Analyses

Roland-Garros – Amélie Mauresmo mécontente, polémique autour de la programmation des demi-finales dames…

Ce vendredi à Roland-Garros, aucune demi-finale féminine ne se jouera sur le Court Philippe-Chatrier. Une programmation vivement critiquée par la WTA mais aussi par une icône du tennis féminin français, Amélie Mauresmo.

D8ZrGUhXsAAxcia.jpg


Quand le patron de la WTA s’en mêle…

Dans un communiqué diffusé jeudi soir, Steve Simon, le directeur général de la WTA, a fait savoir son mécontentement concernant la programmation des demi-finales dames du tournoi. Traditionnellement jouées le jeudi, les demies du tableau féminin ont été reportées à vendredi à cause de la pluie, tombée sans discontinuer mercredi sur Roland-Garros, et qui a bousculé le programme du tournoi. Une journée noire qui continue de faire des dégâts et qui a des répercussions. En effet, les quatre joueuses entreront simultanément sur deux courts, dès onze heures ce vendredi matin : l’Australienne Ashleigh Barty (n°88) et l’Américaine Amanda Anisimova (n°51) sur le Court Suzanne-Lenglen, et la Britannique Johanna Konta (n°26) et la Tchèque Marketa Vondrousova (n°38) sur le Court Simonne-Mathieu. Pas de Court PHilippe-Chatrier donc pour ces dames…  Forcément, c’est la visibilité sur place, malgré une opération spéciale avec la billetterie, et à la télévision qui va en prendre un coup. Pour la WTA, ce choix de placer les deux demies autre part que sur le Central a été vécu comme un affront. « Nous comprenons que la programmation ait été chamboulée par les conditions météo et la WTA comprend parfaitement les problèmes rencontrés pendant ce Roland-Garros », a écrit le directeur général de la WTA. « Nous sommes cependant extrêmement déçus par la programmation des deux demi-finales dames ailleurs que sur le Central. C’est un choix injuste et inapproprié. Les quatre joueuses présentes ont si bien joué et fait tellement d’efforts pour en arriver-là. Elles ont obtenu le droit d’évoluer sur le plus grand court. » La WTA a conclu son message par une petite pique en direction de l’organisation du Grand Chelem parisien : « On estime que d’autres solutions étaient possibles. Et cela aurait été dans le sens des spectateurs et aussi des joueuses. »

Une « honte » pour Amélie Mauresmo

Sur Twitter, quelques heures après, Amélie Mauresmo a qualifié la programmation de « honte » pour le tournoi. « Quel message envoyons-nous en prenant la décision de programmer les demi-finales femmes à 11h sur les courts 2 et 3 », écrit-elle notamment. La Française ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. « C’était pourtant simple d’ouvrir le Lenglen en plus du Chatrier et de faire les deux matches des femmes à 13h00, suivi des deux matches des hommes. Et rembourser si nécessaire ceux qui ne voulaient plus de leurs billets… » Découvrez ci-dessous l’intégralité de son message…

Des joueuses discrètes, un tournoi qui avait annoncé ses intentions

Interrogées sur le sujet en conférence de presse ce jeudi après leur qualification respective pour les demies, ni Anisimova ni Barty, qui vont jouer pour la toute première ois à ce niveau en Grand Chelem, ne s’en sont offusquées. « Aucune ne sera sur le Chatrier ? Je ne savais pas », a d’abord répondu Anisimova. « Ce n’est pas vraiment grave. Ce sont tous de jolis courts. Quel que soit le court sur lequel ils me font jouer, je serai heureuse. Ce sont tous des courts incroyables. » De son côté, Barty a déclaré : « Evidemment, on aurait adoré jouer sur le Chatrier. Mais personnellement, je suis excitée d’être en demi-finales, peu importe sur quel court je joue, je serai prête à jouer. »

D8YCxQXXkAAeCAZ.jpg

Lors de sa conférence de presse donnée mercredi dernier pour annoncer le report de la journée, Guy Forget, le directeur du tournoi, avait particulièrement insisté sur le principe d’équité concernant les temps de récupération. Il avait aussi fortement laissé entendre que le déplacement des deux demies du simple dames figurait dans les options du tournoi. « On étudie tous les scénarios possibles et on choisira le meilleur. Pour prendre une décision définitive, nous attendons d’avoir plus de détails concernant les prévisions météo de vendredi », avait-il expliqué mercredi soir. « Ce que l’on veut éviter, c’est qu’une joueuse soit qualifiée pour la finale 24 heures avant l’autre. » Mais quand la polémique et le mécontentement enflent, il est difficile de les endiguer…

Crédit photos : @rolandgarros

À LIRE AUSSI :

Jérémy Chardy et Fabrice Martin joueront la finale de Roland-Garros

Roland-Garros – Guy Forget n’exclut pas de devoir jouer la finale messieurs lundi…

Publicités

4 réflexions au sujet de “Roland-Garros – Amélie Mauresmo mécontente, polémique autour de la programmation des demi-finales dames…”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s