Résultats

Fed Cup – Le pari gagnant de Julien Benneteau de faire jouer Caroline Garcia et Alizé Cornet

Ce premier tour de Fed Cup entre la Belgique et la France marquait le retour, côté Tricolore, de Caroline Garcia et Alizé Cornet. Le nouveau capitaine, Julien Benneteau, avait préféré privilégier le classement plutôt que d’aligner une Kristina Mladenovic toujours capable de se surpasser dans cette épreuve. Grand bien lui en a fait, puisque ces deux joueuses sont parvenues à qualifier la France pour les demi-finales, sans perdre un seul point sur l’ensemble du week-end.

Dy99OrWWwAARL-D


Samedi, les Françaises ont su dompter leur nervosité

Tout a commencé dans la nervosité. Ce samedi, Caroline Garcia (n°19) est entrée sur le court pour disputer sa première rencontre en Fed Cup depuis plus de deux ans. Le début de rencontre face à Alison Van Uytvanck (n°50) a été timide pour la Lyonnaise, qui faisait beaucoup de fautes directes. Elle parvenait cependant à s’en sortir en remportant le premier set au jeu décisif, mais elle craquait ensuite dans la deuxième manche, remportée par son adversaire. Cependant, Garcia reprenait ensuite sa marche en avant et ne laissait plus respirer son adversaire, concluant le match après deux heures et cinq minutes de jeu en trois sets 7-6 (2), 4-6, 6-2. Les Bleues étaient lancées, et la Tricolore était plus qu’heureuse. « Évidemment c’est toujours particulier d’entrer sur le terrain, la Marseillaise, ça donne des frissons », déclarait-elle après son premier match. « J’étais très contente de retrouver cette ambiance-là, j’ai toujours dit que je reviendrai et que je la retrouverai. Il y avait de l’appréhension, la même que la dernière fois que j’ai joué en Fed Cup. Il n’y avait rien de différent, c’était simplement de la bonne pression, la volonté de bien faire, d’apporter quelque chose pour l’équipe de France, elle n’était pas multipliée par rapport à mon absence des deux dernières années. C’était un match accroché contre une joueuse qui a des qualités, je suis très contente de ma victoire et d’apporter un point à l’équipe de France. J’étais un peu frustrée et un peu énervée de ma gestion du deuxième set et d’avoir perdu mon break alors que j’étais bien embarquée. Elle avait aussi mis plus de pression, elle s’était relâchée un petit peu. J’ai pris mon temps, je me suis calmée, il (le capitaine Julien Benneteau) m’a donné quelques conseils pour être performante, pour tout le temps la faire jouer. »

Dy-c8ITX4AA5v8j.jpg

Par la suite, c’était à Alizé Cornet (n°51) de jouer face à la n°1 belge, Elise Mertens (n°21). Le début du match était là aussi très serré, mais la Belge allait manquer une occasion de prendre le premier set. La Niçoise, de son côté, s’accrochait et parvenait à remporter cette manche au tie break. Une fois lancée, la Tricolore – très en forme en ce début de saison – n’a plus laisser son adversaire revenir dans la partie. Cornet aura finalement joué plus longtemps que Garcia (2h09), mais c’est bien elle qui signait une victoire en deux sets 7-6 (6), 6-2 que l’on peut qualifier de magnifique quand on connaît son ratio victoires/défaites dans l’épreuve. La France menait déjà deux points à zéro et la Belgique était dos au mur. Satisfaite, Alizé Cornet déclarait après sa victoire : « Ça représente énormément de choses, j’ai eu beaucoup de défaites difficiles en Fed Cup, c’est une épreuve qui ne m’a pas trop souri. Ça faisait longtemps que je n’avais pas joué en simple. Ça me tenait vraiment à cœur de ramener ce point, et j’étais très émue de le faire de si belle manière contre une super joueuse qui m’a donné beaucoup de fil à retordre. Dans le deuxième set, c’était dur pour elle physiquement, c’était dur aussi pour moi et je pense qu’à ce moment-là j’ai été un peu plus solide. Il y avait beaucoup de positif dans ma tête sur ce match, quelle que soit l’issue. C’est aussi le travail que je mets en place mentalement depuis quelques mois qui commence à payer. Quand on récolte les fruits de son travail, c’est absolument magique, ce sont vraiment des émotions qui sont très très sympas à vivre. Ça s’est passé comme sur des roulettes (avec Julien Benneteau, le nouveau capitaine). Il m’a laissé de l’espace quand j’en avais besoin, il est venu vers moi quand il a senti que c’était difficile. Je l’ai trouvé très bien, je pense que ce n’est pas un hasard non plus si on est à 2-0. »

