Analyses

Le doublé interdit : personne n’a encore remporté deux titres en 2019, Medvedev et Kvitova sortent du lot

Depuis le début de la saison 2019, aucun joueur ni aucune joueuse n’a encore remporté deux titres. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Jusqu’à présent, 15 tournois ATP et 11 tournois WTA ont été disputés au cours de ces deux premiers mois. Au total, cela fait 26 tournois professionnels sur les deux principaux circuits. Avec 26 champions différents. Cette statistique attire l’attention sur le fait qu’aucun joueur ni aucune joueuse de tennis, pas même un top player, n’a réussi à réaliser le doublé. Jeu, Set Et Match vous propose d’analyser ce fait qui n’est pas anodin dans un monde du tennis où tout bouge tout le temps…


Vingt-six champions différents qui ont soulevé vingt-six trophées

Faisons tout d’abord le point sur tous les vainqueurs depuis le début de la saison. Au mois de janvier, Roberto Bautista Agut (Doha), Kei Nishikori (Brisbane) et Kevin Anderson (Pune) ouvraient le bal chez les messieurs, alors que Aryna Sabalenka (Shenzhen), Karolina Pliskova (Brisbane) et Julia Goerges (Auckland) faisaient de même chez les dames. Ensuite, ce fut au tour d’Alex De Minaur (Sydney), Tennys Sandgren (Auckland) et Novak Djokovic (Australian Open) d’un côté, puis Petra Kvitova (Sydney), Sofia Kenin (Hobart) et Naomi Osaka (Australian Open) de l’autre. En février, c’était au tour de Jo-Wilfried Tsonga (Montpellier), Daniil Medvedev (Sofia), Juan Ignacio Londero (Córdoba), Gaël Monfils (Rotterdam), Reilly Opelka (New York), Marco Cecchinato (Buenos Aires), Stefanos Tsitsipas (Marseille), Laslo Djere (Río) et Radu Albot (Delray Beach). Côté féminin, on retrouvait Kiki Bertens (Saint-Pétersbourg), Dayana Yamstremska (Hua Hin), Elise Mertens (Doha), Belinda Bencic (Dubaï) et Alison Van Uytvanck (Budapest). Alors, qui va remporter un titre cette semaine ? La tendance va-t-elle changer ? Nous le saurons dans quelques jours, mais surtout, on peut se poser la question de savoir pourquoi personne n’a encore réalisé de doublé en ce début de saison.

Medvedev et Kvitova, les exceptions qui confirment la règle

Comme on peut le voir, dans le vestiaire masculin, nous trouvons un mélange de profils : parmi les vainqueurs, il y a des membres du Top 10, voire même du Top 20, ainsi que d’autres joueurs qui n’avaient jamais remporté de victoire professionnelle auparavant. La saison est plutôt bien engagée, surtout pour les nouveaux venus comme De Minaur Sandgren, Londero, Opelka, Djere ou encore Albot. Ce qui fait six nouveaux champions sur le circuit ATP en à peine deux mois. À ce rythme, les records peuvent trembler ! De plus, on peut rajouter qu’il n’y avait pas seulement quinze champions différents, mais également vingt-neuf finalistes différents. Le seul à avoir été finaliste et vainqueur d’un tournoi ? Le Russe Daniil Medvedev (n°15), finaliste du tournoi ATP 250 de Brisbane et vainqueur du tournoi ATP 250 de Sofia.

DzsoKd2U0AAruK_.jpg

Du côté de la WTA, il est frappant de constater qu’il y a quatre tournois de moins que sur le circuit ATP, bien que cela ouvre un autre débat. En se concentrant sur les championnes qui ont soulevé un trophée, nous voyons onze vainqueurs différentes et vingt finalistes. Là aussi, il y a une exception. Qui est-elle ? Il s’agit de la Tchèque Petra Kvitova (n°3), sans aucun doute la joueuse la plus régulière depuis le début de l’année. Elle compte trois finales pour cinq tournois disputés, bien qu’elle n’en ait remporté qu’un seul (titre à Sydney, finales à l’Australian Open et au Premier 5 de Dubaï). La n°3 mondiale a remporté huit finales entre 2016 et 2019, alors elle doit maintenant faire face à de douloureuses défaites.

Dz2S_AkXcAAriPd.jpg

Que signifient tous ces chiffres ?

Vous êtes en droit de nous demander ce que veulent dire toutes ces statistiques. Sincèrement, rien pour le moment. La saison n’a débuté que depuis quelques semaines et les choses changeront certainement avec l’arrivée des tournois sur terre battue et sur gazon, où peu de joueurs sont en mesure de sortir en vainqueurs. Bien entendu, il est indéniable que les possibilités offertes aux joueurs de tennis des deuxième et troisième rangs sont plus ouvertes que jamais. L’exigence du circuit, qui demande de nos jours aux top players de se concentrer uniquement sur les grosses compétitions, ouvre la porte aux joueurs et joueuses classés au-delà du Top 20 pour concourir et réussir dans les tournois de niveau inférieur. Le tournoi ATP 500 de Rio, qui s’est joué la semaine dernière, en est le meilleur exemple : la finale s’est disputée entre le 91ème joueur mondial (le Serbe Laslo Djere) et le 103ème (le Canadien Félix Auger-Aliassime). Du jamais vu, ou presque, pour un ATP 500 !

D0PYe1sWoAAWMah.jpg

Dans quelques jours, nous découvrirons les résultats des tournois ATP 500 d’Acapulco et de Dubaï chez les hommes, ainsi que du tournoi ATP 250 de Sao Paulo. Chez les dames se joue le tournoi International Event d’Acapulco. Avec des noms comme Rafael Nadal (n°2), Alexander Zverev (n°3), Roger Federer (n°7) ou encore Sloane Stephens (n°4), qui n’ont encore rien remporté cette saison, on peut être sûr qu’ils vont vouloir ouvrir leur palmarès 2019. alors, pour conclure, soit nous sommes dans le faux et un joueur ou une joueuse va nous surprendre et réaliser le doublé de l’impossible, soit il semblerait que cette dynamique puisse durer encore quelques semaines.

Crédit photos :  @JCPGATA, @WTA, @ATP_Tour

À LIRE AUSSI :

Roger Federer révèle pourquoi il jouera sur terre battue en 2019

 

La chronique de Lou Adler #3 : l’ITF World Tennis Tour

Publicités

1 réflexion au sujet de “Le doublé interdit : personne n’a encore remporté deux titres en 2019, Medvedev et Kvitova sortent du lot”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s