Reportages

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°8 : Nick Kyrgios rend hommage à son idole, Kobe Bryant…

Hommage à Kobe Bryant, le come-back de Muguruza, Zverev la machine à aces, la surprise Kontaveit : voici un petit condensé de notre compte-rendu décalé de la huitième journée de compétition à Melbourne !

EPRWImOWsAAbHFx


Le monde du tennis touché par le décès tragique de Kobe Bryant

Il fallait s’y attendre : le monde du tennis, comme le monde du sport en général, a été très touché d’apprendre le décès du basketteur américain Kobe Bryant ce dimanche, à 41 ans, dans un accident d’hélicoptère. Nick Kyrgios (n°26), grand fan de ce sport et du joueur, avait donc revêtu son maillot des Los Angeles Lakers, l’équipe qui a été celle de Bryant tout au long d’une carrière riche en titres et en émotions. L’Australien portait le numéro fétiche du basketteur, le numéro huit, et on l’a vu le visage fermé et rempli d’émotions au moment de pénétrer sur la Rod Laver Arena ce lundi en night session. Ce qui ne l’a pas empêché de garder ce maillot pendant tout l’échauffement pour faire honneur à Kobe Bryant. Si Rafael Nadal (n°1), son adversaire en huitièmes de finale de l’Australian Open, s’est fait plu discret, il ne s’était pas gêné pour rendre hommage à la légende dues paniers sur les réseaux sociaux.

S’il y en a un autre qui a semblé touché par le décès d’un homme qui était une de ses idoles, c’est le Français Gaël Monfils (n°10). Battu ce lundi en huitièmes de finale par l’Autrichen Dominic Thiem (n°5) en trois sets 6-2, 6-4, 6-4, il n’a pas pu échapper à des questions sur le basketteur en conférence de presse. Visiblement sous le choc , le Parisien a ainsi déclaré : « Ça fait un choc. C’est pour ça aussi que je relativise vachement sur ma défaite aujourd’hui, parce que c’est rien comparé à ça, rien du tout. » Fan de la légende, comme beaucoup, le Tricolore a ensuite expliqué pourquoi il aimait tant Kobe Bryant : « Pour moi, c’est quelqu’un de fascinant qui avait une éthique de travail exceptionnelle, une mentalité exceptionnelle, c’était une grande légende. Jeune, j’étais un peu plus Kobe que Jordan. Il venait d’arriver, avec son numéro huit. J’aimais bien son style, son swag, son panache, son trash talk. J’aimais la personne en elle-même. » Rest In Peace, Black Mamba.

Stan Wawrinka explique pourquoi il pointe son doigt sur la tempe

Ce lundi, le Suisse Stan Wawrinka (n°15) a réalisé une belle performance en huitièmes de finale, en éliminant le Russe Daniil Medvedev (n°4) en cinq sets 6-2, 2-6, 4-6, 7-6 (2), 6-2. Souvent, quand il gagne comme cela une rencontre au couteau, on le voit pointer son doigt sur sa tempe, signe qu’il lui a fallu du mental pour aller chercher la victoire. Ce qui n’a pas empêché son interviewer, sur la Margaret Court Arena, de lui demander de s’expliquer sur son geste. « J’ai un peu perdu confiance dans le deuxième et le troisième set, donc j’ai dû me battre contre moi-même pour jouer », a-t-il ainsi expliqué. « Mais je savais que le problème était mental, je devais me battre pour rester dedans, rester positif. Et voilà, je suis heureux de ma victoire. » Notez que le Suisse, depuis son opération du genou, a atteint trois fois les quarts de finale en Grand Chelem sur quatre. Et s’il n’a plus atteint les demies depuis Roland-Garros en 2017, on a hâte de l’y revoir tant son jeu nous plaît !

Attention, revoilà Garbiñe Muguruza !

Déjà titrée à deux reprises en Grand Chelem, l’Espagnole Garbiñe Muguruza (n°32) avait connu plusieurs difficultés en 2019, ne jouant plus les premiers rôles. En ce début de saison 2020, elle semble prête à repartir de l’avant, en témoigne sa feuille de stats après sa victoire sur la Hollandaise Kiki Bertens (n°10) en deux sets 6-4, 6-4 en huitièmes de finale. Ainsi, Muguruza a été impitoyable au service : 90% de réussite derrière sa première balle, avec 6 aces au compteur. Par ailleurs, elle a frappé 19 coups gagnants (pour 18 fautes directes tout de même) et elle est allé chercher 80% des points joués au filet (8/10). Enfin, le secteur du jeu où elle a été forte, c’est sur les balles de break : elle a pris cinq fois le service adverse en neuf tentatives, soit un taux de réussite de 56%. Ses futures adversaires sont prévenues : l’Espagnole a de nouveau la rage de vaincre !

