Reportages

ATP Cup – Comment les joueurs utilisent les nouvelles technologies mises à disposition ?

Quelles sont ces nouvelles technologies que l’on voit lors de l’ATP Cup qui a débuté ce vendredi pour lancer la saison 2020 ? Ce lundi, nous vous expliquons pourquoi vous voyez une tablette dans ce que l’on appelle la Team Zone, ainsi que la présence d’une Strategy Room quel es joueurs peuvent utiliser avant chaque match…


Samedi, lors de l’entrée en lice de l’Argentine en ATP Cup, Guido Pella (n°25) avait une arme secrète lors de sa victoire. Cependant, ce n’est pas ce à quoi vous vous attendriez habituellement. En effet, l’Argentin a profité de l’une des innovations de la compétition de l’ATP : une tablette dans la Team Zone pour obtenir des statistiques mises à jour et revenir sur les points précédents lors des changements de côté. Voilà ce qui l’a aidé à ajuster ses tactiques en conséquence pour vaincre le Polonais Kamil Majchrzak (n°97) en trois sets 6-2, 2 -6, 6-2. « Je cherchais des points spécifiques, car je pensais que sur quelques points, j’avais fait un mauvais choix sur un coup, donc je cherchais ce point en particulier », a déclaré Pella sur le site officiel de l’ATP. « Je pense que c’était un revers quand il a pris mon service dans le deuxième set. C’est très bien d’avoir la tablette car vous pouvez regarder n’importe quoi. »

ENkoHhHX0AENgiy.jpg

La tablette est l’une des nombreuses innovations de l’ATP Cup, la Team Zone en étant une autre. En somme, non seulement Pella avait accès à toutes ces informations, mais le capitaine Gaston Gaudio et l’entraîneur personnel de Pella, Jose Acasuso, étaient là pour discuter de tout cela avec lui. « Dans chaque tournoi tout au long de l’année, nous n’avons pas ce genre de choses sur le terrain. C’est donc très agréable d’avoir la technologie à nos côtés, car je pense que la technologie est très bonne pour le sport, car nous pouvons regarder n’importe quoi », a ajouté le joueur. Avant de démarrer la compétition samedi en night session, le Croate Borna Coric (n°28) n’avait pas l’intention de se démener pour utiliser la tablette, surtout s’il menait. « Bien sûr, je vais l’utiliser si les choses ne vont pas bien ou si je ne me sens pas bien, mais si je commence à bien jouer et si je vois que je vais assez bien, je ne pense pas je vais l’utiliser trop », a déclaré le jeune croate. « Je vais également dire à l’entraîneur que j’attends de lui qu’il me dise les choses les plus importantes. Mais personnellement, je ne vais pas trop l’utiliser. » Cependant, les choses ont changé lors de sa bataille contre l’Autrichien Dominic Thiem (n°4). Marin Cilic (n°39), qui a remporté le premier match de la rencontre de la Croatie, s’est quant à lui vivement intéressé à la tablette après le deuxième set de Coric, perdu 2-6. « Il aime le faire, je pense. Je ne suis pas un grand fan de ça, mais lui aime ça. Et il m’a dit quelques choses », a expliqué Borna Coric. « Je l’ai utilisée, bien sûr. Mais quand Marin dit de faire quelque chose, cela vous affecte évidemment. Je l’ai donc utilisée. » Coric, qui n’avait pas battu de Top 10 en 2019, a fini par rebondir pour dominer Thiem.

ENcCPCBX0AAd1ja.jpg

Vendredi, le Bulgare Dimitar Kuzmanov (n°423) a perdu son match contre le Britannique Cameron Norrie (n°53), mais ce n’est pas parce qu’il n’a pas eu suffisamment d’informations sur le terrain. Malgré sa défaite, il a apprécié de pouvoir faire référence à la tablette tout au long du match, tout comme ces coéquipiers dans la Team Zone. « J’ai vu qu’ils regardaient la tablette depuis le début », a expliqué Kuzmanov. « Ils me montraient donc les statistiques, surtout après le premier set. Ils me donnaient juste des informations sur la façon dont les choses se passaient, comme les pourcentages des services retournés ou le pourcentage de premier service également. C’est pourquoi je servais beaucoup mieux dans le deuxième set, parce que j’étais plus concentré sur ce premier service. Je ne pouvais pas utiliser le nouveau système concernant la faute de pied et le double rebond, mais je pense que toute innovation est bonne pour le sport et pour les fans aussi, car nous voyons tout se passer ici. Et nous en sommes également ravis. »

ENh42JfXUAYTfOa.jpg

Autre innovation lors de cette ATP Cup : la Strategy Room. Le spécialiste de double Jamie Murray a utilisé cette salle qui permet d’expliquer comment diverses statistiques et informations sur les matchs peuvent faire la différence dans les moments critiques. « J’aime vraiment ce truc », a déclaré le Britannique sur le site officiel de l’ATP. « Parfois, vous pouvez vous enliser et oublier que vous devez jouer et vous vous inquiétez trop de ce que les autres gars pourraient faire. Vous devez toujours vous concentrer sur ce que vous pouvez faire et ce que vous pouvez contrôler, car à la fin de la journée, vous pourriez penser que le gars va servir là-bas, mais il a le libre choix de faire ce qu’il veut faire. » Murray a noté qu’il pourrait examiner certaines choses pour vérifier les progrès sur une partie de son jeu sur laquelle il travaille. « Si je regarde les adversaires que je vais affronter ensuite, c’est plus pour essayer de découvrir presque ce qu’ils ne font pas », a-t-il ajouté. « Peut-être que je filtrerais les seconds services, où ces gars-là servent leurs secondes balles. S’ils ne servent que dans le corps par exemple, alors je sais que je n’ai pas à couvrir une large portion, donc je peux tricher un peu ma position. » La Stratégiy Room pourrait également fonctionner à l’envers pour aider les joueurs à s’assurer qu’ils ne deviennent pas trop prévisibles. « Une grande partie de ce que nous enseignons en Grande-Bretagne et notre philosophie est d’être imprévisible et de ne pas faire les mêmes choses encore et encore », a expliqué Murray. Finalement, on voit que ces nouvelles technologies n’ont qu’un seul but : faciliter la préparation des joueurs et leur analyse pendant un match.

Crédit photos : @TennisTV, @MartinTrovatto,@josemorgado, @BBCSport

À LIRE AUSSI : 

Nick Kyrgios, Ashleigh Barty, Simona Halep : la mobilisation pour les incendies en Australie se renforce

Andy Murray et Kei Nishikori absents à l’Australian Open, Nick Kyrgios s’engage : les 7 infos de la semaine

7 réflexions au sujet de “ATP Cup – Comment les joueurs utilisent les nouvelles technologies mises à disposition ?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s