Reportages

Qu’est devenue la jeune française Clara Burel depuis un an ?

Il y a environ un an en arrière, nous vous parlions de Clara Burel, cette jeune française d’origine bretonne née en 2001, qui venait de remporter les Masters Juniors et de terminer la saison 2018 à la place de n°1 mondiale. Qu’est-elle devenue depuis ?


En début de saison, la jeune tricolore Clara Burel (n°868) avait tenté l’aventure chez les grandes, sur le circuit WTA, après avoir atteint les sommets chez les Juniors en 2018. Grâce à une wild card, elle disputait ainsi son premier tournoi du Grand Chelem chez les pros à l’Australian Open, où elle perdait au premier tour face à l’Espagnol Carla Suarez Navarro (5-7, 2-6). Ensuite, au mois d’avril dernier, elle s’est exercée sur le circuit ITF, lors des qualifications du tournoi de Santa Margherita di Pula, un 25 000 $ en Italie, son dernier tournoi jusqu’à cette semaine. Pourquoi n’a-t-elle pas joué dans cette intervalle de temps ? Explications.

Dqwo6h_XgAAUCN5.jpg

Une vieille blessure qui hantait la jeune française

Il y a quatre ans en arrière, la Bretonne s’était fracturée au poignet gauche, une blessure mal consolidée qui la gênait régulièrement. Elle a donc dû se résoudre à se faire opérer, chose qu’elle a faite en mai dernier, quitte à manquer Roland-Garros, qui aurait été son premier Grand Chelem à domicile, chez les grandes. Normalement, elle n’aurait pas dû être en mesure de rejouer avant le début de la saison 2020, mais à force de travail, elle est parvenue à reprendre plus tôt. ce qui n’a pas dû être chose facile quand on sait qu’au même moment où elle se faisait opérer de ce poignet gauche, elle se séparait de son entraîneur, Karine Quentrec. Pierre Cherret, le Directeur Technique National, n’y était pas allé de main morte au moment d’évoquer le duo : « Entre elles, ça n’a pas matché, tout simplement », avait-il déclaré.

Un retour plus rapide que prévu

Ce qui n’a pas empêché Clara Burel de travailler dans l’ombre pour pouvoir revenir au plus vite. Retombée à la 868ème place mondiale, alors qu’elle avait atteint le 477ème rang à son meilleur, la Bretonne a charbonné. Chez elle, l’ancienne n°1 mondiale chez les Juniors avait de nouveau tapé dans la balle mi-octobre dans son club de Perros-Guirrec. De quoi espérer un retour plus tôt que prévu, qui a été acté en début de semaine avec le premier match officiel de Clara Burel depuis début avril. Ainsi, ce lundi, elle est entrée en lice au 15 000 $ de Monastir, en Tunisie, sur dur. Elle a dominé la Belge Eliessa Vanlangendonck (n°752), tête de série n°6 du tournoi, en deux sets 6-2, 6-2. Un résultat très satisfaisant pour un retour aux affaires. Ce jeudi, elle disputera son huitième de finale face à une jeune espoir, tout comme elle. En effet, elle sera opposée à l’Italienne Cristina Elena Tiglea (N/A), née elle aussi en 2001. Autant dire que nous suivrons le parcours de Clara Burel avec attention tout au long de al semaine… Tout ce que l’on peut souhaiter désormais à la Bretonne, c’est de reprendre sa marche en avant et d’être heureuse sur les courts comme en dehors.

Crédit photos : @FFTennis

À LIRE AUSSI :

Pourquoi nous refusons de suivre la nouvelle formule de la Coupe Davis…

Stefanos Tsitsipas, de Milan à Londres… jusqu’à un titre en Grand Chelem ?

3 réflexions au sujet de “Qu’est devenue la jeune française Clara Burel depuis un an ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s