Analyses

WTA Player Awards : Ashleigh Barty élue meilleure joueuse de l’année

Sur notre blog, vous aviez suivi les nominées pour le titre honorifique de la meilleure joueuse de la saison 2019 sur le circuit WTA. L’instance du tennis féminin a tranché, nous vous annonçons donc logiquement le nom de la joueuse qui a reçu la palme d’or.


Cette année, les WTA Player Awards sont divisés en cinq catégories : joueuse de l’année, équipe de l’année en double, la meilleure progression de l’année, la nouvelle venue de l’année et le plus beau come-back de l’année. Voici donc les joueuses qui reçoivent leurs titres après le vote des médias.

  • Joueuse de l’année : Ashleigh Barty

Elle a joué six finales en 2019, remportant ainsi quatre titres dont un Grand Chelem à Roland-Garros et les WTA Finals. Elle a également remporté son premier titre dans un Premier Mandatory à Miami. Ashleigh Barty est devenue la première joueuse australienne à être n°1 mondiale depuis 1976 (Evonne Goolagong Cawley), terminant la saison sur le trône du tennis féminin pour la première fois de sa carrière. Enfin, avec un quart de finale à l’Australian Open et des huitièmes à Wimbledon et l’US Open, elle a été la seule joueuse à être présente en deuxième semaine des quatre tournois du Grand Chelem cette saison. Elle termine 2019 avec un total de 57 victoires sur le circuit.

D2qfpvYWoAACK99.jpg

  • Équipe de l’année en double : Timea Babos / Kristina Mladenovic

Cette saison, la Hongroise et la Française ont conservé leur titre à Istanbul, juste avant de remporter leur deuxième titre en Grand Chelem commun à Roland-Garros. Lors des WTA Finals, elles sont resté invaincues lors de la phase de poule, avant de devenir la première équipe à défendre avec succès leur titre en 11 ans. Elles avaient lancé leur saison 2019 en perdant en finale de l’Australian Open, mais elles ont également atteint les demi-finales à Wimbledon et les quarts à l’US Open. Après leur triomphe à Roland-Garros, Mladenovic est montée au rang de n°1 mondiale de la spécialité pour la première fois de sa carrière, le 10 juin 2019. Babos avait atteint ce classement en 2018, un poste qu’elle avait occupé pendant 13 semaines.

ELkHeqwW4AARwOf.jpg

  • Meilleure progression de l’année : Sofia Kenin

Classée en dehors du Top 50 en début de saison, Sofia Kenin a terminé l’exercice 2019 dans le Top 15, à la 14ème place mondiale. Elle a décroché ses premiers titres en simple en carrière à Hobart, Majorque et Guangzhou, et a atteint une autre finale à Acapulco. Elle est l’une des six joueuses à avoir remporté trois trophées ou plus cette saison, rejoignant Ashleigh Barty (4), Karolina Pliskova (4), Bianca Andreescu (3), Naomi Osaka (3) et Aryna Sabalenka (3). Par ailleurs, l’Américaine a remporté ses premières victoires sur des n°1 mondiales en exercice, à commencer par une victoire sur Barty à Toronto suivie d’une victoire sur Osaka à Cincinnati. Elle a atteint les huitièmes de finale d’un Grand Chelem pour la première fois de sa carrière à Roland-Garros, battant Serena Williams au passage. Enfin, elle a participé aux WTA Finals en tant que remplaçante.

ED_KvADWkAABFda.jpg

  • Nouvelle venue de l’année : Bianca Andreescu

La joueuse canadienne a remporté trois titres cette saison, dont son premier Grand Chelem à l’US Open lors de ses débuts dans le tableau principal, pour devenir la première joueuse canadienne – hommes et femmes confondus – à remporter un titre Majeur en simple. Elle a également soulevé les trophées à Indian Wells et à domicile, à Toronto. Elle avait démarré la saison 2019 par sa première finale en carrière à Auckland, où elle avait notamment battu Caroline Wozniacki et Venus Williams. Après son triomphe à l’US Open, elle a fait son entrée dans le Top 5 et a même atteint son meilleur classement, une place de n°4 mondiale, le 21 octobre dernier. Elle a remporté ses premières victoires sur des membres du Top 10, affichant un record de huit victoires pour trois défaites à la fin de la saison. Enfin, elle s’est qualifiée pour les WTA Finals pour la première fois de sa carrière. Classée 178ème mondiale en début de saison, Andreescu a fait un bond de 173 places pour terminer l’exercice 20189 au 5ème rang mondial.

EK909RxXUAEGd_T.jpg

  • Plus beau come-back de l’année : Belinda Bencic

En 2019, Belinda Bencic a remporté ses premiers titres depuis 2015, après avoir subi un coup d’arrêt dans sa jeune carrière pour cause de blessure. Elle a ainsi triomphé à Dubaï et à Moscou. De plus, elle a atteint sa première demi-finale en Grand Chelem à l’US Open. Après une blessure au poignet qui l’avait empêchée de jouer pendant cinq mois en 2017, son classement avait chuté à la 318ème place mondiale. La Suissesse avait entamé son retour en 2018, disputant d’abord des tournois ITF puis revenant petit à petit sur le circuit WTA, atteignant notamment les huitièmes de finale à Wimbledon. Cette saison, elle a beaucoup progressé pour se qualifier pour les WTA Finals en octobre dernier, où elle a atteint les demi-finales. Elle est ainsi retournée à son meilleur classement en carrière (n°7 mondiale) après son titre à Moscou, et elle a terminé la saison 2019 dans le Top 10 pour la première fois de sa carrière, en tant que 8ème joueuse mondiale.

EDei8GoXUAILOQJ.jpg

Crédit photos : @TennisExplorer, @WTA

À LIRE AUSSI :

Ivo Karlovic est le meilleur serveur de l’histoire, Jo-Wilfried Tsonga apparaît dans le top 10…

ATP – Le top 10 des plus beaux matches de la saison 2019 (1ère partie)

3 réflexions au sujet de “WTA Player Awards : Ashleigh Barty élue meilleure joueuse de l’année”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s