Reportages

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°6 : Gaël Monfils, changement de cordage et nouveau défi

En ce samedi, après la folie créée par le dernier match de la soirée qui a vu Nick Kyrgios (n°26) s’en sortir de justesse, nous focalisons ce compte-rendu décalé sur le dernier rescapé tricolore : Gaël Monfils (n°10). Sérieux jusque-là, il aura un nouveau défi en huitièmes de finale face à Dominic Thiem (n°5). On parle également cordage, stats avec Rafael Nadal (n°1), Happy Slam avec Simona Halep (n°3) et chaleur avec Anastasia Pavlyuchenkova (n°30). Entre autres choses…

EPGwIjSUcAA8zKx


Gaël Monfils, dernier rescapé tricolore et changement de cordage

Depuis 2017, Gaël Monfils (n°10) n’avait plus rallié la deuxième semaine à l’Australian Open. Voilà que c’est chose faite, après sa victoire ce samedi au troisième tour face au Letton Ernests Gulbis (n°256) en trois sets 7-6 (2), 6-4, 6-3. « J’étais solide, bien physiquement, j’ai su mettre plus d’intensité physique en fin de set pour gagner », a déclaré le Parisien en conférence de presse. « J’avais un plan tactique assez clair, j’ai réussi à ne pas en dévier et à bien le mettre en place. Il m’a un peu surpris. Il a commencé sans donner beaucoup de rythme, avec une tactique différente de son jeu, sans donner beaucoup de rythme. J’ai accepté de jouer plus de rallyes et de prendre beaucoup moins de risques. » Et s’il n’a fait aucune facétie depuis le début du tournoi, se montrant très sérieux et affûté physiquement, c’est un autre défi qui l’attend en huitième de finale. En effet, il affrontera l’Autrichien Dominic Thiem (n°5), qu’il n’a jamais battu en cinq rencontres. « Dominic joue très bien, il me pose énormément de problèmes », a jouté Monfils pour expliquer ce record de 0-5 dans leurs face-à-face. « Physiquement, il m’oppose toujours un combat que j’ai du mal à tenir. Je ne dirais pas que c’est purement physique, c’est plus par rapport à sa tactique, ce qu’il fait, ce qu’il m’impose, ce qui fait que je n’arrive pas à le tenir. À moi d’essayer de trouver une manière de le gêner et de le mettre dans des positions plus inconfortables. » S’il trouve les solutions, il pourrait aller loin dans ce premier Grand chelem de la saison et c’est tout ce qu’on lui souhaite ! Notez par ailleurs une petite nouveauté chez le Français : s’il n’a pas changé de raquette, comme nous avons pu l’entendre ici ou là en début de saison, il utilise bien un nouveau cordage. En effet, il est passé à un Luxilon Element, une des dernières nouveautés de la marque Luxilon, présenté comme « un bijou de précision et de souplesse. »

EO9jlGnX0AA_AHJ

Nick Kygios, soirée de folie pour rejoindre Rafael Nadal

Quelle victoire de Nick Kyrgios (n°26) ce samedi en fin de programme sur la Melbourne Arena, au troisième tour de l’Australian Open ! Ce fut le match le plus long de la carrière de l’Australien, d’une durée de quatre heures et vingt-six minutes. Au final, il a éliminé le Russe Karen Khachanov (n°17) en cinq manches 6-2, 7-6 (5), 6-7 (6), 6-7 (7),7 -6 (8) au super tie-break. « C’était épique, je ne sais même pas ce qu’il se passe là. J’ai l’impression que mes jambes pèsent 40 kilos chacune », a-t-il notamment déclaré sur le court, au micro de Jim Courier. « Mentalement, j’ai un peu perdu le fil. C’était pas facile. Merci à mon équipe, j’ai vraiment pensé que j’allais perdre mais vous m’avez permis de d’y croire encore. » Si on prend les statistiques de cette rencontre, on peut vite se rendre compte de la folie de cette night session, comme seul l’Australian Open peut nous en offrir : 97 points gagnants pour l’Australien, 52 fautes directes, 33 aces, 82% de points gagnés derrière sa première balle et un record de 50/71 au filet. Phénoménal… Cette victoire au couteau donne ainsi le droit à Kyrgios de retrouver les huitièmes de finale ne Grand Chelem, où il rencontrera l’Espagnol Rafael Nadal. « Il a un bilan positif contre moi », a-t-il déclaré à propos du Majorquin, qui mène 4-3 dans leurs face-à-face. « Il est probablement un des meilleurs joueurs de l’histoire, mais là je ne pense pas à lui. Je pense à mes jambes et à aller manger. » En tout cas, si ce duel a lieu en night session sur la Rod Laver Arena, cela promet un beau programme pour lundi !

