Analyses

Roger Federer et Novak Djokovic donnent leurs premières impressions sur les nouvelles structures à Miami

Que pensent les joueurs du nouveau stade dans lequel se déroule Masters 1000 de Miami ? Ils ne pouvaient pas y couper : voilà la question qui a été posée en conférence de presse au n°1 mondial Novak Djokovic et à l’homme aux 20 titres du Grand Chelem, Roger Federer. L’occasion pour nous de voir si ce nouvel endroit leur plaît ou pas…


Comme vous le savez déjà si vous nous suivez régulièrement, le tournoi de Miami a changé de cadre cette année. Ne  pouvant pas s’agrandir sur les anciennes structures de ce Masters 1000 chez les hommes et Premier Mandatory chez les dames, les organisateurs ont dû changer de lieu. Le stade mythique de l’équipe des Dolphins de Miami (équipe de football américain) a donc été aménagé pour accueillir un des plus gros événements tennistiques du mois de mars. Ainsi, depuis bientôt une semaine, joueuses et joueurs ont eu le loisir de découvrir ces nouvelles infrastructures, pensées pour qu’ils se sentent à leur aise et puissent donner le meilleur d’eux-mêmes. Ce lundi, nous vous proposons de découvrir les premières impressions de deux des plus grands joueurs encore en activité sur le circuit masculin : Novak Djokovic (n°1) et Roger Federer (n°5).

D1oX-pnXcAALknY

Novak Djokovic semble satisfait, même s’il a l’impression de jouer en indoor

Le Serbe a jusqu’ici joué deux matches lors de édition 2019 du Miami Open. Il a battu l’Australien Bernard Tomic (n°81) en deux sets 7-6 (2), 6-2 au deuxième tour puis, la nuit dernière, il a connu un peu plus de mal pour se défaire de l’Argentin Federico Delbonis (n°83) en trois sets 7-5, 4-6, 6-1. Lors de ces deux rencontres, Djokovic a évolué sur le Stadium, le nouveau court central de Miami. En conférence de presse ce dimanche, il est revenu sur ses premières impressions concernant ce court. « Je n’ai jamais eu ce genre d’expérience, alors j’ai pensé que c’était vraiment unique. On se croirait un peu à l’intérieur. Les conditions sont assez différentes de celles des terrains extérieurs où il y a beaucoup de vent pendant la journée. Cour centrale n’a littéralement pas de soleil après 13 heures. On se croirait un peu en salle. Mais c’est un beau court. Ils ont fait du très bon travail. Je pense qu’ils ont fait un pas en avant très audacieux dans la bonne direction pour ce tournoi. Pour nous, faire partie du Miami Dolphins Stadium, c’est un régal. Espérons que nous aurons encore plus de monde pour remplir le stade dans les prochains jours. » Le sentiment du Serbe est donc partagé entre la satisfaction de jouer dans un nouveau stade et une petite insatisfaction quant au fait que le soleil passe peu et que les conditions ressemblent à de l’indoor. Concernant les affluences évoquées par Djokovic, elles semblent bonnes en ce début de tournoi, puisque des records ont déjà été battus au cours de la première semaine.

D2fbIuQWwAAF-vd

Roger Federer, impressionné et émerveillé, pense que c’est un grand endroit

Le Suisse, de son côté, n’a encore joué qu’un seul match sur le Stadium, au deuxème tour ce samedi. Un peu en-dessous de ses standards (seulement 62% de premières balles par exemple), il a dominé le Moldave Radu Albot en trois sets 4-6, 7-5, 6-3. Cependant, Federer a été impressionné et émerveillé par l’environnement du Hard Rock Stadium lors de sa victoire. Le joueur suisse a reçu un soutien extraordinaire de la part du public. « Il y a certainement toujours une légère sorte de bruit  dans le stade », a déclaré Federer en conférence de presse. « Je pense que c’est davantage à cause de la taille et de la ventilation. Vous avez l’impression qu’il y a toujours un peu de bruit, ce qui est parfois un peu inhabituel pour le tennis. Bien sûr, vous le ressentez plus souvent à l’intérieur. Nous en avons parfois. Un élément très important de notre sport est que vous entendez une épingle tomber, non? Ici ce n’est pas tellement le cas. Lorsque quelqu’un frappe la balle, ce n’est pas aussi clair, ce qui peut donner l’impression d’un espace un peu vide. Cela peut sembler un peu différent. Je n’avais pas l’impression que c’était tout à fait hors de l’ordinaire et que je ne savais pas exactement où étaient mes frontières, comme je l’ai peut-être déjà fait devant d’autres courts dans le monde entier. Je m’y suis habitué assez rapidement. Oui, il y a des ombres, mais elles ne m’ont pas dérangé. La lueur était très courte. À part ça, oui, c’est un grand endroit. » Nous attendons désormais de voir si ce Stadium, qui a tant émerveillé le Suisse et auquel il s’est vite habitué, pourra accueillir des grands matches à l’avenir et nous offrir des ambiances vraiment électriques. Finalement, si ces deux grands joueurs ont pu apprécier évoluer sur ce nouveau court, nous avons pu avoir des retours négatifs de la part de certains de nos lecteurs sur les réseaux sociaux, qui trouvaient l’ambiance froide avec les nouvelles couleurs bleues des courts et des bâches à Miami. Certains regrettent que les courts ne soient plus de la même couleur qu’à Indian Wells, mais n’est-ce pas bien de se démarquer et d’avoir deux tournois complètement différents ?

D2Z5tuMUcAAorNf.jpg

 

Crédit photos : @MiamiOpen, @ATP_Tour

À LIRE AUSSI :

Les Frenchies de la semaine : Grégoire Barrere conserve son titre à Lille, Nicolas Peifer finaliste

La chronique de Lou Adler #4 : Monastir, Bidi Badu et Tecnifibre

Publicités

3 réflexions au sujet de “Roger Federer et Novak Djokovic donnent leurs premières impressions sur les nouvelles structures à Miami”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s