Infos

Tsonga à Miami, Murray sans douleurs, Raonic avec Santoro, Kyrgios au Queen’s : les 10 infos à retenir de la semaine

Ce n’est pas parce que le Masters 1000 d’Indian Wells a débuté cette semaine et que nous nous sommes mis à l’heure californienne que nous n’avons pas d’infos à vous donner ! Vous le savez bien, la planète tennis ne cesse jamais de tourner et il se passe toujours quelque chose… Voici donc, rien que pour vous, les dix informations les plus importantes à retenir cette semaine !


Jo-Wilfried Tsonga recevra-t-il une wild card à Miami ?

DylyWm9W0AEjDgVAbsent du Masters 1000 d’Indian Wells qui a débuté cette semaine, le Français Jo-Wilfried Tsonga (n°118) pourrait bien être présent lors du Masters 1000 de Miami qui débutera le 20 mars prochain. Comme nous le savons déjà, Tsonga souffre de drépanocytose, ce qui le rend fatigué après de longs vols. Conscient de cela, il a essayé d’éviter de prendre de longs vols lorsque cela était possible. Après avoir remporté le titre au tournoi ATP 250 de Montpellier, il s’est rendu à Rotterdam en train bien que le trajet en train ait été certainement plus long qu’un vol. Cependant, il pourrait utiliser son classement protégé pour rentrer dans le tableau à Miami. Tsonga peut utiliser le classement protégé à neuf reprises au cours de l’année. Le Français ne figure pas sur la liste des inscriptions au tournoi de qualifications, dont le délai expirait ce lundi. Cela signifie qu’il devrait négocier avec IMG et James Blake, le nouveau directeur du tournoi, pour avoir une invitation de dernière minute. Le Tricolore de 33 ans est actuellement classé 11ème à la Race et ce serait certainement un plaisir pour le public américain de le voir jouer à Miami.

Andy Murray n’a plus de douleurs à la hanche et pourrait rejouer

dw4saykxcaa87n9Ce mercredi à Londres, Andy Murray (n°218) a indiqué être enfin débarrassé de ses douleurs à la hanche. Le Britannique aimerait rejouer en compétition, mais il ne sait pas encore si cela sera possible. Deux mois après l’avoir quitté en larmes à Melbourne, annonçant pendant une conférence de presse poignante que l’Australian Open pourrait être le dernier tournoi de sa carrière à cause de sa hanche douloureuse, l’Écossais est passé une seconde fois sur la table d’opération (le 28 janvier dernier). Ainsi, Murray a retrouvé le sourire et un peu d’espoir. Ce mercredi au club du Queen’s à Londres, après avoir dévoilé son partenariat avec la marque de sportswear Castore dont il deviendra actionnaire, le joueur de 31 ans a évoqué son avenir sur les courts. « J’ai envie de continuer à jouer, je l’avais dit en Australie, mais je ne sais pas encore si ça va être possible », a expliqué l’ancien n°1 mondial. « Je suis beaucoup plus heureux maintenant que ces douze derniers mois. Je n’ai plus de douleur à la hanche. J’ai eu très mal pendant une longue période. La rééducation est lente mais se passe bien. Je dois attendre et voir comment ça va progresser, mais si c’est possible j’aimerais rejouer. » Sa mère Judy Murray a quant à elle réagi au micro de Sky Sports, déclarant de son côté : « L’opération est récente, seul l’avenir nous le dira. Personne ne sait comment il va récupérer sur le long terme. Mentalement, il va bien donc on croise les doigts. Mais, je vous le dis, si quelqu’un peut le faire, c’est bien lui, parce qu’il y mettra tout son cœur et toute son âme, comme il le fait toujours. » En attendant, Murray a indiqué qu’il y avait « moins de 50 % » de chances de le voir disputer Wimbledon cette année.

