Reportages

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°4 : Que pensez-vous de ce magnifique short porté par Nick Kyrgios ?

Tempête de poussière, saignements de nez, n°23, Karlovic le vétéran. Voilà, en quelques mots, ce qu’il faut retenir de cette quatrième journée de compétition du côté de Melbourne. Ah oui, on a failli oublier un mot-clé : short. Découvrez  sans plus attendre pourquoi ce mot est important !

EO7DHmrU0AAjfjD


La fashion police a encore frappé : Nick, c’est quoi ce short ?

Nous sommes sincèrement désolés, mais la fashion police est encore venu nous prévenir que Nike avait des goûts… très spéciaux, cette année à l’Australian Open, concernant les tenues des joueurs. Ce jeudi, nous avons remarqué le short porté par Nick Kyrgios (n°26), qu’il n’est cependant pas le seul à arborer. Les Américains Frances Tiafoe et Taylor Fritz, ainsi que le Russe Karen Khachanov l’ont par exemple également porté. Nous avions promis de ne pas parler tout le temps de ces tenues aux couleurs vives et affriolantes, mais quand on a vu l’Australien évoluer au deuxième tour, nous n’avons pas pu nous en empêcher. Pensez-vous que Nike travaille avec la marque Desigual pour créer des vêtements de sport comme ceux-là ? D’ailleurs, n’hésitez pas à nous livrer, en commentaire ou sur les réseaux sociaux, votre avis sur les tenues des joueuses et des joueurs lors de cette édition 2020 de l’Australian Open

EO9D1l4U0AAfQw3

Après les incendies et la pluie, tempête de poussière sur Melbourne

Ce jeudi, la pluie est de nouveau venue perturber les rencontres en journée à Melbourne. Certains matches ont été retardés et seuls les trois courts couverts ont pu voir évoluer les joueuses et les joueurs selon le programme établi. Cependant, la pluie nous a apporté des images un peu incroyables, d’un autre monde. En effet, à cause des incendies qui ont ravagé l’Australie, ces pluies et ces vents ont amené beaucoup de poussière sur le complexe où se déroule le premier tournoi du Grand Chelem de la saison. Par conséquent, de la poussière s’est déposée sur les courts annexes, non couverts, et il a fallu les nettoyer avant de faire reprendre le jeu… Qui a dit que cette édition 2020 de l’Australian Open serait hors du commun ?

Daniil Medvedev qui saigne du nez, pas de quoi être inquiet

On le sait, la chaleur règne parfois en Australie. Et qui dit chaleur, dit parfois saignements de nez. Ne me dites pas que ce petit désagrément ne vous est jamais arrivé ! Sans que l’on sache pour autant pourquoi il en a été victime, le Russe Daniil Medvedev (n°4) a eu besoin de faire appel au médecin ce jeudi lors de as rencontre du deuxième tour, gêné par ce nez qui a saigné. « Je saignais du nez, ce qui m’arrive parfois », a-t-il expliqué en conférence de presse. « Cela n’arrive pas souvent pendant un match mais je devait l’arrêter. J’ai appelé le médecin pour qu’il m’aide à arrêter ce saignement. Mais ce n’est rien. » En tout cas, ce petit désagrément ne l’a pas empêché de se qualifier pour le tour suivant, en battant l’Espagnol Pedro Martinez (n°168) en trois sets 7-5, 6-1, 6-3.

Ivo Karlovic, un vétéran toujours motivé

Ivo Karlovic (n°124), 40 ans et 329 jours (il fêtera ses 41 ans le 28 février prochain), était le joueur le plus âgé présent au deuxième tour de l’Australian Open. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il tient encore la route et qu’il est compétitif, puisqu’il a remporté le premier set ce jeudi face à Gaël Monfils (n°10) ! Il aurait même pu faire mieux mais le Français a été vigilant pour s’en sortir en quatre manches 4-6, 7-6 (8), 6-4, 7-5. On entend déjà les mauvaises langues dire que c’est facile de durer quand son jeu est basé sur un énorme service et des montées au filet le plus tôt possible, mais il faut quand même le faire. Karlovic garde toujours la même motivation, sans une once de lassitude et rien que pour ça, on lui tire notre chapeau…

