Infos

Damian Steiner, arbitre évincé pour avoir donné des interviews non autorisées…

Damian Steiner, l’arbitre de chaise qui a officié lors de la finale de Wimbledon entre Roger Federer (n°3) et Novak Djokovic (n°1), aurait donné des interviews non autorisées à des médias argentins. Raison pour laquelle il aurait été renvoyé par l’ATP, selon les informations de nos confrères américains du New York Times.


Lors de la finale de Wimbledon en juillet dernier, l’arbitre argentin Damian Steiner a atteint un sommet en carrière en officiant sur la chaise pour la première fois en finale d’un Grand Chelem en simple. Cette rencontre a vite tourné au classique, quand Novak Djokovic (n°1) a sauvé deux balles de match avant de battre Roger Federer (n°3) en cinq sets 7-6 (5), 1-6, 7-6 (4), 4-6, 13-12 (3), dans ce qui était la plus longue finale en simple dans l’histoire de Wimbledon, la première à se jouer au jeu décisif à 12-12 au cinquième set. Aux yeux de tous, Steiner (44 ans) s’était bien acquitté de son devoir pendant ce match tendu, mais il a depuis été licencié par l’ATP, qui est son principal employeur. C’est totalement passé inaperçu, mais l’arbitre argentin a été licencié le 15 août dernier parce qu’il aurait violé la politique de l’ATP en accordant une série d’interviews aux médias argentins sans l’autorisation de son employeur.

EC_jUNKUEAA71_x.jpg

Le licenciement de Damian Steiner intervient alors que l’US Open tente d’être plus transparent en ce qui concerne les décisions d’arbitrage. Le tournoi, qui a débuté ce lundi, prévoit d’accorder aux médias davantage d’accès et un accès plus rapide aux principaux officiels – l’arbitre du tournoi, Sören Friemel, et l’arbitre en chef, Jake Garner – lors de cette édition 2019 pour expliquer les règles et les politiques. Mais cela ne permettait pas aux arbitres qui arbitrent des matches individuels, d’accorder des interviews comme ils le voulaient. Steiner est un arbitre badge d’or, ce qui le place au plus haut niveau du tennis. Il n’aurait pas perdu son statut de badge d’or ni été expressément empêché de travailler pendant les tournois du Grand Chelem. Cependant, il ne fait pas partie de l’équipe d’arbitrage cette année à l’US Open. Dans le cadre de son contrat avec le Grand Chelem américain, l’ATP a le droit de nommer trois arbitres de chaise pour l’événement. Après avoir limogé Steiner, l’ATP l’a remplacé par un arbitre de chaise français, Renaud Lichtenstein.

EC-nPG8WkAAsRTD.jpg

Damian Steiner a été le premier arbitre argentin à être arbitre de chaise lors d’une finale de simple au Grand Chelem, ce qui a suscité un vif intérêt de la part des médias de son pays, juste après Wimbledon. Mais selon l’ATP, Steiner aurait non seulement omis de demander l’autorisation des superviseurs de l’ATP avant de donner plus d’une douzaine d’entretiens, mais il aurait également abordé des sujets qui auraient été interdits même si l’ATP avait donné son autorisation. « Une grande partie du contenu des interviews avec Steiner dans les médias était une violation directe du protocole standard en vigueur selon lequel les officiels doivent s’abstenir de discuter d’incidents ou de matches spécifiques, de joueurs individuels, d’autres officiels ou de règles, dans l’intérêt du maintien de l’impartialité à tout moment », a déclaré l’ATP dans un communiqué confirmant le licenciement de l’arbitre. Dans l’une des interviews de Steiner, avec le podcast « 3iguales », il a recommandé une série de modifications des règles, qui incluaient notamment de restreindre l’utilisation des serviettes pendant le jeu, d’abolir le let au service et d’autoriser une forme quelconque de coaching pendant le match. Dans une autre interview accordée à Radio Continental, Steiner a déclaré qu’il pensait que Federer allait remporter le titre à Wimbledon alors qu’il avait deux balles de match à la fin de la cinquième manche en finale contre Djokovic. Cependant, de nombreuses interviews de Steiner portaient également sur ses propres antécédents. Ancien joueur et étudiant en journalisme sportif, il a commencé à travailler en tant qu’arbitre officiel en 1994. Plus tôt cette année, il a été nommé directeur du département national des arbitres de la Fédération de tennis de l’Argentine. Steiner aurait été suspendu provisoirement par l’ATP début août alors qu’un examen interne était mené. L’ATP aurait déclaré que le nombre d’entretiens autant que le contenu avaient abouti à son licenciement au lieu qu’il soit suspendu ou autrement sanctionné.

Crédit photos : @Nexofin, @JCPGATA, @DobleFaltaOk

À LIRE AUSSI :

Rencontre avec… Lucas Poullain

L’issue de l’US Open sera décisive pour la place de n°1 mondial entre Rafael Nadal, Novak Djokovic et Roger Federer

Publicités

2 réflexions au sujet de “Damian Steiner, arbitre évincé pour avoir donné des interviews non autorisées…”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s