Analyses

Kim Clijsters, un come-back improbable en 2020 ? Analyse d’une annonce qui a fait grand bruit…

Âgée aujourd’hui de 36 ans, la joueuse belge Kim Clijsters, ancienne n°1 mondiale, a fait ce jeudi une annonce qui a étonné le monde du tennis. En effet, elle a annoncé son intention de faire son retour à la compétition dès 2020, sept ans après avoir pris une seconde retraite. Ce come-back improbable sera-t-il couronné de succès ou est-ce que ce sera un projet rapidement abandonné, à l’instar de celui de Marion Bartoli qui avait tenté un tel retour l’année dernière ?


Ce jeudi, la Belge Kim Clijsters, qui a remporté 41 titres dont quatre tournois du Grand Chelem, a donc annoncé qu’elle serait de retour aux affaires en 2020. Elle n’a plus rejoué en compétition officielle depuis l’US Open 2012 et sera la première mère de trois enfants à tenter cet incroyable come-back. Avec quel succès ? Personne ne peut le prédire mais ce qui est sûr, c’est que Steve Simon, le patron de la WTA, est ravi de ce coup de pub pour le circuit féminin. « Kim Clijsters figure parmi les grandes vedettes du tennis et son retour sur le circuit est une excellente nouvelle pour la famille WTA et les amateurs de tennis du monde entier », a-t-il déclaré dans des propos relayés par le site officiel de la WTA. Clijsters avait déjà pris une retraite une première fois, en mai 2007, alors qu’elle avait remporté son premier Grand Chelem à l’US Open en 2005. Elle s’était arrêtée pour donner naissance à sa première fille, Jada, en 2008. En juillet 2009, elle était déjà de retour à la compétition, avec un incroyable succès. À son troisième tournoi disputé depuis ce retour, elle remportait à nouveau l’US Open (en 2009 donc), puis elle enchaînait avec deux autres titres en Grand Chelem à l’US Open en 2010 et à l’Australian Open en 2011. De retour à la place e n°1 mondiale en février 2011, elle était devenue la seule mère de famille à occuper cette place depuis le classement informatique lancé en novembre 1975. En tant qu’ancienne n°1 mondiale, Clijsters sera éligible pour des wild cards de façon illimitée lors des tournois WTA auxquels elle souhaitera participer. Elle aura besoin de jouer trois tournois ou de gagner dix points pour retrouver un classement.

Que devons-nous attendre de ce troisième volet de la carrière de la Belge ? C’est l’inconnue la plus totale, d’autant plus qu’elle aura été absente pendant sept ans. Ce que l’on sait, c’est que Clijsters a voulu se lancer un défi, sans rien avoir à prouver à qui que ce soit. « Je n’ai pas vraiment envie de prouver quelque chose », a-t-elle ainsi déclaré sur le podcast WTA Insider. « Je pense que pour moi c’est le défi. J’ai des amis qui diraient, je veux courir le marathon de New York avant d’avoir 50 ans. Pour moi, j’aime toujours jouer au tennis. Chaque fois que je suis dans un Grand Chelem et que je joue les tournois des Légendes, si quelqu’un me le demande, je suis la première à vouloir être une partenaire pour un entraînement. J’aime toujours jouer au tennis. Je ne ressens pas le besoin de prouver quoi que ce soit, mais je veux me mettre au défi et je veux redevenir forte. C’est mon marathon. » Un marathon qui démarre donc par une préparation physique intense pour la joueuse belge qui a repris le chemin de la salle de sport avec son préparateur physique Sam Verslegers. Elle aurait déjà vu sa force et sa souplesse augmenter et son temps de réaction, qui, selon elle, était inexistant à ses débuts, serait revenu rapidement. « J’aime le défi, j’aime me dépasser », a ajouté Clijsters. « Je suis surprise de constater combien il est facile pour moi de rester fidèle à cette pratique. C’est un sentiment très satisfaisant d’avoir à nouveau ce genre de défi. »

EC26yaXXoAAfFvM.jpg

Autre point important à prendre en compte dans ce come-back : les trois enfants de la joueuse belge, qu’elle veut protéger de l’attention des médias. Que les projecteurs soient à nouveau sur elle, Clijsters le vit très bien. Cependant, elle ne veut pas imposer cela à ses enfants. « Bien sûr, si vous voulez traverser un marathon, vous ne pourrez pas avoir tous les médias en face », a-t-elle déclaré. « C’était pour moi la partie la plus difficile à ce sujet. Je sais que je peux y faire face, mais les enfants, c’est une histoire différente. Notre vie est très simple et facile en ce moment. Ce n’est pas seulement ma vie qui va changer. Mais évidemment, j’en ai parlé à mon mari et à l’équipe, puis à Steve Simon de la WTA, sur le fait de pouvoir attendre le plus possible afin de protéger les enfants, évidemment. » Clijsters a ainsi affirmé qu’elle n’aura pas un emploi du temps surchargé et restera flexible dans son emploi du temps pour répondre aux besoins de dernière minute à la maison. « Ma tête doit être claire pour que je puisse laisser les enfants derrière moi et aller à l’entraînement tout en sachant que tout est organisé à la maison et que le dîner est prêt pour le lendemain, que tout est planifié », a-t-elle expliqué. « Notre vie est tellement réglée sur les routines de nos enfants, que ce soit leurs loisirs ou leur école. Cela ne changera pas, je ne veux pas que cela change. Je vais simplement m’éloigner un peu plus. Si j’ai l’impression que cela interfère avec ce qui se passe avec les enfants, alors je ne jouerai pas, j’attendrai que ça aille. »

eerh-mhwkaart4w.jpg

Quoiqu’il en soit, Kim Clijsters a reconnu que son retour improbable allait être long. Au cours des derniers mois, elle a fait de grands progrès grâce à son entraînement physique, mais la pré-saison de travail spécifique au tennis préparera son corps dans des conditions plus proches du match. La compétition viendra ensuite livrer son verdict. Pour l’instant, Clijsters s’entraîne en pensant à un retour pour le mois de janvier, mais elle tient absolument à ne pas se précipiter. Elle reviendra quand elle sera prête. « Nous pouvons parler du début 2020 et voir où nous pourrons obtenir une wild card », a-t-elle déclaré. « Mais si je sens en décembre que je ne suis même pas près de l’endroit où je veux être, alors je ne vais pas y aller juste pour le plaisir d’aller quelque part. Je veux sentir que je vais arriver là où je veux être. Il me reste encore trois mois et demi et je pense donc que je pourrai encore progresser au cours des prochains mois et j’ai hâte de voir où cela me mènera. »

Crédit photos : @YahooSportFR, @guriol92, @musmanuttra786

À LIRE AUSSI :

Rafael Nadal, meilleur joueur de la saison 2019 ?

Matches truqués : le Brésilien Diego Matos banni à vie pour être tombé dans le piège…

Publicités

2 réflexions au sujet de “Kim Clijsters, un come-back improbable en 2020 ? Analyse d’une annonce qui a fait grand bruit…”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s