EPIPYfIUcAAgNqB

Quand Thiem rend hommage à Monfils et son côté showman

Quelques minutes après la qualification de Gaël Monfils (n°10) pour les huitièmes de finale de l’Australian Open, l’Autrichien Dominic Thiem (n°5) l’a rejoint. L’occasion de l’entendre parler du Tricolore au micro du stade, et le moins que l’on puisse dire c’est que le n°5 mondial a été élogieux. « On a déjà joué de grands matches Gaël et moi », a-t-il ainsi déclaré. « C’est un grand joueur, divertissant et il y a toujours eu de gros rallyes contre lui. Même si vous jouez contre lui sur le court, c’est super de le voir faire le spectacle. Mais évidemment, je vais donner le meilleur de moi-même et essayer de gagner. » Le Parisien est prévenu, Thiem ne compte pas lui faciliter la tâche !

Rafael Nadal, les stats qui tuent…

Ce samedi, l’Espagnol Rafael Nadal (n°1), un des sérieux prétendants au titre pour l’Australian Open, n’a eu aucune pitié pour son compatriote Pablo Carreño Busta (n°30) au troisième tour. En effet, le Majorquin a remporté la rencontre haut la main, en, trois sets 6-1, 6-2, 6-4. Cependant, au-delà du score, ce sont les statistiques du n°1 mondial qui impressionnent (même s’il faut tempérer, puisqu’il jouait contre un joueur qu’il connaît par cœur). Sur l’ensemble des 101 minutes de jeu, Nadal a ainsi frappé 42 coups gagnants pour seulement… 7 fautes directes ! Par ailleurs, il n’a commis aucune faute non provoquée en revers, frappé 9 aces et fait 0 double faute. Enfin, autres chiffres montrant sa suprématie : il n’a concédé aucune balle de break, n’a perdu que 10 points sur son service et a terminé le match avec un record de 11/12 au filet. Phénoménal, vous dites ?

EPGzD_SUwAA4BAi

Simona Halep, heureuse de jouer le Happy Slam

Vous ne le savez peut-être pas, mais l’Australian Open est communément appelé le Happy Slam, parce qu’il se déroule en plein cœur de l’été austral, quand les australiens semblent être les plus heureux du monde. Ce samedi, la Roumaine Simona Halep (n°3) a rallié la deuxième semaine en éliminant la Kazakhe Yulia Putintseva (n°38) en deux sets 6-1, 6-4 au troisième tour. Déjà titrée en Grand Chelem, elle connaît l’importance de ces victoires, et elle a tenu à partager sa joie au micro du stade, devant tous ses fans. « Je suis prête », a-t-elle expliqué. « J’étais prête quand je suis venue ici, donc j’apprécie juste chaque match que je joue. Je donne tout ce que j’ai pour gagner et en fait je suis vraiment, vraiment heureuse d’être en deuxième semaine maintenant. » Interrogée ensuite sur l’hécatombe des têtes de série lors de cette édition 2020, la Roumaine s’est montrée magnanime, ajoutant : « Je ne me concentre pas sur les autres joueuses, je me concentre uniquement sur moi-même. Je sais qu’à ce niveau, chaque match est difficile, vous devez donc vous concentrer à 100% sur ce que vous devez faire sur le terrain. Peu importe qui perd ou qui gagne, je dois juste faire mon travail quand je rentre sur le terrain. »

