Analyses

Race to Milan – Denis Shapovalov, Corentin Moutet et Alex de Minaur sur le podium

Depuis deux saisons, nous faisons régulièrement pour vous le point sur la « Race to Milan », le classement des joueurs de moins de 21 ans qui sert à définir les huit qualifiés pour les Next Gen ATP Finals, en fin de saison. En 2020, nous allons tenter de vous faire un point mensuel, avec les progressions et régressions de chaque membre du Top 8, virtuellement qualifié. Voici donc le premier point de l’année, qui englobe les performances de ces jeunes loups sur le mois de janvier.


1/ Denis Shapovalov (20 ans) :

EN4rzw5U0AYFMWtLe Canadien Denis Shapovalov a bien démarré la saison 2020, en rapportant deux belles victoires pour une défaite lors de l’ATP Cup au mois de janvier. Il a ainsi battu Alexander Zverev et Stefanos Tsitsipas, n’échouant que face à Alex de Minaur ! Ensuite, il a enchaîné par une victoire au deuxième tour du tournoi ATP 250 d’Auckland sur son compatriote Vasek Pospisil, avant de perdre en quarts de finale face au Français Ugo Humbert. S’il avait bien démarré ce mois de janvier, le Canadien a ensuite beaucoup déçu en Grand Chelem en se faisant sortir dès le premier tour de l’Australian Open par Marton Fucsovics (6-3, 6-7 [7], 6-1, 7-6 [3]). S’il est premier au de la « Race to Milan » après le mois de janvier, avec 205 points, il devra tout de même se méfier de ses concurrents tout au long de l’année, car le moindre faux pas pourrait lui coûter cher. Cependant, on ne doute pas que Shapovalov va profiter de la densité du mois de février pour reprendre sa marche en avant.

2/ Corentin Moutet (20 ans) :

EN7vd2CW4AEiaUTDans l’optique d’une qualification pour les Next Gen ATP Finals en fin de saison, le Français Corentin Moutet démarre bien ! Il se classe 2ème de ce classement après le mois de janvier, notamment grâce à sa belle finale au tournoi ATP 250 de Doha. Issu des qualifications, il a enchaîné six victoires de rang pour bien commencer l’année. Ainsi, il a battu des joueurs comme Milos Raonic, Fernando Verdasco ou encore Stan Wawrinka. Certainement un peu émoussé physiquement, il a ensuite perdu en finale face au Russe Andrey Rublev (6-2, 7-6 [3]). Sans avoir à passer par les qualifications, il n’est cependant pas parvenu à confirmer en Grand Chelem lors de l’Australian Open, pas aidé il est vrai par le tirage au sort : il a ainsi perdu dès le premier tour contre le Croate Marin Cilic (6-3, 6-2, 6-4). Avec 172 points, il prend déjà un avantage sur certains de ses concurrents dans cette « Race to Milan », et on peut penser qu’il fera tout pour se qualifier, lui qui n’était pas passé si loin en 2019.

3/ Alex de Minaur (20 ans) :

EPcwBw4WkAA4_p-L’Australien Alex de Minaur doit sa place sur le podium du mois de janvier à ses belles performances lors de l’ATP Cup, disputée dans son pays. En effet, il a ensuite été blessé et n’a plus rejoué depuis, faisant même l’impasse sur l’Australian Open. Cependant, il n’a disputé que deux matches pendant l’ATP Cup, mais il a ramené deux victoires à son pays : la première contre l’Allemand Alexander Zverev et la seconde face au Canadien Denis Shapovalov. Autant dire que ce ne sont pas les premiers venus ! Si l’Australien parvient à se débarrasser de ses petits pépins physiques, il pourrait être un des acteurs de cette saison 2020 et truster les premières places de la « Race to Milan », où il est déjà sur le podium avec seulement deux matches joués (et donc deux victoires). Avec 140 points, il prend déjà un petit avantage sur certains de ses concurrents les plus proches. Nous attendons désormais de le voir de retour sur un court pour suivre ses performances.

4/ Félix Auger-Aliassime (19 ans) :

img_20200113_09145227613802447450289.jpgS’il a démarré avec un ratio négatif de deux défaites pour une victoire lors de l’ATP Cup, le Canadien Félix Auger-Aliassime a rectifié le tir la semaine suivante lors du tournoi ATP 250 d’Adélaïde, en remportant deux victoires avant de se laisser éliminer en demi-finales par l’un des hommes en forme de ce début de saison : le Russe Andrey Rublev (7-6 [5], 6-7 [7], 6-4). Malheureusement pour lui, il aurait pu engranger des points lors de l’Australian Open mais pour le premier tournoi du Grand Chelem de la saison, il a énormément déçu. En effet, le Canadien a perdu d’entrée face au Letton Ernests Gulbis (7-5, 4-6, 7-6 [4], 6-4). Il devra vite se reprendre, peut-être dès le mois de février où il y aura des tournois chaque semaine, pour ne pas se laisser distancer par les joueurs présents sur le podium. Auger-Aliassime compte tout de même 120 points à la « Race to Milan », ce qui n’est pas rien pour démarrer la saison et le place à seulement 20 points du podium.

