Infos

Un ancien entraîneur français accusé d’abus sexuels sur des mineures

Trois jeunes femmes ont dénoncé leur ancien entraîneur pour abus sexuel, alors qu’ils étaient encore des enfants et aspiraient à devenir des joueurs professionnels.


Un ancien entraîneur de tennis est jugé depuis jeudi dernier par le tribunal de première instance des Hauts-de-Seine pour viol et agression sexuelle sur quatre anciens élèves, tous mineurs au moment des faits, qu’il aurait soumis à des « relations violentes » il y a une vingtaine d’années. À 53 ans, Andrew Geddes était un entraîneur à la réputation irréprochable jusqu’à son arrestation. D’abord signé par le club de Sarcelles (Val-d’Oise), il a ensuite occupé le poste de directeur sportif du prestigieux Levallois Sporting Club (Hauts-de-Seine). Cependant, en 2014, quatre jeunes femmes l’ont accusé de viol et d’agressions sexuelles répétées pendant plusieurs années, alors qu’elles n’étaient que des adolescentes.

Selon le rapport, pas moins de 400 abus sexuels

La plus jeune de ces joueuses, âgée de 12 ans au moment des faits, s’est vue promettre un bel avenir et était l’une des joueuses les plus brillantes de sa génération. Elle a déclaré avoir subi des abus entre 1999 et 2001, « estimant le nombre d’abus sexuels dont elle a été victime à environ 400 », selon l’acte d’accusation. Après avoir parlé pour la première fois d’une relation consensuelle, elle a fini par modifier sa déclaration accusant Andrew Geddes d’abus sexuels. Cette première accusation a été suivie par deux autres jeunes joueuses qui accusent également l’ancien entraîneur de les avoir violées et agressées sexuellement à plusieurs reprises : l’une entre 2001 et 2003 et l’autre, de 2003 à 2005. Elles avaient alors respectivement 15 et 17 ans. À la suite de la plainte de 2014, les enquêteurs ont découvert par téléphone une quatrième victime potentielle, une étudiante de 17 ans. Arrêté en mai 2014, l’ancien coach, né en Angleterre, a reconnu les relations sexuelles mais a mentionné qu’elles se faisaient toujours dans le cadre de relations sentimentales, contrairement à ce que prétendent les parties civiles.

L’accusé parle ainsi de relations consenties

« J’ai aimé l’image qu’elles avaient et moi, le pouvoir que j’avais sur elles. Je sais que c’est quelque chose de grave et d’anormal », a déclaré l’accusé par rapport à la différence d’âge, mais en insistant sur le fait qu’il y avait consentement. « Le sexe que nous avons eu n’était pas romantique mais violent, non protégé, inapproprié compte tenu de mon âge et de mon expérience », a déclaré l’une des plaignantes aux enquêteurs. Selon le rapport officiel, « son modus operandi était identique pour chacune des jeunes filles : il s’est montré paternel, leur a fait des cadeaux. Puis, il les humiliait parfois, en félicitait d’autres. Certains cadeaux étaient des félicitations et d’autres visaient à causer une perte d’identité et de confiance. » Les jeunes femmes, dans la perspective d’être des joueuses professionnelles, ont suivi « une vie nomade, dans laquelle la référence émotionnelle était le groupe de joueuses ou l’entraîneur individuel », les plaçant dans une situation de grande fragilité émotionnelle, selon les enquêteurs. Emprisonné à titre préventif pendant près d’un an, l’accusé a été remis en liberté surveillée. Le procès devrait durer jusqu’au 24 janvier prochain.

Crédit photos : @ne24ws

À LIRE AUSSI :

Était-il nécessaire de maintenir les matches de qualification ce mardi à l’Australian Open ?

Voyants au vert pour Novak Djokovic, Rafael Nadal dans le doute, Nick Kyrgios motivé : ce qu’il faut retenir de l’ATP Cup

1 réflexion au sujet de “Un ancien entraîneur français accusé d’abus sexuels sur des mineures”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s