Fabrice Santoro accompagne Milos Raonic sur la tournée américaine

D0-AUxiWwAAqDhsDepuis quelques temps déjà, Fabrice Santoro est le co-entraîneur du Français Pierre-Hugues Herbert (n°44). Cette semaine à Indian Wells, parallèlement à ce rôle, il a entamé une période d’essai avec Milos Raonic (n°14). Le Canadien vient en effet de stopper sa collaboration avec Goran Ivanisevic, qui l’accompagnait depuis tout juste un an. Il était 38ème à l’ATP quand il a commencé avec le Croate et le voilà désormais 14ème mondial douze mois plus tard.  « Milos m’avait demandé de travailler avec lui il y a quelques temps et je lui avais répondu que j’étais intéressé, mais seulement à partir du moment où il acceptait de nous rejoindre avec Pierre-Hugues », a expliqué le Français dans des propos relayés par nos confrères de L’Equipe. La double casquette n’a pas rebuté Raonic, ni inquiété Herbert. C’est donc une période d’essai qui s’ouvre en Californie. « Je vais être avec les deux joueurs au cours de cette tournée américaine », a ajouté Santoro. « C’est pour ça que je suis arrivé très tôt à Indian Wells, pour bien préparer cette tournée. » Les séances d’entraînement sont pour l’instant dissociées. D’un côté le Canadien, de l’autre l’Alsacien, également suivi à Indian Wells par son autre entraîneur, le Monégasque Benjamin Balleret. « Je peux m’occuper des deux », estime Santoro. « Ça va me rajouter des semaines sur le circuit, bien sûr, mais ces semaines seront aussi avec Pierre-Hugues. Je pense que c’est une bonne organisation mais pour l’instant je ne veux pas me projeter au-delà de ce mois de mars ; j’essaye de voir au quotidien ce que je peux apporter à Milos. J’ai besoin de connaître son fonctionnement et il a besoin de connaître le mien. Surtout, j’ai aussi besoin de voir ce que je peux lui apporter, c’est essentiel. Et on fera le point après une période test sur la tournée américaine. » Avant d’être sûr et certain de pouvoir cumuler les deux fonctions, l’entraîneur français a admis que c’est une parenthèse particulièrement enthousiasmante qui s’ouvre pour lui : « C’est une très belle aventure avec un gars qui a un fort potentiel, qui a déjà une belle carrière mais qui veut aller chercher plus haut. »

Beaucoup de joueurs espagnols seront présents à Marrakech

Da1i0u1X4AENGlRAprès les deux premiers Masters 1000 de la saison qui se jouent au mois de mars à Indian Wells et Miami, il sera temps de passer à la saison sur terre battue. Ainsi, le tournoi ATP 250 de Marrakech sera l’un des deux tournois à ouvrir le bal et de nombreux joueurs espagnols seront présents lors de cette semaine au Maroc. Du 8 au 14 avril prochain, Pablo Carreño Busta (n°20) sera le chef de file de l’armada espagnole. Il sera accompagné par Fernando Verdasco (n°36), Jaume Muñar (n°61), Albert Ramos-Viñolas (n°91) et Pablo Andújar (n°93), qui est le tenant du titre. En plus de ces joueurs hispaniques, le tournoi aura des noms illustres tels que le Britannique Kyle Edmund (n°23), le Français Gilles Simon (n°29), l’Allemand Philipp Kohlschreiber (n°39) ou encore le jeune canadien Félix Auger-Aliassime (n°58).

Tomas Berdych rejoint Jo-Wilfried Tsonga et John Isner à Lyon

DA1aRzoXYAEoDo8La nouvelle a été confirmée cette semaine : le Tchèque Tomas Berdych (n°81), pas épargné par les blessures en 2018 et qui a chuté  au classement, sera présent lors du tournoi ATP 250 de Lyon, sur terre battue. Du 19 au 25 mai prochain, il pourra ainsi parfaire sa préparation pour Roland-Garros, le deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison. Berdych avait disputé l’édition inaugurale du tournoi Lyon en 2017, allant jusqu’en finale où il s’était justement incliné face à Tsonga. Ce dernier, ambassadeur du tournoi dirigé par Thierry Ascione sera bien présent, tout comme l’Américain John Isner (n°9) qui devrait être tête de série n°1 du tournoi.

Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ne joueront pas ensemble à Roland-Garros…

dx5ymmivaaa8p0vD’après L’Equipe, Le Français Nicolas Mahut devra se trouver un nouveau partenaire pour disputer les tournois de Roland-Garros et Wimbledon. En effet, Mahut et Pierre-Hugues Herbert ne défendront pas leur titre en mai prochain sur les courts de la Porte d’Auteuil, Herbert préférant se concentrer sur le simple lors des deux prochains tournois du Grand Chelem. Les Tricolores ont remporté 13 titres ensemble depuis le début de leur collaboration en 2015. En janvier dernier, ils ont complété leur Grand Chelem en carrière à l’Australian Open. Cette mauvaise nouvelle ne veut cependant pas dire que c’est la fin du duo français, qui sont déjà inscrits ensemble pour le Masters 1000 de Cincinnati au mois d’août prochain. Ils avaient remporté ce tournoi en 2017 mais ne l’avaient pas joué l’année dernière.

Nick Kyrgios jouera le tournoi du Queen’s en juin

D050gmpVAAILeg3Après Roland-Garros, le mois de juin est rythmé par la saison sur gazon, avec deux tournois ATP 500 du 17 au 23 juin (Halle et le Queen’s). L’Australien Nick Kyrgios (n°33) a été confirmé cette semaine en tant que participant au tournoi du Queen’s cette année. Il y fera ainsi sa cinquième apparition. Après avoir perdu au premier tour trois années de rang, il a atteint les demi-finales l’an passé et il sera certainement motivé pour aller chercher le titre au mois de juin prochain. Il en est largement capable, en atteste son récent titre au tournoi ATP 500 d’Acapulco. « Je sais ce que je peux faire si je me sens bien, et je veux le montrer sur gazon au Queen’s et à Wimbledon cette année », a déclaré Kyrgios à la suite de l’annonce, sur le site de la LTA. « Lors de cet événement, l’un de mes bons amis, Andy Murray, a remporté le titre à cinq reprises, ce qui montre à quel point il est important. Les terrains sont parfaits, ils conviennent à mon jeu et si je vais bien, cela me préparera parfaitement pour Wimbledon. » Cependant, Kyrgios n’aura pas une tâche facile au Queen’s Club, car le tournoi semble prêt à mettre en vedette d’autres étoiles du tennis. L’Australien est en effet le cinquième joueur confirmé pour le tournoi aux côtés du Britannique Andy Murray (n°218), du champion en titre Marin Cilic (n°11), ainsi que des étoiles montantes Stefanos Tsitsipas (n°10) et Kyle Edmund (n°23).

Roger Federer défendra bien son titre à Dubaï en 2020 !

D0rMvB7WoAAEMmiVoici une nouvelle qui devrait ravir les fans de Roger Federer (n°4) : il jouera bien en 2020 et ira défendre son titre au tournoi ATP 500 de Dubaï ! C’est ce que le Suisse a annoncé il y a quelques jours lors de la conférence de presse d’après-match après sa victoire finale. « L’idée était que les gens sachent que je reviendrai l’année prochaine », a-t-il déclaré. « C’est le plan. J’ai un accord pour l’année prochaine. J’y ai réfléchi cette semaine car je sais qu’ils ont dit qu’ils étaient intéressés à me revoir l’année prochaine, si je pouvais l’annoncer au cours de la semaine. J’ai dit : ‘Absolument, nous pouvons le faire.’ Je ne me vois jouer nulle part ailleurs qu’à Dubaï cette semaine. Je suis heureux de revenir ici l’année prochaine. J’aime trop le tournoi. Je serai donc là l’année prochaine. » Soyez donc rassurés, 2019 n’est pas sa dernière saison et il ne pense pas encore à la retraite. Avant de débuter le Masters 1000 d’Indian Wells ce dimanche, voici ce que Federer a ajouté devant la presse : « Mon objectif est de continuer à jouer. Pour le début de l’année, c’est encore moins clair, avec la Hopman Cup, la nouvelle ATP Cup. […] J’aimerais jouer en Amérique du Sud ou plus souvent en Asie, et participer à d’autres tournois sur terre battue. Mais il est difficile de changer le calendrier. Je pourrais le faire par le biais de matches d’exhibition. Mais depuis ma blessure au genou, je n’en ai presque plus jamais joué. Mon plus grand désir est de jouer un match pour l’Afrique en Afrique du Sud. C’est ce que je prévois. »

Un tournoi sur gazon en Suède en 2020, Mats Wilander directeur ?

