Résultats

Mladenovic titrée en double, Monfils et Paire en deuxième semaine : un Roland-Garros réussi pour le tennis français ?

Ce lundi, l’heure est au bilan. Et nous avons décidé de dresser un bilan des parcours des Frenchies dans ce Roland-Garros. Nous ne reviendrons pas sur le fiasco du tennis féminin en simple, tout simplement parce que nous en avons déjà parlé. Cependant, avec la victoire en double de Kristina Mladenovic, ainsi que la finale de Jérémy Chardy et Fabrice Martin, n’y a-t-il pas du positif à retirer de cette édition 2019 ? Par ailleurs, Gaël Monfils et Benoît Paire ont tout de même atteint la deuxième semaine, une performance bien meilleure qu’en 2018… Voici les points positifs et les points négatifs à retirer du deuxième Grand Chelem de la saison pour les Tricolores.


Les belles perfs : Mladenovic en double, Monfils et Paire en huitièmes

Cette année, le double a été à la fête Porte d’Auteuil. En effet, chez les dames, Kristina Mladenovic a remporté le titre, aux côtés de sa meilleure amie hongroise Timea Babos. C’était la leur deuxième titre du Grand Chelem en commun, le troisième pour la Française (après Roland-Garros en 2016 avec Caroline Garcia). Au-delà de la victoire, Mladenovic devient ce lundi n°1 mondiale de la spécialité, ce qui est une vraie réussite pour le tennis français avec tout le travail qu’elle a effectué.

L’autre réussite, qui sonne plutôt comme une surprise, réside dans la finale jouée en double messieurs par Jérémy Chardy et Fabrice Martin. Les deux amis d’enfance originaires du sud-ouest de la France ont épaté tout le monde par leur parcours et nous leur souhaitons de renouveler leur collaboration, promise à un grand avenir. Ils n’ont été qu’à un match de succéder à Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut au palmarès de Roland-Garros, mais ils nous ont prouvé une fois de plus que le double est une discipline qui réussit bien au tennis français.

En ce qui concerne le simple, les deux plus grosses réussites chez les hommes ont été portées par Gaël Monfils (n°16) et Benoît Paire (n°28), qui ont été les seuls à atteindre les huitièmes de finale. Le premier est tombé sur plus fort que lui en échouant face à Dominic Thiem (n°4), futur finaliste, en trois sets 6-4, 6-4, 6-2. Forcément déçu quand on connaissait ses ambitions, on ne peut que dire bravo à son adversaire. Le deuxième, lui, aurait pu accrocher une belle performance face à Kei Nishikori (n°7), dans un match dantesque où il avait le break au cinquième set. Mais Paire s’est finalement incliné 6-2, 6-7 (8), 6-2, 6-7 (8), 7-5 après un combat de près de quatre heures.

Enfin, parmi les belles réussites de ce Roland-Garros, on peut placer trois joueurs qui étaient quelque peu inattendus au troisième tour. Il s’agit tout d’abord d’Antoine Hoang (n°118), la belle histoire de cette édition 2019, qui après avoir battu Damir Dzumhur et Fernando Verdasco n’a échoué que face à son compatriote Gaël Monfils en trois sets 6-3, 6-2, 6-3. Il y a aussi Corentin Moutet (n°102), qui a également passé deux tours dont une belle victoire contre Guido Pella avant d’échouer face à l’Argentin Juan Ignacio Londero en cinq sets 2-6, 6-3, 6-4, 5-7, 6-4. Enfin, on ne peut pas oublier les émotions de Nicolas Mahut (n°189), qui a sorti d’entrée Marco Cecchinato, puis Philip Kohlschreiber avant d’échouer au troisième tour face à l’Argentin Leonardo Mayer en quatre sets 3-6, 7-6 (3), 6-4, 7-6 (3).

Les déceptions de la quinzaine : Pouille et Herbert

Parmi les grosses déceptions de cette édition 2019 ce Roland-Garros, nous commencerons par nommer Lucas Pouille (n°26). Après sa demi-finale à l’Australian Open en janvier, et même s’il avait connu un coup d’arrêt depuis, on s’attendait à mieux en Grand Chelem de la part du Nordiste. Malheureusement, son parcours s’est arrêté dès le deuxième tour face au Slovaque Martin Klizan (n°55). Le Nordiste s’est laissé prendre dans le jeu de son adversaire et n’a pas pu s’en sortir, perdant en cinq sets 7-6 (4), 2-6, 6-3, 3-6, 9-7 en deux jours et 4h07 de jeu. Au-delà de la déception, nous attendons de voir comment le Français va réagir dans les semaines à venir. L’autre petite déception concerne Pierre-Hugues Herbert (n°43). En effet, il avait réalisé une énorme performance au premier tour, en éliminant d’entrée le Russe Daniil Medvedev (n°14), un des outsiders de cette édition 2019 de Roland-Garros, en cinq manches 4-6, 4-6, 6-3, 6-2, 7-5. Au deuxième tour, il rencontrait son compatriote Benoît Paire sur le Court Suzanne-Lenglen. Comme au match précédent, il est remonté de deux sets à zéro pour rendre ce match complètement fou. Malheureusement pour lui, la fin a été toute autre : au bout de 4h33, Herbert s’est incliné 2-6, 2-6, 7-5, 7-6 (6), 9-11. Cela reste une déception parce qu’il avait des ambitions dans ce tournoi, refusant de défendre son titre en double pour se concentrer sur le simple…