5/ Miomir Kecmanovic (20 ans) :

ELfvk7DU8AEjPQdLe Serbe Miomir Kecmanovic a lui aussi bien démarré la saison 2020, avec une demi-finale lors du tournoi ATP 250 de Doha début janvier. Il a enchaîné trois victoires, dont une sur Jo-Wilfried Tsonga au deuxième tour, avant de sombrer face au talent du Russe Andrey Rublev (6-3, 6-1). Éliminé au premier tour de l’Australian Open par l’Italien Andreas Seppi (6-4,6 -4, 7-6 [3]), il n’a pas pu confirmer ses bonnes dispositions de début de saison en Grand Chelem. Ce qui ne l’a pas empêché de repartir la semaine dernière se reconstruire une confiance mentale au Challenger de Newport Beach, où il est reparti avec une victoire pour une défaite, s’arrêtant au troisième tour.  Si le Serbe veut jouer un rôle cette saison dans la « Race to Milan », il devra se montrer plus régulier, notamment sur le circuit ATP et peut-être même dans les tournois du Grand Chelem. Ce qui ne l’empêche pas de compter 110 points après le mois de janvier et de voir la suite du premier trimestre sous un bon œil. Affaire à suivre !

6/ Alexei Popyrin (20 ans) :

EOypdvPW4AAnr3DL’Australien Alexei Popyrin a lancé sa saison 2020 avec deux tournois ATP 250 : Doha et Adélaïde. au final, il s’en est sorti avec deux défaites pour une seule victoire, mais il apprend et progresse à son rythme. Lors de l’Australian Open, il n’a pas eu un tirage au sort facile, tombant sur le Français Jo-Wilfried Tsonga au premier tour. Cependant, il s’en est sorti grâce à une blessure contractée par ce dernier et il a ensuite su capitaliser. Il s’est ainsi hissé au troisième tour, où le Russe Daniil Medvedev l’attendait de pied ferme (victoire 6-4,6 -3, 6-2). Pourtant, l’Australien peut être satisfait et ressortir fier de ce premier Grand Chelem de la saison, avec un beau parcours qui lui permet de prendre la 6ème place de la « Race to Milan » avec 96 points. Attention cependant à ne pas trop se laisser distancer et pour cela, Popyrin devra apprendre à se montrer plus régulier sur le circuit ATP, quitte à retourner sur des Challengers de temps en temps s’il le faut pour regagner en confiance.

7/ Emil Ruusuvuori (20 ans) :

EP8TEzcWkAUMpfVLe Finlandais Emil Ruusuvuori est la bonne surprise de ce début de saison chez les moins de 21 ans. Classé 101ème joueur mondial, il a beaucoup progressé en 2019 et il semble qu’il ne compte pas s’arrêter là. Ainsi, il a débuté sa saison par une finale au Challenger de Canberra (déplacé à Bendigo à cause des incendies), enchaînant un total de cinq victoires, dont une face à Jannik Sinner, pour une seule défaite. Seul l’Allemand Philipp Kohlschreiber (7-6 [5], 4-6, 6-3) est parvenu à le stopper dans son élan. En pleine confiance, le Finlandais a ensuite passé un tour lors des qualifications pour l’Australian Open, avant de perdre de justesse au deuxième tour contre le Français Elliot Benchetrit (6-4, 0-6, 7-6 [3]). Dommage, il avait tout ce qu’il fallait pour disputer le premier Grand Chelem de la saison ! Ce qui ne l’empêche pas de se placer parmi les huit premiers de la « Race to Milan », avec 83 points, et de pointer le bout de son nez si un de ses prédécesseurs au classement connaît un moment de faiblesse. Ils sont prévenus !

8/ Alejandro Davidovich Fokina (20 ans) :

EObsGobWsBEMrUbL’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina est une autre surprise de ce mois de janvier, dans la catégorie des moins de 21 ans. Entré dans le Top 100 en fin de saison dernière, il faudra désormais compter avec lui. Il a débuté sa saison par deux tournois ATP 250 : Doha et Auckland. S’il a eu un bilan de deux défaites pour une victoire, l’Espagnol continue à progresser et tente sa chance désormais sur le circuit ATP plutôt que sur le circuit Challenger. Lors de l’Australian Open, il a bataillé pendant cinq sets pour passer le premier tour, montrant son mental de combattant, avant d’échouer au tour suivant face à Diego Schwartzman (6-1, 6-4, 6-2), autant dire un vrai client. Malgré tout, Davidovich Fokina est un réel espoir pour l’Espagne, et avec 51 points il figure parmi les meilleurs joueurs de la Next Gen en ce début d’année 2020. Espérons pour lui qu’il pourra continuer parce que derrière, l’Italien Jannik Sinner se tient en embuscade avec 45 points. Enfin, notez que le jeune Français Harold Mayot (17 ans), vainqueur du tournoi Juniors à l’Australian Open, pointe à la 11ème place de la « Race to Milan » avec 23 points.

Crédit photos : @TSN_Sports, @ATP_Tour, @apuntesports, @Portal4Sports, @AustralianOpen, @tennisfi, @CroniSport

À LIRE AUSSI :

La chronique de Lou Adler #10 : Ce n’est qu’un au revoir…

De Gaël Monfils à Montpellier jusqu’à Rafael Nadal à Acapulco : les tournois à suivre au mois de février

4 réflexions au sujet de “Race to Milan – Denis Shapovalov, Corentin Moutet et Alex de Minaur sur le podium”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s