Analyses

Wimbledon – Les 10 choses à retenir du troisième Grand Chelem de la saison

Après deux semaines intenses passées au All England Club, avec une fin en apothéose, il est temps de faire un bilan de ce Wimbledon cuvée 2019. Voici donc, rien que pour vous, les dix choses à retenir au terme du troisième Grand Chelem de la saison…


1/ Les capacités surnaturelles de compétiteur de Novak Djokovic

Vainqueur de son cinquième titre à Wimbledon, Novak Djokovic (n°1) semble être surhumain. Le Serbe aime le défi et il assume avec intégrité le fait de voir comment le public applaudit avec ferveur envers son rival. Cela doit faire mal de se sentir comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire et de constater à quel point très peu de gens le soutiennent lorsqu’il affronte Rafael Nadal (n°2) ou Roger Federer (n°3). Il a pourtant laissé derrière lui les lamentations, la colère et s’est concentré sur un objectif incontournable : gagner, peu importe les éléments extérieurs. C’est finalement ce qu’il est parvenu à faire et rien que pour ça, on lui tire notre chapeau !

D_gnr5MXoAAkY3z.jpg

2/ Roger Federer, une légende vivante qui a encore de l’avenir…

Il faut voir le verre à moitié plein et il semble évident que le simple fait de voir le Suisse jouer à ce niveau à près de 38 ans était quelque chose d’inimaginable pour la plupart des joueurs il y a quelque temps. Certes, il a perdu en finale mais il a gagné quelque chose de plus important : le sentiment qu’il a encore un niveau de jeu plus que suffisant pour ajouter un nouveau titre du Grand Chelem à sa collection, et c’est ce qui pourrait le motiver à moyen terme, se racheter de cette cruelle défaite.

D_c1bzxXkAEvdLp.jpg

3/ Le « Big Three » continue d’emmener le tennis à un plus haut niveau

Encore une fois, les trois légendes vivantes du tennis étaient présentes en demi-finales, et encore une fois ils ont étonné avec leur rivalité qui élève ce sport à un statut plus élevé. Ce ne sont pas seulement des génies de la raquette, ce sont des génies qui ont choisi une raquette pour transmettre toute leur magie. Il faudra des décennies avant que le sport trouve des géants contemporains comme ceux-ci, qui s’améliorent mutuellement et se défient sans cesse.

D_SReHiWsAM5t02.jpg

4/ L’instabilité de la Next Gen de plus en plus prononcée

Nous souhaitons parler ici des mauvaises performances des jeunes joueurs, dans un tournoi où ils étaient appelés à continuer à gagner du terrain. Seuls deux joueurs de moins de 25 ans ont atteint les huitièmes de finale à Wimbledon. De plus, le Français Ugo Humbert était le seul membre de la Next Gen en deuxième semaine. Il a été battu en huitièmes de finale par le futur vainqueur, Novak Djokovic… Nous avons le sentiment au terme de ce tournoi que nombre d’entre eux, comme Denis Shapovalov ou Alexander Zverev, devaient faire un exercice introspectif avant de continuer à se battre sur le court.

D--rhc5X4AAJ85A.jpg

5/ Le gazon n’est plus la surface des gros serveurs et des gros frappeurs

En quarts de finale, il y avait beaucoup de joueurs qui restaient en fond de court, aguerris et très mobiles. L’Américain Sam Querrey était le seul représentant des quarts de finale à voir le gazon comme un avantage pour son tennis rapide, mais cette année il est devenue un obstacle à sa progression. La lenteur du gazon a longuement été débattue durant toute la quinzaine, et elle est certainement à l’origine des déceptions des gros serveurs lors de cette édition 2019…

D_ITftKXYAANX-k.jpg

6/ Simona Halep est une joueuse hors norme

La Roumaine a trouvé la bonne recette pour triompher à Wimbledon, même si c’est difficile pour beaucoup de joueuses : la soif de victoire, le désir de compétition, ainsi que l’ambition. Elle semblait avoir perdu ces ingrédients au cours des derniers mois, mais elle a réalisé un match plein en finale pour venir à bout de Serena Williams, sans vaciller à aucun moment. Simona Halep est bien meilleure qu’elle ne le croit et elle peut maintenant le prouver sans aucune limite.

D_gnr60WkAAlqGN.jpg

7/ Serena Williams a besoin de croire en elle pour gagner en finale

L’humilité est peut-être la vertu la plus importante pour perdurer au plus haut niveau, et l’Américaine semble ne pas en avoir assez pour se remettre en question concernant ses défaites à répétition en finale de Grand Chelem depuis son dernier titre à l’Australian Open en 2017. Le message est clair : sa puissance, son expérience et son talent inné servent à gagner contre la majorité des joueuses, mais pas face aux meilleures. Sans plus de travail physique et mental, il semble difficile pour Serena Williams de triompher à nouveau en Grand Chelem. Nous l’avions vu l’an passé en finale au All England Club contre Angelique Kerber et nous l’avons encore vécu cette année quand elle a perdu en deux sets secs face à Simona Halep.

D_PNPduU4AImfOJ.jpg

8/ Le réveil d’Elina Svitolina

L’Ukrainienne Elina Svitolina a été éloignée de l’attention des médias pendant des mois, à cause de ses piètres performances, mais elle a retrouvé un grand jeu durant ce Wimbledon, qui devrait lui faire comprendre son immense potentiel. Elle est une des joueuses appelée à gagner un titre en Grand Chelem, dès qu’elle parviendra à faire quelques ajustements.

D_C4q5CWwAAufiJ.jpg

9/ Les belles performances des spécialistes du gazon chez les femmes

L’Américaine Alison Riske, la Tchèque Barbora Strycova, la Britannique Johanna Konta, la Tchèque Karolina Muchova… Voici quelques-uns des noms qui ont dépassé leurs limites dans ce tournoi, en profitant de leurs aptitudes naturelles pour s’adapter au gazon et augmenter leurs performances.

D_DCv3KWsAA2L4v.jpg

10/ L’alternance du pouvoir dans le tennis féminin

Sur les huit quarts de finalistes de Roland-Garros, seuls deux joueuses ont atteint le même stade à Wimbledon : Simona Halep et Johanna Konta. Ceci est une preuve , s’il en fallait encore une, de l’instabilité au plus haut niveau féminin et du fait que le pouvoir se partage toujours et qu’il peut toujours y avoir des surprises dans les grands tournois.

D_bxN8IXsAAjNK2.jpg

En guise de conclusion, la vitesse des courts à Wimbledon a été un autre sujet brûlant qui a fait couler l’encre tout au long de la quinzaine. Il convient également de mentionner le spectaculaire jeu décisif  à 12-12 au cinquième set lors de la finale entre Novak Djokovic et Roger Federer. Une fois de plus, Londres est devenu le centre mondial du tennis, un sport qui ne cesse de se développer grâce à des légendes comme celles qui ont été applaudies par des millions de personnes ce dimanche.

Crédit photos : @Wimbledon, @FFTennis, @WeAreTennisFR, @WTA_insider

À LIRE AUSSI : 

Les Frenchies de la semaine : Lou Brouleau et Laurent Lokoli doublent la mise

Wimbledon – Benoît Paire s’est-il réellement calmé et a-t-il changé ?

Publicités

5 réflexions au sujet de “Wimbledon – Les 10 choses à retenir du troisième Grand Chelem de la saison”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s