Analyses

De Bianca Andreescu à Caroline Garcia, les surprises et les déceptions de la saison 2019 sur le circuit WTA

Comme chaque année, la saison 2019 a apporté son lot de joies et de déceptions. Ainsi, sur le circuit féminin, certaines joueuses ont explosé aux yeux du grand public, affichant une belle progression et des victoires significatives. D’un autre côté, des joueuses qui ont déjà remporté des grands titres ont été en-deçà de leurs attentes. À l’heure du bilan sur cet exercice 2019, voici donc, pour nous, les surprises et les déceptions d’une année qui fut riche en rebondissements.


Andreescu, Bencic, Barty : les quelques surprises de 2019

En 2019, Bianca Andreescu (n°5) aura crevé l’écran. C’est indéniable ! En début de saison, elle ne faisait même pas partie du Top 100, pointant à la 152ème place mondiale au classement WTA. Tout a débuté pour elle lors du tournoi Premier d’Indian Wells, qu’elle a remporté en mars à la surprise générale en battant en finale Angelique Kerber (6-4, 3-6, 6-4). Puis, après avoir fait l’impasse sur la saison sur terre battue, elle a effectué un retour victorieux en remportant le Premier 5 de Toronto, à domicile, puis son premier titre en Grand Chelem à l’US Open en battant la queen Serena Williams (6-3, 7-5) en finale. Ce qui a le plus surpris, c’est son esprit de combattante, qui lui a souvent permis de se sortir de situations mal embarquées et de remporter de beaux duels en trois sets. Désormais  classée n°5 mondiale, la Canadienne sera attendue au tournant en 2020.

EDyN2g0WwAAgVZc

La deuxième surprise de 2019, selon nous, est la Suissesse Belinda Bencic (n°8). Il y a quelques années, elle s’était révélée aux yeux du monde mais des blessures l’avaient éloignée des courts, jusqu’à l’obliger de reprendre petit à petit par des tournois du circuit ITF. Après avoir merveilleusement lancé sa saison par une victoire à la Hopman Cup aux côtés de son compatriote Roger Federer, Bencic a enchaîné en remportant le Premier 5 de Dubaï, en février, avec une victoire en finale sur Petra Kvitova (6-3, 1-6, 6-2). Et si elle a dû attendra octobre pour remporter un autre tournoi Premier, à Moscou, elle a auparavant disputé les demi-finales à l’US Open, ce qui n’est pas rien. Comme une récompense, elle s’est également qualifié pour les WTA Finals en fin de saison et termine l’année dans le Top 10, alors qu’elle n’était que 54ème mondiale en début de saison.

EK8Q8c6XUAU8UlD.jpg

Parmi les autres belles progressions qu’il faut retenir en 2019, nous aimerions noter la présence d’Ashleigh Barty, qui était 15ème mondiale en janvier et termine sur la plus haute marche du podium. L’Australienne a remporté son premier titre du Grand Chelem à Roland-Garros en juin dernier, mais elle a aussi soulevé les trophées lors des tournois Premier de Miami, de Birmingham et aux WTA Finals en octobre. Elle sera très attendue, chez elle, en janvier prochain lors de l’Australian Open. La Croate Donna Vekic (n°19) et l’Américaine Sofia Kenin (n°14) peuvent aussi apparaître dans les belles progressions de cette année, elles qui sont entrées dans le Top 20 grâce à de belles performances tout au long de la saison. Enfin, n’oublions pas la Tchèque Marketa Vondrousova (n°16), finaliste surprise à Roland-Garros, qui a cependant été plutôt discrète depuis…

D8jRm3mWsAA6Zl9

 

