Reportages

La bataille pour le pouvoir entre Indian Wells et Miami s’intensifie…

Ce mercredi débute en Floride le tournoi de Miami, Masters 1000 chez les messieurs et Premier Mandatory chez les dames. Placé juste après Indian Wells lors d’un mois de mars très intense, il existe depuis toujours une lutte entre ces deux tournois. Les organisateurs du tournoi de Miami sont ravis de présenter les nouvelles installations du Miami Open, et prétendent même être « le nouvel US Open »…

D066v2wWwAAI34X


Pendant de nombreuses années, le combat entre Indian Wells et Miami a été plus qu’intense. Il n’y a pas d’autre Masters 1000 ou Premier Mandatory aussi long durant toute la saison, avec de tels tableaux et une image presque aussi prestigieuse qu’un tournoi du Grand Chelem. De cette manière, ils ont eu du mal à être considérés comme le « cinquième Grand Chelem ». On pourrait dire qu’il fut un temps où ils étaient pratiquement à égalité, mais Larry Ellison, co-fondateur de la société Oracle, a mis en place une marge de manœuvre financière pour que le tournoi californien d’Indian Wells se développe brutalement et profite de cette lutte.

d1tbaqkxgaid6bv.jpg

La croissance du tournoi d’Indian Wells les a amenés à être considérés comme le meilleur tournoi ATP du circuit sans interruption depuis 2014, dérobant cette distinction au tournoi de Shanghai, qui avait reçu cette distinction entre 2009 et 2013. Indian Wells met à la disposition des joueurs et de leurs familles des suites de luxe dans la même pièce. De cette façon, ils se réveillent tous les matins avec le chant des oiseaux et surplombent un lac entouré de palmiers. Les restaurants, les zones d’entraînement et d’autres zones ont également été rénovés. Rien n’a été oublié. Pour les spectateurs, ils ont renouvelé plusieurs stades et proposé des améliorations pour rendre l’expérience unique. Le tournoi de Miami, pendant ce temps, a stagné. Pourtant, un budget de près de 50 millions de dollars a été alloué au tournoi pour un réaménagement total des installations de Crandon Park, mais pour une raison similaire à celle de Roland-Garros, plusieurs dirigeants ont refusé d’effectuer des travaux dans les parcs environnants. Tout a donc été retardé jusqu’à l’arrivée de Stephen Ross, propriétaire des Dolphins de Miami, qui a donné son stade pour que le tournoi de Miami puisse faire tout ce qu’il voulait.

d1kebuowoaieepr.jpg

« Larry (Ellison, ndlr) a fait du bon travail, il a placé la barre très haut et c’est bon pour le tennis, mais pour nous, il est plus naturel de ne pas rivaliser ou du moins, de le faire à notre façon », a déclaré Stephen Ross au New York Times sur ce qu’a fait Indian Wells ces dernières années. Miami est revenu dans la course pour devenir ce cinquième Grand Chelem. Ross a adapté son stade et ses installations, dans lesquelles il a investi plus de 550 millions de dollars, pour que le tournoi prenne de l’ampleur et ait de l’influence sur tout ce que le monde du tennis verra dans les deux prochaines semaines, des fleurs qui ornent l’enceinte aux carreaux des salles de bains.

D066uloXcAA5gWi.jpg

 

Les huit premières têtes de série de chaque tableau auront une suite privée, à la manière d’Indian Wells, qu’elles pourront utiliser avec leurs familles. Des aires de repos ont été aménagées pour eux, ainsi que des gymnases pour leur permettre de s’entraîner. Dans le stade des Dolphins a été élevé un étage qui servira de court central et une salle d’échauffement a été aménagée, afin que les joueurs puissent passer les minutes qui précèdent leur entrée sur le court. « Nous voulions un lieu qui nous laisse la liberté et la souplesse nécessaires pour développer l’événement », a déclaré Mark Shapiro, président d’Endeavour, la société mère d’IMG, propriétaire du tournoi de Miami. « Cayo Vizcaíno était charmant, mais nous l’avons déjà dépassé. Ce que nous avons est quelque chose de surnaturel. Oubliez cette envie de devenir le cinquième Grand Chelem, nous sommes le nouvel US Open », a-t-il ajouté. Miami a presque deux semaines pour montrer au monde ce qu’il souhaite depuis si longtemps. La bataille pour être le cinquième tournoi du Grand Chelem est donc relancée, et nous verrons bien à la fin du tournoi si le Miami Open est à la hauteur d’Indian Wells.

D1oX-pnXcAALknY

Crédit photos : @HardRockStadium, @MiamiOpen

À LIRE AUSSI :

Bianca Andreescu, lauréate à Indian Wells, nouvel espoir du tennis féminin ?

 

Qu’a apporté Nicolas Massu à Dominic Thiem, vainqueur à Indian Wells ?

Publicités

2 réflexions au sujet de “La bataille pour le pouvoir entre Indian Wells et Miami s’intensifie…”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s