Reportages

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°7 : Roger Federer préfère-t-il jouer au tennis ou au Tennys (Sandgren) ?

Ce dimanche, on vous avoue qu’en actu décalée, on a eu du mal à avoir du grain à moudre… Jusqu’à cette interview de Roger Federer par l’éternel John McEnroe, qui a sombré dans une autre dimension à cause d’un jeu de mot que l’on pourrait qualifier de légèrement tiré par les cheveux.

EPNM4TiUYAAiqma


Federer et McEnroe, duo comique et jeux de mots

Il fallait bien la faire, et qui de mieux que John McEnroe dans la peau de l’interviewer pour lancer la perche à Roger Federer (n°3) ! À l’issue de la victoire du Suisse en huitièmes de finale ce dimanche en night session, l’ancien champion américain a emmené le Suisse sur le terrain de l’humour, clamant : « Au prochain match, tu affronteras un adversaire dont le prénom a été bien choisi pour ce sport, puisqu’il s’agit de Tennys Sandgren ! » En effet, l’Helvète sera opposé à l’américaine Tennys Sandgren (n°100) en quarts de finale… Il n’en fallait pas plus pour faire rire l’homme aux 20 titres du Grand Chelem, qui a beaucoup d’humour et ne s’est pas privé pour répondre : « C’est sûr qu’avec ce prénom, il n’était pas fait pour être joueur de baseball ! J’ai hâte de joué contre lui, en fait. Je n’ai jamais joué contre Tennys. J’ai beaucoup joué au tennis, mais jamais contre Tennys ! » Le jeu de mots balancé, les deux hommes ont éclaté de rire, comme vous pouvez le voir ci-dessous, et la suite de cette interview bon enfant a été délicat à réaliser… Sacré Roger !

Milos Raonic, une copie presque parfaite

Ce dimanche, le Canadien Milos Raonic (n°35) s’est qualifié pour les quarts de finale de l’Australian Open, ce qui ne lui était plus arrivé en Grand Chelem depuis Wimbledon l’année dernière, et 2017 à Melbourne. En battant Marin Cilic (n°39) en trois sets 6-4, 6-3, 7-5, il a ainsi rendu une feuille de statistiques quasiment parfaite. En trois sets, il a tout de même frappé 55 coups gagnants, pour « seulement » 23 fautes directes. Par ailleurs, il s’est montré généreux envers les victimes des incendies, frappant 35 aces à 100 dollars chacun ! Par ailleurs, notez qu’il a passé 73% de premières balles et qu’il a remporté 80% des points derrière ce premier service. Le Canadien est bien de retour en forme : son prochain adversaire, Novak Djokovic (n°2), est prévenu (bien qu’il n’ait jamais perdu contre Raonic…).

EPLOLQiUcAIIQ7i

Ons Jabeur, la surprise du chef

La Tunisienne Ons Jabeur (n°78) n’aura pas seulement été la joueuse qui aura envoyé Caroline Wozniacki à la retraite. lors de cette édition 2020 de l’Australian Open. Ce dimanche, elle a confirmé sa grande forme du moment en se qualifiant pour les quarts de finale, après avoir éliminé la Chinoise Qiang Wang (n°29), tombeuse de Serena Williams (n°9) au tour précédent, en deux sets 7-6 (4), 6-1. Totalement incrédule lors de l’interview sur le court, la Tunisienne a ainsi eu ses mots : « Merci, je tremble vraiment là,c’est incroyable. Je ne peux pas décrire ce que je ressens. Merci pour le soutien. » À 25 ans, elle disputera ainsi son premier quart de finale en Grand Chelem.

Fabio Fognini, vainqueur du point du jour… et du tournoi ?

S’il a perdu en quatre sets 7-6 (5), 7-5, 6-7 (2), 6-4 face à l’Américain Tennys Sandgren (n°100) ce dimanche en huitièmes de finale, l’Italien Fabio Fognini (n°12) a remporté le point de cette septième journée de compétition à Melbourne ! Au terme d’un échange de folie, au cours duquel il a réalisé l’essuie-glace plus vite que sur votre Kangoo ou votre Clio, Fognini a montré toute l’étendue de son talent. Qui peut dire qu’il aurait ramené toutes les balles que l’Italien a été capable de ramener ? Après 26 coups, l’Américain n’en pouvait plus et a lâché un revers dans le filet, soûlé de coups par son adversaire. Cela n’aura malheureusement pas été suffisant à Fognini pour remonter au score et se qualifier pour les quarts de finale, mais il aura peut-être marqué les esprits en gagnant le point du jour… et du tournoi ?