EPQ5UOAUwAEZour

Alexander Zverev aurait-il progressé au service ?

Ce lundi en night session suer la Melbourne Arena, l’Allemand Alexander Zverev (n°7) s’est qualifié pour les quarts de finale en dominant le Russe Andrey Rublev (n°16) en trois sets 6-4, 6-4, 6-4. S’il a infligé sa première défaite de la saison au Russe, c’est une autre statistique qui a attiré notre œil au terme de cette rencontre. En effet, l’Allemand a frappé 11 aces, ce qui est plutôt rare pour lui, et n’a commis que 3 doubles fautes ! Par ailleurs, il a passé 75% de premières balles, ce qui est un bon résultat, pour 91% de points gagnés derrière ce premier service. très discret en début de saison, notamment lors de l’ATP Cup, Zverev aurait-il enfin progressé dans ce secteur du jeu qui lui a tant fait défaut ? En tout cas, il ne fait pas beaucoup parler de lui lors de cet Australian Open, mais il est encore là… Notons enfin qu’il a réussi 34 coups gagnants et remporté 78% des points quand il est monté au filet (7/9). Stan Wawrinka (n°15), son prochain adversaire, devra se méfier de l’Allemand et de son service. Qui aurait cru que nous écririons cette phrase un jour ?

EPSG6vlW4AEzdSW

Anett Kontaveit, l’autre surprise des quarts de finale

Dimanche, nous avions parlé de la surprise de ce tableau féminin, la Tunisienne Ons Jabeur (n°78), qualifiée pour les quarts de finale. Ce lundi, une autre joueuse a créé la surprise, même si elle est mieux classée. Il s’agit de l’Estonienne Anett Kontaveit (n°31), qui s’est donc qualifiée pour la première fois en quarts d’un Grand Chelem. En huitièmes de finale, elle a éliminé la jeune polonaise Iga Swiatek (n°56) en trois sets 6-7 (4), 7-5, 7-5. La joueuse elle-même n’en croyait pas ses yeux, comme elle l’a exprimé lors de l’interview réalisée sur le court, à Melbourne. « Je ne pourrais pas être plus heureuse », a-t-elle ainsi déclaré. « C’était une telle bataille aujourd’hui, mais je suis heureuse d’avoir retourné la situation. Je suis tellement heureuse d’être en quarts de finale pour la première fois. » Après deux heures et quarante-cinq minutes de jeu, l’Estonienne s’est également exprimée sur ses sentiments à l’issue de cette belle victoire. « C’est un peu de tout, j’en tremble encore », a-t-elle ajouté. « Je ne pourrais pas être plus heureuse en ce moment. » Qu’est-ce que ce serait si elle parvenait à se qualifier pour les demi-finales face à la Roumaine Simona Halep (n°3) ?

Nadal et Kyrgios, la hache de guerre est enterrée ?

Ce lundi, après sa victoire en quatre sets sur l’Australien Nick Kyrgios (n°26), l’Espagnol Rafael Nadal (n°1) n’a pas tari d’éloges envers son adversaire en conférence de presse. Oubliées les anciennes querelles, le Majorquin a tenu à souligner l’apport que peut avoir le bad boy du tennis mondial quand il est concentré sur son sujet, qu’il joue sérieusement et vient même titiller les meilleurs joueurs mondiaux. « Quand il est concentré sur ce qu’il a à faire, je pense qu’il est un joueur très important notre sport », a ainsi déclaré le taureau de Manacor. « Il a un grand talent et c’est un joueur qui peut être très intéressant pour le public. Quand je l’ai critiqué dans le passé, c’est parce qu’il avait fait des choses qui n’étaient pas juste, pour l’imager de notre sport et pour les enfants. Mais quand il fait les choses correctement, je suis le premier à le soutenir. Personnellement, je l’ai vu jouer presque chaque match durant le tournoi et il a été solide avec une attitude très positive. Personnellement, j’aime le regarder jouer quand il fait comme ça. » Alors, c’est bon ? On enterre la hache de guerre et on fait table rase du passé les gars ?

Crédit photos : @AustralianOpen

À LIRE AUSSI :

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°7 : Roger Federer préfère-t-il jouer au tennis ou au Tennys (Sandgren) ?

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°6 : Gaël Monfils, changement de cordage et nouveau défi

3 réflexions au sujet de “#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°8 : Nick Kyrgios rend hommage à son idole, Kobe Bryant…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s