 

Pour Jérémy Chardy (n°41), cette édition 2019 de Roland-Garros aura été dramatique. Il aura longtemps lutté face au Britannique Kyle Edmund (n°30), faisant parfois jeu égal avec lui, jusqu’à 5-5 dans le cinquième set ce lundi lorsque la nuit a interrompu la partie. De retour sur le Court n°1 le lendemain, il n’aura fallu que deux jeux pour que le Palois abdique finalement 7-6 (1), 5-7, 6-4, 4-6, 7-5. Enfin, le premier Français engagé dans ce Roland-Garros, Ugo Humbert (n°61), s’est fait éliminer d’entrée. Malgré le gain du premier set, il s’est incliné face à l’Australien Alexei Popyrin (n°109), bénéficiaire d’une wild card et vainqueur du tournoi Juniors en 2017, en quatre sets 3-6, 6-3, 7-6 (10), 6-3. C’est également une petite déception quand on sait que le Tricolore peut mieux faire et en avait certainement très envie ! Gilles Simon (n°33) a également déçu, battu dès le deuxième tour par l’Italien Salvatore Caruso (n°147) en trois sets 6-1, 6-2, 6-4. C’était visiblement un jour sans pour le Français qui avait la tête des mauvais jours.

Des défaites plutôt logiques pour Gasquet et Tsonga

Enfin, certains joueurs tricolores ont perdu rapidement, mais cela semblait plutôt logique. ce fut le cas de Richard Gasquet (n°39), de retour d’une longue blessure depuis peu, et qui ne s’attendait à rien sur ce Roland-Garros. Après avoir passé un tour contre l’Allemand Mischa Zverev, il s’est fait surprendre par l’Argentin Juan Ignacio Londero au deuxième tour, perdant en quatre manches 6-2, 3-6, 6-3, 6-4. Lui aussi en pleine reconstruction, Jo-Wilfried Tsonga (n°82) s’est sorti du piège Peter Gojowczyk au premier tour, en quatre sets 7-6 (4), 6-1, 4-6, 6-3. Opposé au Japonais Kei Nishikori (n°7) au deuxième tour, il a longtemps fait jeu égal avec la tête de série n°7 sur le Court Philippe-Chatrier, avant de s’incliner en quatre manches 4-6, 6-4, 6-4, 6-4 ce mercredi. Par ailleurs, Adrian Mannarino (n°48) a également passé un tour, en cinq sets, avant de tomber au deuxième tour face à son compatriote Gaël Monfils (n°16) en trois sets 6-3, 6-4, 6-4.

Ensuite, il y a eu les défaites au premier tour, cruelles mais plus ou moins logiques. Bénéficiaire d’une wild card, Quentin Halys (n°153) s’est fait battre sur le court Suzanne-Lenglen par le Japonais Kei Nishikori (n°7), qui s’est imposé en trois sets 6-2, 6-3, 6-4. Invité par les organisateurs lui aussi, Maxime Janvier (n°190) s’est également incliné au premier tour face à l’Uruguayen Pablo Cuevas (n°47) en trois sets 6-4, 6-4, 6-2.

Issu des qualifications, Alexandre Muller (n°304) n’a rien pu faire de son côté contre l’Espagnol Roberto Carballes Baena (n°76), qui l’a dominé en trois sets 6-4, 6-4, 6-2. Cela restera tout de même un bon tournoi pour lui qui a remporté trois matches en qualifications et s’en est extirpé pour la première fois de sa jeune carrière. Un autre joueur issu des qualifications a passé un tour mais a logiquement perdu dès le deuxième tour : il s’agit d’Elliot Benchetrit (n°273), qui après avoir battu Matthew Ebden s’est incliné face au Serbe Dusan Lajovic (n°35) en trois sets 6-3, 6-3, 6-4. Enfin, après avoir passé un bon premier tour, Grégoire Barrere (n°116)  s’est logiquement fait stopper dès le deuxième tour par le Russe Karen Khacahnov (n°11), futur quart de finaliste, en quatre sets 6-3, 7-6 (6), 0-6, 7-5. Le Français pourra tout de même se rappeler qu’il a collé une bulle à un membre du Top 10 !

Crédit photos : @FFTennis

À LIRE AUSSI :

Publicités

2 réflexions au sujet de “Mladenovic titrée en double, Monfils et Paire en deuxième semaine : un Roland-Garros réussi pour le tennis français ?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s