Kerber, Stephens, Muguruza, Garcia : les déceptions de 2019

Malheureusement, pour certaines joueuses, la saison 2019 n’aura pas apporté les victoires escomptées, surtout après une saison 2018 fructueuse. Pour nous, la plus grosse déception est Angelique Kerber (n°20), qui était n°2 mondiale fin 2018 après avoir notamment remporté son troisième titre en Grand Chelem à Wimbledon. En 2019, elle a perdu dix-huit places au classement WTA, pointant désormais à la 20ème place mondiale. Pourtant, elle a tout de même fait deux finales, à Indian Wells et Eastbourne, mais elle n’a soulevé aucun trophée (comme en 2017) et a manqué de régularité au plus haut niveau. En Grand Chelem, elle a perdu dès les huitièmes de finale à Melbourne, en quarts à Roland-Garros et au premier tour à l’US Open. Mais sa plus grosse déception est survenue à Wimbledon, où elle a perdu au deuxième tour alors qu’elle avait un titre à défendre. Est-ce le contrecoup d’une belle saison 2018 ? En tout cas, l’Allemande devra se reprendre si elle veut rester dans le Top 210, et ce dès les premiers mois de 2020.

D1yXQaiX4AA2AjI.jpg

Le constat est un peu similaire pour Sloane Stephens (n°25), qui était n°3 mondiale en début de saison et termine hors du Top 20, au 25ème rang de la WTA. En 2018, elle avait remporté le Premier 5 de Miami et atteint la finale à Roland-Garros et aux WTA Finals. En 2019, elle n’a joué aucune finale… Sa meilleure performance en Grand Chelem aura été un quart de finale à Roland-Garros. À Melbourne, elle a été éliminée en huitièmes de finale, alors qu’elle a perdu au troisième tour à Wimbledon. Sa pire défaite en Grand Chelem est enfin survenue à l’US Open, où elle a été battue d’entrée. Sa meilleure performance cette saison est survenue sur terre battue, quand elle a atteint les demies du tournoi de Madrid. Cela n’a pas été suffisant pour garder sa place dans le Top 10 et elle devra retrouver le chemin de la victoire si elle veut retrouver son rang au sommet du tennis mondial.

EFNtl-tWkAEQvcx.jpg

Enfin, deux autres joueuses ont déçu et ont perdu pas mal de places au classement WTA en 2019. Il s’agit de Garbiñe Muguruza (n°35) et de Caroline Garcia (n°46). Pour l’Espagnole, il s’agit d’une continuité à la saison 2018, qu’elle avait terminé au 15ème rang mondial après avoir pourtant démarré la saison dernière en tant que n°2 mondiale. En 2017, Muguruza était titrée pour la deuxième fois en Grand Chelem (Wimbledon). En 2019, elle ne remportait qu’un seul titre au tournoi de Monterrey, n’atteignant aucune autre finale. Éliminée en huitièmes de finale à l’Australian Open puis à Roland-Garros, la descente aux enfers a été plus rude avec des défaites dès le premier tour à Wimbledon et à l’US Open. elle cherche actuellement un second souffle à sa carrière, qui pourrait arriver en 2020 tellement elle peut être dangereuse quand elle joue en pleine confiance. Du côté de la Française, les déceptions se sont également enchaînées. 10ème mondiale en début de saison, elle termine l’exercice 2019 en tant que n°46, tout près de sortir du Top 50. Malgré cela, elle a remporté un titre à Nottingham et a disputé une autre finale à Strasbourg. Cependant, elle a déçu dans les grands rendez-vous, notamment en Grand Chelem : troisième tour à Melbourne, deuxième tour à Roland-Garros, premier tour à Wimbledon et l’US Open. Seule éclaircie dans sa saison un peu morose, la victoire en Fed Cup, même si elle a pris une cinglante défaite en simple face à la n°1 mondiale Ashleigh Barty. Espérons que cette victoire collective, acquise en double avec sa compatriote Kristina Mladenovic, pourra la relancer pour 2020. Et si cela commençait par un nouvel entraîneur, la relation avec son père étant parfois tendue ?

D9hqgrNXYAA4dcc.jpg

Crédit photos : @usopen, @WTA, @rolandgarros, @infosportplus

À LIRE AUSSI :

En 2020, la saison débutera à Doha pour Stan Wawrinka ou encore Jo-Wilfried Tsonga

Harold Mayot, ou l’ambition d’être une meilleure personne et un meilleur joueur

4 réflexions au sujet de “De Bianca Andreescu à Caroline Garcia, les surprises et les déceptions de la saison 2019 sur le circuit WTA”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s