D0zcrQSWwAA3Z__Fondée au début du XXe siècle, la Fédération suédoise de tennis est la fédération de tennis essentielle en Scandinavie. Elle a forgé des noms tels que Bjorn Borg, Stefan Edberg et Mats Wilander, qui comptent parmi les plus grands joueurs de l’ère Open. Actuellement, la Suède possède deux tournois sur le circuit ATP : le tournoi ATP 250 de Bastad, sur terre battue et le tournoi ATP 250 de Stockholm en indoor. Dès 2020, et selon Dagens Industri, la Suède pourrait avoir un troisième tournoi ATP à Svaneholms Slott, près de la ville de Skurup (à environ 40 kilomètres de Malmö), sur gazon et Mats Wilander en serait le directeur du tournoi ! L’événement devrait faire ses débuts à l’été 2020 au magnifique château de Svaneholm et les tests pour la dernière édition du calendrier ATP se dérouleront du 26 au 29 juin prochain, lorsque l’ATP Champions Tour accueillera Mats Wilander, Pat Cash, John McEnroe et Henri Leconte. Un événement du ATP Champions Tour aura alors lieu pour la première fois sur du vrai gazon. Ce sera également un événement par équipe, avec deux simples et un double. L’Australie fera face aux États-Unis tandis que la Suède affrontera la France. Pour cette année, les organisateurs vont construire un court, mais ils devront travailler dur au cours des quinze prochains mois pour atteindre les normes de l’ATP et créer six courts au total. Si tout se passe bien, le Svaneholm Open devrait remplacer le tournoi turc d’Antalya, qui n’a jamais réussi à rassembler de bons joueurs ni même le public.

Agnieszka Radwanska, un jubilé à Cracovie avec des invités spéciales

D1JZLKBXQAA13wVÀ 30 ans, l’ancienne n°2 mondiale Agnieszka Radwanska avait annoncé sa retraite en novembre dernier, après avoir lutté contre de nombreuses blessures. Reconnue comme l’une des joueuses les plus tenaces du tennis féminin, la Polonaise a été capable de jouer à un niveau élevé sur toutes les surfaces et plusieurs années de suite, atteignant deux demi-finales à l’Australian Open et une finale à Wimbledon en 2012. En proie à des blessures, Radwanska a commencé à ralentir le rythme en 2017 et elle n’a plus jamais été la joueuse qu’elle avait été malgré sa victoire à Miami contre Simona Halep l’an dernier. Ayant du mal à retrouver la forme et à faire face à davantage de problèmes de dos, elle a perdu six de ses huit derniers matches et la fin de sa carrière était inévitable. Elle a été annoncée le 14 novembre 2018 et a commencé à profiter de choses autres que le monde du tennis. Le public de Cracovie aura l’occasion de revoir Agnieszka Radwanska sur le terrain, puisqu’elle fera ses adieux officiels au tennis le 21 mai prochain. Ses grandes amies, Caroline Wozniacki et Angelique Kerber (toutes deux d’origine polonaise) seront également au rendez-vous pour faire de cette soirée une soirée spéciale pour Radwanska qui aura l’opportunité de jouer contre elles, comme à plusieurs reprises sur le circuit WTA au cours des dix dernières années.

Crédit photos : @AustralianOpen, @WYN_Tennis, @WeAreTennisFr, @PlusTVAfrica, @ATP_Tour, @punga127, @tennistime5

À LIRE AUSSI :

Quand l’amour donne des ailes à Gaël Monfils…

 

Rencontre avec… Myrtille Georges

Publicités

4 réflexions au sujet de “Tsonga à Miami, Murray sans douleurs, Raonic avec Santoro, Kyrgios au Queen’s : les 10 infos à retenir de la semaine”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s