Analyses

Federer, Nadal, Djokovic : les folles statistiques des années 2010

Sans les statistiques, le tennis ne serait plus pareil. Après chaque match, chaque tournoi, les médias en font étalage et ils nous servent à analyser le jeu. Avec la fin de la décennie 2010-2019, voici quelques-unes des statistiques les plus importantes des dix dernières années.


Des records de longévité…

Après avoir étalé leur talent au cours des années 2000, Roger Federer et Rafael Nadal ont poursuivi leur mainmise sur le tennis mondial lors de la dernière décennie. Ainsi, ils ont montré une longévité que peu de gens auraient pu soupçonner à leurs débuts. Voici quelques statistiques qui témoignent de ce qui a forgé leur légende. L’Espagnol a été le seul joueur à terminer l’année dans le Top 10 du classement ATP lors des dix dernières années, entre 2010 et 2019. Il est également devenu le seul joueur de l’histoire à remporter cinq tournois du Grand Chelem à plus de 30 ans. Par ailleurs, il a remporté 34 titres sur terre battue durant la décennie, un record absolu. Enfin, à 33 ans, il est devenu le plus vieux n°1 mondial en fin d’année en 2019. En ce qui concerne le Suisse, il s’est octroyé huit fois Wimbledon pendant la décennie, ce qui constitue un autre record. De plus, à 36 ans et 320 jours, le Bâlois est devenu le plus vieux n°1 mondial de l’histoire. C’était le 24 juin 2018. Cette année, il a également remporté le tournoi ATP 500 de Bâle à 38 ans, un autre record de longévité.

EMVa6RgX0AAdmRX.jpg

… Aux records battus

Dans toutes les statistiques des années 2010, on trouve plusieurs records qui sont tombés. On ne va pas se mentir, beaucoup sont à mettre au compte de Roger Federer. En premier lieu, il s’est adjugé son 100ème titre professionnel à Dubaï, cette année. Par ailleurs, le Suisse a remporté son 1000ème match en carrière contre Milos Raonic (en finale à Brisbane, en 2015). Enfin, Federer est devenu le premier joueur de l’ère Open à atteindre 20 titres en carrière en Grand Chelem. C’était à l’Australian Open, en 2018. Enfin, concernant Novak Djokovic, il a soulevé 45 trophées sur dur pendant la décennie écoulée, un record absolu sur cette surface. En double, les Américains Bob et Mike Bryan ont également atteint le cap des 100 titres. C’était à l’US Open en 2014. Enfin, Roger Federer, Ivo Karlovic et John Isner ont tous dépassé la barre des 10 000 aces au cours de la dernière décennie. Federer à Wimbledon en 2017, Karlovic à Montréal en 2015 et Isner à Houston en 2018.

EMubI_BWkAIM0AQ.jpg

Des records en Masters 1000 et des stats inoubliables

En 2013, Rafael Nadal a établi le record du nombre de titres consécutifs en Masters 1000, lorsqu’il a gagné coup sur coup Madrid, Rome, Montréal et Cincinnati. Après avoir inscrit son nom au palmarès du Masters 1000 de Cincinnati en 2018, Novak Djokovic est devenu le premier joueur de l’histoire à décrocher le Golden Masters, c’est-à-dire qu’il a remporté les neuf Masters 1000 du circuit ATP.

EMUkLEMXUAIasGJ.jpg

Voilà un record qui n’appartient pas à un membre du Big Three. Avec ses deux mètres onze, le Croate Ivo Karlovic a servi le plus grand nombre d’aces au cours d’une seule et même saison : 1 447, c’était en 2015. Par ailleurs, l’Américain John Isner et le Français Nicolas Mahut ont livré le match le plus long de tous les temps. C’était à Wimbledon, en 2010, avec le succès d’Isner après onze heures et cinq minutes ! Ce match s’était déroulé sur trois jours. L’Américain avait gagné le cinquième set… 70 jeux à 68 ! Enfin, rappelez-vous du Britannique Marcus Willis, classé 772ème mondial en 2016. Il avait remporté six matches de pré-qualification et de qualification pour s’immiscer dans le tableau principal de Wimbledon. Le Britannique avait ensuite fait vibrer le tournoi en éliminant le Lituanien Ricardas Berankis, avant de donner (vaillamment) la réplique à Roger Federer sur le Centre Court au deuxième tour. L’épopée de Willis restera comme l’une des plus marquantes de la décennie.

Dp3SgM_WkAAJU5T.jpg

Et encore quelques chiffres…

A eux trois, Nadal, Djokovic et Federer ont monopolisé la place de n°1 mondial pendant 480 semaines (soit 92% de la décennie). Ils ont également fait main basse sur 33 des 40 tournois du Grand Chelem et sur 61 des 90 Masters 1000 joués au cours de la décennie. Enfin, Novak Djokovic a passé 275 semaines classement mondial, soit plus de la moitié de la décennie. Il peut également se targuer de la plus longue séquence victorieuse de la décennie, remportant 43 matches consécutifs. Roger Federer a mis fin à la fantastique série du Serbe à Roland-Garros en 2011. Pour finir, de l’Australian Open 2015 à l’Australian Open 2016, il a atteint la finale des 17 tournois qu’il a disputés.

Crédit photos : @le10sport, @WeAreTennis, @LesoirSports, @hadrien_LB

À LIRE AUSSI :

Maria Sharapova, sans blessures et de retour à son meilleur niveau en 2020 ?

Avec le tennis canadien et Bianca Andreescu, Sylvain Bruneau vise à améliorer le jeu

6 réflexions au sujet de “Federer, Nadal, Djokovic : les folles statistiques des années 2010”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s