Analyses

Rafael Nadal : faut-il s’inquiéter pour lui après les deux défaites inattendues sur terre battue ?

Battu lors des deux premiers tournois sur terre battue de la saison avant la finale, on pourrait commencer à s’inquiéter pour Rafael Nadal (n°2). Mais si on prend en compte le fait qu’il a été blessé – une nouvelle fois – il n’y a pas si longtemps, on peut aussi relativiser et ne pas trop s’alarmer, à environ un mois du début de Roland-Garros, qui est son tournoi du Grand Chelem depuis plus dune décennie.

57052257_474930013082844_2067824150826713088_n.jpg


Deux blessures minimes qui ont sûrement freiné Nadal dans son élan

En ce début de saison, il faut tout de même rappeler que Rafael Nadal (n°2) a été blessé et a manqué quelques rendez-vous importants. Ainsi, l’année avait débuté pour l’Espagnol par une petite alerte aux abdominaux, lors du tournoi-exhibition d’Abu Dhabi, juste avant l’Australian Open. Il avait ainsi déclaré forfait après n’avoir joué qu’un seul match. Il s’était tout de même montré rassurant en atteignant la finale du premier Grand Chelem de la saison, perdue face au n°1 mondial Novak Djokovic (6-3, 6-2, 6-3). S’il n’a pas été blessé ensuite lors du tournoi ATP 500 d’Acapulco, il a tout de même été éliminé dès le deuxième tour par Nick Kyrgios en trois sets (6-3, 6-7, 6-7). Seulement, avec Nadal, le corps peut flancher à tout instant. Au mois de mars, alors qu’il disputait son quart de finale au Masters 1000 d’Indian Wells, il se blessait au genou droit malgré la victoire acquise en deux sets (7-6, 7-6) face à Karen Khacahnov. Contraint de déclarer forfait pour la demi-finale qu’il devait disputer face à son éternel rival Roger Federer, il avait ensuite renoncé à disputer le Masters 1000 de Miami pour se soigner. Ces deux blessures, si elles ne semblent pas graves, ont coupé la progression du Majorquin qui a toujours eu besoin d’enchaîner les matches pour trouver le rythme et monter en puissance.

59357204_501044260427046_9142255356062203904_n.jpg

Des débuts plus que timides sur terre battue

Avec le changement du surface, on se disait que Nadal allait redevenir lui-même et tout remporter sur son passage. Seulement, la blessure au genou semble avoir laissé des traces. Lors du Masters 1000 de Monte-Carlo, l’Espagnol a passé ses deux premiers tours avec aisance, face à son compatriote Roberto Bautista-Agut (6-1, 6-1) et au Bulgare Grigor Dimitrov (6-4, 6-1). En quarts de finale, il a ensuite été malmené dans le premier set par l’Argentin Guido Pella, qui le breakait à quatre reprises et avait une balle de 5-1 puis avait servi pour le set à 6-5. Mais le Majorquin renversait la situation, survolait le tie break et maîtrisait la deuxième manche pour l’emporter en deux sets 7-6, 6-3. Mais en demies, l’Italien Fabio Fognini parvenait à le surclasser et à prendre le meilleur sur Nadal en deux sets 6-4, 6-2. Première déconvenue pour Nadal sur terre, lui qui restait sur trois victoires consécutives sur le rocher monégasque, et seulement cinquième défaite dans ce prestigieux tournoi.

La semaine dernière, au tournoi ATP 500 de Barcelone, sa seconde maison, le Majorquin a commencé par perdre son premier set depuis 2015 au premier tour. Nouvelle alerte. Puis, après avoir mis fin à la carrière de son compatriote David Ferrer dans la capitale catalane, Nadal a eu un peu plus de mal à battre l’Allemand Jan-Lennard Struff en quarts de finale (7-5, 7-5). En demies, il n’a rien pu faire face à un des hommes en forme de ce début de saison : l’Autrichien Dominic Thiem (n°5), le seul joueur avec Federer à avoir remporté deux titres à ce jour ! En deux sets 6-4, 6-4, Thiem est parvenu à signer sa quatrième victoire sur terre battue face à Nadal en douze confrontations. Une aubaine pour l’Autrichien, en pleine confiance, qui en a profité pour piquer le titre du taureau de Manacor ce dimanche dans la foulée.

58741727_1342676369216726_6401083571351584768_n.jpg

Rafael Nadal n’est pas inquiet, il se veut même positif

Si la défaite face à Fognini avait fait mal à l’Espagnol, celle de Barcelone était plutôt encourageante pour lui. Comme nous l’avons dit, il a besoin de matches pour être dans le rythme et progresser tout en mettant son jeu en place. En conférence de presse après la défaite face à Thiem, Nadal ne cachait pas qu’il était tout de même satisfait de sa prestation du jour, déclarant : « J’ai fait le meilleur match de ma tournée sur terre. J’ai posé une base positive pour aller de l’avant. J’ai repris du plaisir à jouer, j’ai perdu contre un adversaire de top niveau sur cette surface. Dominic a été très compétitif. Ce qui m’a manqué pour l’emporter ? Jouer plus de matches comme celui-là pour avoir une option claire pour l’emporter. Mais j’ai posé une base importante pour pouvoir aspirer à ce que je vise. » Alors, y a-t-il de quoi s’inquiéter à l’approche d’un mois de mai décisif dans la préparation pour Roland-Garros ? Il semblerait que non, mais les semaines à venir vont déjà être cruciales pour l’Espagnol. Quoi qu’il en soit, nous finirons avec la statistique suivante : c’est la première fois depuis 2004, alors que Nadal avait à peine 18 ans, qu’il n’a pas remporté le moindre titre lors des quatre premiers mois de l’année.

Crédit photos : @YahooSportFR, @SudOuest_Sport, @lequipe, @infosportplus

À LIRE AUSSI :

Dominic Thiem, le nouveau roi de la terre battue ?

Les Frenchies de la semaine : Mladenovic s’impose en double, quatre titre en ITF pour Blancaneaux, Added, Gaston et Grenier

Publicités

2 réflexions au sujet de “Rafael Nadal : faut-il s’inquiéter pour lui après les deux défaites inattendues sur terre battue ?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s