Infos

Toni Nadal et Magnus Norman critiquent à leur tour les changements opérés par l’ITF

L’oncle et ancien entraîneur du n°2 mondial, Toni Nadal, a réalisé une vidéo en début de semaine pour parler des dégâts causés par le nouveau système de classification de l’ITF. Et il n’est pas le seule à partager ce qu’il pense : Magnus Norman, qui entraîne notamment le joueur suisse Stan Wawrinka, est aussi monté au créneau.

D00rcuSUcAAr46Y.jpg


Il y a quelques jours, notre collaboratrice Lou Adler (n°608) faisait le point pour vous sur l’ITF Transition Tour (article à retrouver ICI). Elle a abordé plusieurs thèmes, comme les évolutions des tournois, le double classement et les adaptions auxquelles les joueurs et joueuses doivent faire face. Après quelques mois d’activité, l’ITF Transition Tour commence à être remis en question en masse dans le monde du tennis, avec des voix très critiques à tous les niveaux. Le fait qu’il n’affecte pas la zone noble du classement ATP peut réduire la force et la focalisation des médias sur ce qui se passe, même s’il existe déjà des personnalités reconnues dans le monde entier, dont la vision globale du tennis implique la défense des intérêts des maillons les plus faibles de ce sport. Il y a eu des cas de protestations de jeunes joueurs qui ont vu leur classement perdu du jour au lendemain, tandis que des joueurs vétérans comme le Serbe Janko Tipsarevic (n°455) ou encore l’Ukrainien Sergiy Stakhovsky (n°126) étaient très critiques à l’égard de ce nouveau système. Cependant, rien ne vaut plus pour une revendication que le soutien de personnalités reconnues dans le monde entier comme leaders du tennis mondial. Ainsi, des entraîneurs comme Magnus Norman, Patrick Mouratoglou ou encore Toni Nadal ont offert leur point de vue sur ce système.

Ainsi, Toni Nadal, qui s’occupe désormais de jeunes joueurs au sein de la Rafa Nadal Academy, a déclaré dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux : « La raison pour laquelle l’ITF encourage ce remodelage est de promouvoir notre sport, mais qui peut concourir selon ces nouvelles règles ? Il ne profite qu’aux jeunes très puissants sur le plan économique, qui peuvent se permettre de parcourir le monde pour participer à des tournois sans recevoir de récompense financière et connaissant une transition plus progressive vers le professionnalisme. Qu’advient-il des jeunes qui n’ont pas assez de pouvoir d’achat pour se l’offrir ? Avec ces règles, beaucoup de personnes sont exclues ? Nous devons changer cette règle et simplifier les choses. » L’ex-entraîneur de Rafael Nadal a même a reçu le soutien de Patrick Mouratoglou via Twitter, ce dernier demandant même à l’ITF de réagir le plus rapidement possible.

Le Suédois Magnus Norman a également tenu à défendre l’idée qu’il faudrait repenser ce concept. Sur son propre blog, l’entraîneur de Stan Wawrinka a écrit : « Nous réduisons les emplois dans le tennis. Nous devons analyser les choses sous un autre angle et essayer d’améliorer la situation pour tout le monde, pas seulement pour quelques-uns. Grâce à cette nouvelle norme, nous réduisons la compétitivité du tennis. Moins de joueurs peuvent rivaliser. Il est nécessaire de redistribuer les prix, de donner de meilleures conditions aux couches inférieures du circuit, de meilleurs terrains d’entraînement et des infrastructures. Personne ne m’a jamais posé la question. Tandis qu’avec l’ATP, nous avons des réunions constantes essayer d’améliorer les choses. L’ITF doit trouver des accords globaux, rechercher les plus défavorisés de notre sport et adapter leurs idées. Actuellement, je suis totalement en désaccord avec son approche. »

D07SoBsUcAAZz_g.jpg

Il ne semble pourtant pas que l’entité internationale du tennis soit disposée à effectuer de nouveaux changements. « Nous avons l’intention d’expliquer les raisons qui nous ont amenés à opérer ce changement afin que nous ne revenions plus à l’ancienne formule », a déclaré Jakie Nesbitt, directeur exécutif de l’ITF, dans des propos relayés par le média italien Ubitennis. « Très peu de joueurs sont arrivés à un point d’équilibre, il fallait faire des changements et les faire rapidement. Je ne vois aucune bonne raison de revenir au système précédent. » La question que l’on peut désormais se poser, c’est jusqu’où ira la persévérance de l’ITF en maintenant leur Transition Tour ? Si de plus en plus de représentants des médias et du tennis continuent à se joindre à ces revendications, il ne serait pas étrange de veiller à une rectification ou à une requalification de ce nouveau système…

Crédit photos : @punga127, @TennisWorldit, @fedecops

SUR LE MÊME SUJET : 

La chronique de Lou Adler #3 : l’ITF World Tennis Tour

 

Être n°1 mondial sans s’appeler Novak Djokovic, c’est possible grâce à l’ITF ! N’est-ce pas Peter Heller ?

3 réflexions au sujet de “Toni Nadal et Magnus Norman critiquent à leur tour les changements opérés par l’ITF”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s