Quinzième victoire d’affilée pour Andrey Rublev

En passant le troisième tour de l’Australian Open ce samedi, le Russe Andrey Rublev (n°16) a enchaîné une quinzième victoire d’affilée. En effet, il a dominé le Belge David Goffin (n°11) en quatre sets 6-2, 6-7 (3), 6-4, 7-6 (4) pour rallier les huitièmes pour la première fois à Melbourne. Il n’a donc plus perdu depuis le 28 octobre dernier, et une défaite face au Français Jo-Wilfried Tsonga (n°33) au Rolex Paris Masters. Depuis, il compte quatre victoires en Coupe Davis, huit aux tournois ATP 250 de Doha et d’Adélaïde (où il a à chaque fois soulevé le trophée) et trois pour l’instant à Melbourne. Autrement dit, le Russe marche sur l’eau et son prochain adversaire – Alexander Zverev (n°7) – devra se méfier de lui…

Iga Swiatek, l’autre vent de fraîcheur venu de Pologne

Depuis le début de l’Australian Open, on entend beaucoup parler de l’Américaine Coco Gauff (n°67), 15 ans seulement, qui a notamment battu la tenante du titre Naomi Osaka (n°4) au troisième tour. Cependant, un autre vent de fraîcheur nous vient de Pologne. Il s’agit d’Iga Swiatek (n°56), âgée de 18 ans et qui avait remporté Wimbledon chez les Juniors en 2018. L’année dernière, la jeune joueuse avait par ailleurs atteint sa première finale WTA au tournoi de Lugano, en Suisse. Ce samedi, elle a réalisé une belle performance pour rallier les huitièmes de finale à Melbourne, en battant la Croate Donna Vekic (n°20) en deux sets 7-5, 6-3. Notez qu’au tour précédent, c’est elle qui avait envoyé l’Espagnole Carla Suarez Navarro (n°54) à la retraite, et qu’elle n’a pas encore perdu le moindre set. Elle jouera sa place en quarts face à l’Estonienne Anett Kontaveit (n°31), contre qui elle semble avoir toutes ses chances, avant un possible duel face à la n°3 mondiale, Simona Halep

Anastasia Pavlyuchenkova, une Russe qui déteste le froid…

Ce samedi, les surprises se sont succédé dans le tableau féminin de l’Australian Open. L’une d’entre elles a été créée par la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (n°30), qui a battu au troisième tour la Tchèque Karolina Pliskova (n°2), en deux sets 7-6 (4), 7-6 (3). À l’issue de cette rencontre, lors de l’interview sur le court, la Russe a avoué une chose un peu surprenante : elle préfère la chaleur australienne au froid venue de Russie ! « J’adore la chaleur, même si tout le monde me dit : ‘Tu viens de Russie, tu aimes le froid’. Non ! Je déteste ça en fait », a-t-elle ainsi expliqué pour mettre en avant ses belles performances à Melbourne. Rappelons, comme elle le fait succinctement dans la vidéo ci-dessous, que Pavlyuchenkova a remporté le tournoi chez les Juniors, deux fois, en 2006 et 2007.

Crédit photos : @AustralianOpen, @ATP_Tour, WeAreTennisFR

À LIRE AUSSI :

Australian Open – Les difficultés de Roger Federer au 3ème tour expliquées par une surface ralentie ?

 

 

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°5 : Nouveau record pour Roger Federer, les hommages à Caroline Wozniacki

2 réflexions au sujet de “#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°6 : Gaël Monfils, changement de cordage et nouveau défi”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s