Analyses

US Open – Alexander Zverev fait-il un réel blocage en Grand Chelem ?

Ce lundi, l’Allemand Alexander Zverev (n°6) n’a pas rassuré quant à sa forme du moment. Éliminé en huitièmes de finale de l’US Open par l’Argentin Diego Schwartzman (n°21), il nous conduit à poser la sempiternelle question : fait-il un réel blocage quand il s’agit de performer dans un tournoi Grand Chelem ?


Trois heures et huit minutes de jeu, 17 doubles fautes (pour 11 aces tout de même), 65 fautes directes (pour 45 coups gagnants) et seulement 32% de points gagnés derrière sa deuxième balle de service. Telles ont été les statistiques d’Alexander Zverev (n°6) ce lundi lors de sa défaite en quatre manches 3-6, 6-2, 6-4, 6-3 face à Diego Schwartzman (n°21) en huitièmes de finale de l’US Open. Pas tout a fait rassurant lors des tours précédents (victoires en quatre sets contre Aljaz Bedene au troisième tour et en cinq sets face à Frances Tiafoe au deuxième tour), l’Allemand a encore échoué aux portes des quarts de finale en Grand Chelem. Pire, pour un joueur de sa stature et avec son classement, il n’a encore jamais disputé une seule demi-finale dans un tournoi Majeur. Même le Grec Stefanos Tsitsipas (n°8), demi-finaliste en début d’année à l’Australian Open, a fait mieux. Mais pourquoi diable Zverev coince-t-il encore ? Le problème est-il physique ou mental ?

Deux quarts de finale, trois huitièmes de finale et… pas mieux

Si on regarde d’un peu plus près les statistiques en Grand Chelem de l’Allemand, on peut observer qu’il n’a disputé que deux quarts de finale depuis 2016, année de son éclosion au plus haut niveau. Ces deux quarts de finale, il les a disputés à Roland-Garros, en 2018 et en 2019. L’année dernière, il était tombé sur l’Autrichien Dominic Thiem (n°4), toujours redoutable Porte d’Auteuil. Cette année, il a succombé à un Novak Djokovic (n°1) pas au mieux de sa forme, qui allait d’ailleurs se faire ensuite éliminer en demi-finales par… Thiem, encore lui. Dans les trois autres tournois du Grand Chelem, en revanche, Zverev bute encore et toujours en huitièmes de finale.

edemccfxuaakvxd.jpg

En début d’année, après deux échecs consécutifs au troisième tour, il était enfin parvenu à passer en deuxième semaine à Melbourne. Et là, patatras ! Il butait sur le Canadien Milos Raonic (tête de série n°16), et en trois sets (6-1, 6-1, 7-6 (5)) ! Comme cela lui était déjà arrivé par le passé en Grand chelem, l’Allemand semblait être passé à côté du match… Pourtant, il n’en était pas à son premier huitième de finale en Grand Chelem, puisqu’en 2017, il avait déjà atteint ce stade de la compétition – pour la toute première fois de sa jeune carrière – à Wimbledon. Mais après trois victoires faciles en trois sets, celui qui était alors tête de série n°10 était à nouveau tombé face à Raonic, mais cette fois-ci en cinq sets (4-6, 7-5, 4-6, 7-5, 6-1). Et entre temps, que s’est-il passé ? Figurez-vous que Zverev n’a plus joué d’autre deuxième semaine dans un tournoi du Grand chelem, jusqu’à cette défaite ce lundi face à Schwartzman à Flushing Meadows ! Au total, sur 18 tournois du Grand Chelem disputés, il n’a atteint la deuxième semaine que 5 fois… Ces résultats ne sont pas digne d’un joueur qui a été n°3 mondial et qui figure constamment dans le Top 10 depuis plusieurs années…

Comment expliquer ce qui s’apparente à un blocage ?

Quand un joueur fait face à de telles statistiques, on cherche toujours une explication. Souvenez-vous d’Andy Murray, qui semblait faire un blocage (notamment face au Big Three) et qui avait fini par trouver des solutions pour s’imposer trois fois en Grand Chelem. En ce qui concerne Alexander Zverev, les causes d’un tel blocage sont difficiles à trouver. En effet, l’Allemand nous a déjà prouvé qu’il pouvait remporter de grands titres. Il a déjà remporté trois Masters 1000 (Rome en 2017, Montréal en 2017 et Madrid en 2018). Par ailleurs, en fin de saison dernière, il avait soulevé le trophée aux ATP Finals en battant coup sur coup le n°3 mondial Roger Federer et le n°1 mondial Novak Djokovic. Comment affirmer ensuite que le blocage est purement mental ?

EDdZy-8WsAAOz_C.jpg

Pourtant, il se passe bien quelque chose quand Zverev foule les courts de Melbourne, Roland-Garros, Wimbledon ou Flushing Meadows. Si, depuis le début de sa carrière professionnelle, il a enregistré 19 victoires face à des membres du Top 10, il n’en compte… aucune en Grand Chelem ! Nous tenons là une statistique intéressante, qui prouve bien que lorsqu’il s’agit de jouer dans les quatre tournois Majeurs, Zverev ne  se sent pas ou plus au niveau. Ceci étant dit, il n’a pas dû souvent les rencontrer, se faisant sortir trop tôt ! Cette saison, la crise de confiance est réelle, mais il y a aussi un problème dans le jeu de l’Allemand. nous l’avions évoqué il y a quelques jours : le service de Zverev semble en difficulté, en témoignent encore ses 17 doubles fautes ce lundi à l’US Open. Cette tension qui se crée dans son bras lors des matches importants, et qui semble s’exacerber quand il ne joue pas son meilleur tennis, se ressent tout de suite sur ce coup. C’est encore plus vrai quand on voit que l’Allemand n’a remporté que 32% de points derrière sa deuxième balle face à Schwartzman

edc3eoixyaaazl6.jpg

Quoiqu’il en soit, Zverev va devoir travailler dur s’il veut passer un cap et enfin franchir régulièrement les huitièmes, voire les quarts de finale en Grand Chelem. Cela va passer par un gros travail sur son service, mais aussi sur son attitude et sur la dimension mentale de son jeu. Car nous sommes nombreux à en être convaincus, et depuis longtemps : il a tout ce qu’il faut pour un jour soulever les plus grands trophées.

Crédit photo : @ATP_Tour, @usopen

À LIRE AUSSI :

La chronique de Lou Adler #8 : Nouvelle structure d’entraînement et plateforme participative

 

Les Frenchies de la semaine : Salma Djoubri et Matteo Martineau, la jeunesse s’impose en ITF !

Publicités

5 réflexions au sujet de “US Open – Alexander Zverev fait-il un réel blocage en Grand Chelem ?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s