Analyses

Medvedev et Goffin en finale à Cincinnati : petit à petit, la jeune garde prend possession des Masters 1000

Ce samedi, David Goffin (n°19), âgé de 28 ans, s’est qualifié pour sa première finale en Masters 1000. De l’autre côté du tableau, c’est le Russe Daniil Medvedev (n°8), 23 ans, qui jouera sa deuxième finale de rang dans une compétition de cette catégorie, tout cela en battant le n°1 mondial Novak Djokovic (3-6, 6-3, 6-3). Si la jeune garde du tennis masculin a encore du mal à s’imposer en Grand Chelem, il semblerait que petit à petit, elle grignote des places en Masters 1000…


Ce dimanche, un nouveau vainqueur sera titré dans la catégorie Masters 1000 à Cincinnati. En effet, ni David Goffin (n°19) ni Daniil Medvedev (n°8) n’a encore remporté de titre aussi prestigieux. Quoiqu’il en soit, depuis deux ans, on peut remarquer que le Big 3 laisse des miettes dans cette catégorie de tournois. En effet, entre le Masters 1000 de Rome en 2017 et le Masters 1000 de Cincinnati en 2019 (soit 21 tournois), on compte neuf nouveaux lauréats dans cette catégorie de tournois, la plus importante après les tournois du Grand Chelem. Ainsi, les neuf nouveaux noms à s’inscrire au palmarès d’un Masters 1000 ont été  : Alexander Zverev (Rome 2017), Grigor Dimitrov (Cincinnati 2017), Jack Sock (Paris-Bercy 2017), Juan Martin Del Potro (Indian Wells 2018), John Isner (Miami 2018), Karen Khachanov (Paris-Bercy 2018), Dominic Thiem (Indian Wells 2019), Fabio Fognini (Monte-Carlo 2019) et donc le vainqueur ce dimanche à Cincinnati. En somme, cela ne nous apprend pas grand chose, d’autant plus qu’en Grand Chelem, il n’y a encore aucun changement apparent. Mais cette statistique a tout de même son importance quand on observe qu’en un peu plus de dix ans (entre Miami 2007 et Madrid 2017), il y a eu le même nombre de nouveaux lauréats en Masters 1000. Cela signifierait donc que la carapace du Big 3 commence à s’effriter et que le changement de génération s’opère peu à peu…

Ce changement de génération commence par ailleurs à se ressentir chez les meilleurs joueurs, ceux du Big 3, qui parfois se font surprendre par cette jeune garde. Ce fut ainsi le cas de Roger Federer (n°3) au troisième tour du Masters 1000 de Cincinnati, qui n’a rien pu faire face au Russe Andrey Rublev (n°70) qui l’a battu en deux sets 6-3, 6-4. S’il a existé tout au long de la partie ce samedi, Novak Djokovic (n°1) n’en a pas moins perdu contre un autre joueur russe, Daniil Medvedev (n°8), en demi-finales ! Le Russe a même une statistique complètement en sa faveur face au Serbe : c’est la deuxième fois qu’il le bat en Masters 1000 cette saison, sur deux surfaces différentes (il l’avait déjà battu sur terre battue, en quarts de finale à Monte-Carlo en avril dernier). Seuls Andy Murray (en 2012 et 2016), Roger Federer (en 2012 et 2014) et Rafael Nadal (en 2013) étaient parvenus à réaliser une telle performance par le passé, c’est pour dire ! Cela donne un statut à part à Medvedev, qu’il confirmera s’il s’impose ce dimanche pour la première fois de sa jeune carrière en Masters 1000.

Crédit photo : @LesoirSports

À LIRE AUSSI :

Murray et Del Potro absents à l’US Open, Cornet sans entraîneur, Monfils à Zhuhai : les 7 infos de la semaine

En pleine tourmente, Alexander Zverev a fait 153 doubles fautes en 18 rencontres !

Publicités

2 réflexions au sujet de “Medvedev et Goffin en finale à Cincinnati : petit à petit, la jeune garde prend possession des Masters 1000”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s