Analyses

Meilleur relanceur à l’US Open, Daniil Medvedev semble pouvoir battre n’importe qui…

Daniil Medvedev (n°5), qui disputera ce vendredi les demi-finales de l’US Open, est le leader des points gagnés sur les premières et deuxièmes balles adverses, ce qui fait de lui le meilleur relanceur du tournoi jusque-là.

EDkkyslWwAIDwK-.jpg


Il semble y avoir quelque chose d’énigmatique dans le jeu de Daniil Medvedev (n°5). Il ne semble pas y avoir un certain héritage d’un autre joueur dans ses frappes, et sa balle semble être envoyée de façon irrégulière, comme s’il s’était formé lui-même, de manière autodidacte. Le Russe frappe beaucoup de coups en étant accroupi, et il est très difficile de savoir quand il force vraiment ou quand il donne juste l’impression de forcer sans vraiment le faire. En effet, à première vue, rien n’a laissé présager que la machine ait pu changer de vitesse au moment de jouer un tournoi du Grand Chelem. Tube de l’été, Medvedev atteint ainsi des sommets à New York.

EDj014WWwAE0kHW.jpg

Au cours de cet US Open, le joueur de 23 ans a ainsi donné une continuité à son tennis. Parmi ses points forts, on sait déjà qu’il y a son revers à deux mains, avec une extraordinaire capacité à trouver des angles incroyables tout en gardant la même puissance, avec cette incroyable main gauche qui peut générer une multitude de petites balles avec lesquelles il conclut les points. Cependant, un autre secteur du jeu a été révélé à New York, dans lequel Medvedev est tout aussi performant : sa capacité impressionnante à interpréter le service adverse et à le neutraliser, à la fois avec ses mains et depuis la position qu’il adopte au retour. Le retour du Russe, l’un des meilleurs au monde, est particulièrement fort sur ce dernier Grand Chelem de la saison. En ce qui concerne les statistiques, aucun joueur n’a gagné plus de points en retour sur le premier et le deuxième service adverses. Les chiffres de Medvedev, étayés par la manière dont il les obtient, comprennent ses propres capacités à se positionner très loin au retour, puis à corriger les trajectoires et à bloquer les services les plus puissants. Grâce à sa grande taille (1m98), il réduit les effets provoqués par un service kické, jouant ses retours dans sa zone de confort en ce qui concerne la hauteur de frappe, là où la plupart des joueurs seraient mis en difficultés.

EDl_qMvXoAA1VhJ.jpg

Depuis le début de Grand Chelem new-yorkais, Medvedev a remporté 122 points en retour sur les premières balles adverses et 128 points sur les deuxièmes balles. Il est ainsi en tête de ces deux statistiques et il est même un relanceur accompli, qui parvient à être performant à la fois face à un excellent serveur, mais aussi face à des joueurs plus stratégiques, qui recherchent plus à service en pourcentages ou en imprimant de l’effet à la balle. Demi-finaliste de l’US Open, son jeu n’est pas toujours le plus esthétique, mais il est terriblement efficace. Son adversaire dans le dernier carré, Grigor Dimitrov (n°58), devra se méfier des retours de service du Russe, tout comme son éventuel adversaire en finale. Et si cet arme permettait à Medvedev d’être le premier joueur, hors Big 3, à s’imposer en Grand Chelem depuis Stan Wawrinka (n°24) ici même en 2016 ?

Crédit photos : @usopen

À LIRE AUSSI :

Qui est Matteo Berrettini, le prochain adversaire de Gaël Monfils en quarts de finale à l’US Open ?

 

 

US Open – Alexander Zverev fait-il un réel blocage en Grand Chelem ?

Publicités

4 réflexions au sujet de “Meilleur relanceur à l’US Open, Daniil Medvedev semble pouvoir battre n’importe qui…”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s