Analyses

#AO2020 – La gestion des moments importants, clé de la victoire de Sofia Kenin sur Garbiñe Muguruza

Ce samedi, l’Américaine Sofia Kenin (n°15) a remporté son premier Grand Chelem à l’Australian Open, à seulement 21 ans, en faisant plier l’Espagnole Garbiñe Muguruza (n°32) en trois sets 4-6, 6-2, 6-2. Achille analyse pour vous les moments importants de cette victoire inattendue…


L’Américaine Sofia Kenin (n°15) a joué sans complexe durant l’entièreté du match, et c’est sans doute l’enseignement à retenir de cette finale. Car, alors que l’Espagnole Garbiñe Muguruza (n°32) n’a converti que peu d’opportunités, l’Américaine a sorti le grand jeu lors des moments importants du dernier set de la rencontre, et notamment dans un jeu charnière à 2-2.

Un set partout. Deux jeux partout dans le troisième set. À 0-30 sur sa mise en jeu, alors qu’elle monte pour attaquer, Kenin envoie son coup droit dans le filet, offrant ainsi trois balles de break à Muguruza. Sur ces points, l’Espagnole défend brillamment mais semble attendre la faute de l’Américaine, en vain. Sofia, elle, n’attend pas de cadeau et prend les devants. Résultat : elle réussit un revers décroisé gagnant, puis un revers long de ligne gagnant et un coup droit long de ligne gagnant pour recoller à 40-40. Malgré une faute cruciale à 0-30, elle a poursuivi son schéma de jeu agressif et cela a payé. Elle claquera ensuite un ace pour prendre l’avantage, avant de répondre à une volée timide et mal placée de Muguruza par un passing de coup droit croisé gagnant. Ce sont donc cinq points rondement menés par Sofia qui lui permettent de conserver l’avantage. Ce jeu constitue le tournant de la rencontre. En pleine confiance, Kenin restera en réussite jusqu’au bout, alors que le jeu de Muguruza ne cesse de se dégrader. L’Espagnole semble mal digérer ces opportunités manquées, et la tension se fait ressentir dans sa raquette. Un exemple flagrant : les doubles fautes de Garbiñe, qui viennent toujours à un moment critique. Une sur balle de break à 3-2, offrant ainsi un premier avantage à Kenin. À 5-2, alors qu’elle sert pour rester en vie dans le match et mène 40-15, elle en commet deux autres consécutives, laissant ainsi l’Américaine recoller. Et enfin, la double faute la plus cruciale vient bien évidemment sur balle de match, ce qui offre la victoire à Sofia.

La fin de match a coûté très cher à Muguruza. Et les statistiques ne mentent pas : 45 fautes directes et 8 doubles fautes pour l’Espagnole, contre respectivement 23 et 0 pour Kenin. L’Américaine n’a pourtant pas à rougir en ce qui concerne les coups gagnants, puisqu’elle n’en a frappé que 4 de moins que son adversaire (28 contre 32). Comme on a pu le voir dans le jeu charnière de la troisième manche, Sofia s’est également montrée beaucoup plus lucide lorsque des opportunités se sont créées : elle a converti 5 de ses 6 balles de break, contre seulement 2 sur 12 côté espagnol. Le calme, la sérénité, sans pour autant tomber dans la passivité, ont constitué les clefs du succès de Kenin lors des moments importants de cette finale, et elle mérite amplement sa victoire. Elle a agi en grande championne dès que c’était nécessaire. Bravo à elle.

img_20200201_1232082898253591429622200.jpg

Achille Roy
Crédit photos : @AustralianOpen, @JJLovesTennis

À LIRE AUSSI :

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°12 : Kristina Mladenovic, nouveau sommet en double

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°11 : Fortes chaleurs et grand respect entre Djokovic et Federer

3 réflexions au sujet de “#AO2020 – La gestion des moments importants, clé de la victoire de Sofia Kenin sur Garbiñe Muguruza”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s