match entre Sinner et Albot soit programmé ce mercredi. Ainsi, les joueurs qui avaient déjà perdu durant les qualifications avaient tous quitté Rotterdam pour se rendre ailleurs, pensant que personne ne déclarerait forfait mercredi.

IMG_20200211_230358.jpg

Autre curiosité de la situation, le Moldave avait eu trois retraits consécutifs avant de jouer à Rotterdam. Il avait disputé l’ATP Cup en janvier, perdant ses trois matchs, puis il s’était retiré du tournoi ATP 250 d’Auckland, de l’Australian Open et du tournoi ATP 250 de Montpellier. Tout cela, quelques heures seulement avant le début de ses rencontres, à chaque fois. Le directeur du tournoi, Richard Krajicek, a avoué à la presse néerlandaise qu’il avait appelé les quatre joueurs qui avaient perdu au dernier tour des qualifications ce mercredi matin, à la recherche d’un de ces joueurs pour arriver à l’heure, mais aucun ne pouvait arriver avant 10h30. Par conséquent, l’enveloppe de 15 510 euros n’a pu être donnée à personne. Dans des conditions normales, Albot aurait pu toucher cette somme, mais le règlement empêche un joueur qui n’a pas joué depuis plus de trente jours de récupérer l’argent après un forfait.

IMG_20200212_231154

Ainsi, il a remporté le prize money à Auckland (4 884 euros) et la moitié de celui du premier tour en Australie (45 000 $, car les Grands Chelems sont régis par des règles autres que les tournois ATP). Il aurait dû participer à un match avant de pouvoir recevoir à nouveau le prize money après un forfait, bien qu’il soit limité à seulement deux tournois par an. Ainsi, personne n’a pu toucher les 15 510 euros et personne n’a eu l’opportunité d’affronter Sinner, qui s’est donc qualifié sans jouer pour le deuxième tour et a ainsi touché le double de la somme qui a été gâchée…

Crédit photos : @TennisMoldova, @abnamrowtt, @LiveTickerCOM

À LIRE AUSSI :

De Rotterdam à Bâle, les tournois ATP 500 ont une réelle place dans le calendrier ATP…

Pour Patrick Mouratoglou, les nouvelles règles de la WTA ne peuvent être que bénéfiques

2 réflexions au sujet de “Insolite – Le forfait de Radu Albot à Rotterdam, et les 15 510 euros dont personne n’a voulu…”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s