L’expérience selon Angelique Kerber

En parlant d’expérience, l’Allemande Angelique Kerber (n°18) en possède, puisqu’elle a déjà remporté trois titres en Grand Chelem et qu’elle est désormais âgée de 32 ans. Ce n’est pas très gentleman de dire l’âge d’une femme, mais c’est juste pour parler de l’expérience de cette joueuse… Ce jeudi, après sa victoire en deux sets 6-3, 6-2 sur l’Australienne Priscilla Hon (n°139), l’Allemande est revenue sur ce thème de l’expérience, prouvant qu’elle sait comment s’engager dans un Grand Chelem pour pouvoir aller au bout. « Vous devez être prête chaque jour », a-t-elle déclaré au micro sur le court. « Même si vous avez un jour off, vous devez bien vous entraîner. Et puis être prête pour chaque adversaire. Il est toujours difficile de jouer votre meilleur tennis tous les jours, mais vous devez essayer. Continuer à aller de l’avant, c’est aussi mon objectif. » Est-ce un conseil pour les jeunes joueuses ou une sorte de mantra qu’elle s’applique jour après jour ?

Le hot shot d’Alex Bolt qui a enflammé le public australien

Sur la Melbourne Arena (le troisième court de Melbourne Park), un joueur australien a enflammé le public ce jeudi. Il ne s’agit pas du plus connu, mais Alex Bolt (n°140) ne s’est pas gêné pour pousser l’Autrichien Dominic Thiem (n°5) aux cinq sets. Et même s’il a perdu (6-2, 5-7, 6-7 [5], 6-1, 6-2), l’Aussie a enflammé son public, menant même deux sets à un. Mais là où il s’est montré le plus incroyable, c’est sur ce hot shot que vous pouvez voir ci-dessous en vidéo. Même le commentateur n’en croit pas ses yeux tant il semblait difficile d’aller chercher cette balle et surtout de la ramener dans le court !

Grâce à son service, Daniil Medvedev devient très généreux

Vous le savez certainement, à chaque ace frappé, différents joueurs donnent de l’argent pour les victimes des incendies en Australie. Ainsi, lors de sa victoire ce jeudi au deuxième tour, le Russe Daniil Medvedev (n°4) a pu offrir 1 900 dollars australiens grâce aux 19 aces qu’il a frappés. Certains diront que ce n’est pas énorme, surtout comparé à de gros serveurs qui font pleuvoir les aces plus vite que la pluie sur le continent australien. certes, mais c’est déjà pas mal. Quoiqu’il en soit, le Russe a tenu à rassurer tout le monde : il va tenter de faire plus d’aces pour mieux aider les victimes. Généreux, Medvedev ? « J’espère que j’aurai un long tournoi, comme ça je pourrai faire beaucoup plus d’aces et aider les victimes des incendies », a-t-il ainsi expliqué après sa victoire. Généreux, oui.

Quand Kyrgios porte le n°23 des Lakers, ce n’est pas qu’une coïncidence

Pour une fois, Nick Kyrgios (n°26) ne se fait pas remarquer par ses facéties ou ses déclarations coup de poing en dehors du court. Non, si nous avons voulu vous montrer cette image, c’est que la coïncidence est plutôt cocasse. En effet, alors qu’il signe des autographes après son échauffement avant d’entrer sur le court face au Français Gilles Simon (n°61), l’Australien porte sur les épaules le maillot de basket de son joueur favori, LeBron James, qui porte le n°23 au Los Angeles Lakers… Ce même numéro correspondant au rang de tête de série de Kyrgios lors de cet Australian Open. On vous l’avez dit, c’est cocasse !

Crédit photos : @AustralianOpen

À LIRE AUSSI :

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°3 : Benoît Paire contre le reste du monde…

#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°2 : Les chaussures de Rafael Nadal font-elles l’unanimité ?

4 réflexions au sujet de “#AO2020 – L’actu de l’Australian Open en décalé n°4 : Que pensez-vous de ce magnifique short porté par Nick Kyrgios ?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s