Petra Kvitova, tendue mais toujours là

Parmi les huit premières têtes de série, elles sont peu à en avoir réchappé. La Tchèque Petra Kvitova (n°8) fait partie de celles-là, avec notamment l’Australienne Ashleigh Barty (n°1) et la Roumaine Simona Halep (n°3). Ce qui ne l’a pas empêché, ce dimanche, de mal démarrer lors de son huitième de finale contre la Grecque Maria Sakkari (n°23). « Au début, j’étais très nerveuse », a expliqué la Tchèque en conférence de presse. « Je ne me sentais pas très bien. Tout volait n’importe où. Puis, j’ai commencé à me régler, à mieux jouer et à me sentir plus à l’aise. Même si j’ai perdu le premier set, je me sentais mieux. C’est ce que j’ai gardé au deuxième. J’ai commencé à mieux servir. […] À la fin, sur le dernier set, j’ai été contente de la manière dont je jouais. » Elle est en effet montée en puissance, pour finalement l’emporter en trois sets 6-7 (4), 6-3, 6-2. Kvitova devra tout de suite rentrer dans son match en quarts de finale si elle ne veut pas prendre la porte, face à Barty. Ceci dit, les deux joueuses pourraient nous offrir un des plus beaux duels de la quinzaine à Melbourne. Le rendez-vous est pris.

Un Roger Federer en mode diesel, rien de bien grave…

Ce dimanche, après une première manche perdue en 40 minutes et un démarrage en mode diesel, le Suisse Roger Federer (n°3) l’a emporté sur le Hongrois Marton Fucsovics (n°67) en quatre manches 4-6, 6-1, 6-2, 6-2 en huitièmes de finale de l’Australian Open. L’occasion de se focaliser sur une stat : depuis son premier titre en Grand Chelem à Wimbledon en 2003, il n’a perdu qu’une seule fois face à un joueur classé en dehors du Top 30 après avoir concédé le premier set. 

Rien de bien inquiétant donc pour le maestro suisse. D’autant plus que dans les trois sets qui ont suivi, il a superbement réagi, rendant une feuille de statistiques bien meilleures qu’au troisième tour. Ainsi, Federer a terminé la rencontre avec 44 points gagnants pour (seulement, comparé à vendredi) 36 fautes directes. S’il n’a frappé que 5 aces, il a remporté 76% des points derrière sa première balle. Par ailleurs,  il a glané 31 points sur 37 montées au filet, soit un taux de réussite de 84%. Fera-t-il encore mieux au prochain match ?

EPNgOXXWAAEnSFI

Tennys Sandgren, l’Australie lui réussit plutôt bien !

Comme il y a deux ans, l’Américain Tennys Sandgren (n°100) s’est qualifié ce dimanche pour les quarts de finale de l’Australian Open. Sorti de nulle part en 2018, il avait alors éliminé les n°5 et n°8 mondiaux de l’époque. Depuis, il n’avait plus trop fait parler de lui, retombant même au-delà de la 100ème place mondiale (n°101) au classement ATP ce mois-ci. En 2019, il avait même été éliminé dès le premier tour à Melbourne… Et voilà que lors de cette édition 2019, alors qu’on ne l’attendait pas à pareille fête, il fait son retour au plus haut niveau après avoir dominé l’Italien Fabio Fognini (n°12) en quatre manches 7-6 (5), 7-5, 6-7 (2), 6-4. Il faut dire que Sandgren aime bien les joueurs italiens, puisqu’au deuxième tour il avait déjà pris le meilleur sur Matteo Berrettini, n°8 mondial !

Crédit photos : @AustralianOpen

À LIRE AUSSI :

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°6 : Gaël Monfils, changement de cordage et nouveau défi

Australian Open – Les difficultés de Roger Federer au 3ème tour expliquées par une surface ralentie ?

2 réflexions au sujet de “#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°7 : Roger Federer préfère-t-il jouer au tennis ou au Tennys (Sandgren) ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s