Dy_GXmSWsAAY_HA.jpg

Un capitaine qui était forcément ravi à l’issue de sa première journée passée sur le banc. « On est à 2-0 pour nous, je ne pouvais pas espérer mieux, forcément », déclarait-il. « C’est top ce que les filles ont réussi à produire sur le terrain, chacune à leur manière, avec leurs qualités, leur style de jeu, ce que représente la Fed Cup pour elles. Je suis vraiment très, très fier d’elles. (…) Le premier match fut un peu plus décousu. C’est lié aussi au style de jeu de Caroline (Garcia), qui est très agressive. (..) Pour Cornet-Mertens, on pouvait s’attendre à ce style de match, avec énormément de rallyes, c’est comme ça que je l’avais imaginé quand j’ai sélectionné Alizé. Je suis ravi et très heureux pour elle qu’elle ait été capable de sortir un match de cette envergure, que ce soit au niveau du tennis, de l’intensité physique et mentale qu’elle a réussi à mettre tout au long du match. Elle était très très heureuse, elle le mérite. » Il ne restait plus qu’à revenir le lendemain pour conclure…

Dy-4efsWwAEVZ9u.jpg

Un dimanche de rêve, la revanche de Garcia

Ce dimanche, Caroline Garcia est revenue sur le court avec d’autres intentions pour affronter Elise Mertens. elle est parvenue à gommer la plupart des fautes grossières qu’elle avait jouées la veille. Plus incisive, plus conquérante, elle a fait passer la nervosité du côté belge. Mertens n’est jamais parvenue à faire douter la Lyonnaise, qui n’a eu besoin que d’une heure et dix-sept minutes pour l’emporter 6-2, 6-3 et envoyer l’équipe de France de Fed Cup en demi-finales, sans un seul accroc au cours de ce week-end victorieux. Dans le premier set, Mertens a rapidement été breakée par Garcia, décidée à se montrer agressive d’entrée (3-0). La Française a donc bouclé la première manche en 34 minutes. Jamais elle n’a semblé paniquer ou faillir mentalement, perturbant alors la Belge, incapable de trouver la solution. Dans le deuxième set, Garcia s’est montrée un peu plus friable avec 12 fautes directes mais Mertens n’a pas su en profiter, à l’image du break concédé au quatrième jeu (3-1). Finalement, la Lyonnaise a confirmé son retour gagnant avec l’équipe de France. En apportant deux des trois points, elle s’impose à nouveau comme la patronne tricolore. « Les filles ont été fantastiques. Je n’espérais pas un score comme ça. Je suis vraiment très très heureux et très fier de la manière dont elles ont joué« , a réagi Julien Benneteau juste après la victoire de Caroline Garcia.

DzDPe5RWoAA3o6Y.jpg

La suite ? Une demi-finale plus que difficile…

Au mois d’avril, les Bleues auront une rencontre beaucoup plus difficile en demi-finales de la Fed Cup. En effet, elles affronteront soit la Roumanie de Simona Halep (n°3), soit la République Tchèque de Karolina Pliskova (n°5). Les deux pays s’affrontent encore à l’heure où nous écrivons ces lignes (la Roumanie mène deux points à un). Si les Françaises affrontent les Roumaines, elles auront fort à faire face à une joueuse qui était encore n°1 mondiale il n’y a pas si longtemps et qui a remporté son premier titre du Grand Chelem à Roland-Garros l’année dernière. Si c’est la République Tchèque, ce sera encore plus dur. Les Tchèques sont les meilleures dans cette épreuve ces dernières années, durant lesquelles elles ont remporté l’épreuve à plusieurs reprises grâce à des joueuses comme Pliskova ou encore Petra Kvitova (n°2). Si Julien Benneteau peut à nouveau compter sur les mêmes joueuses que ce week-end, il devra leur insuffler une nouvelle fois ses valeurs sportives pour espérer leur permettre de se surpasser, car sans ça la victoire sera dure à aller chercher.

Crédit photos : @FFTennis

À LIRE AUSSI :

Les 4 faits marquants de Cecitennis : Gaël Monfils, Pouille et Basic out, la Laver Cup à Genève

 

Rafael Nadal présent à Monte-Carlo, Richard Gasquet repousse sa reprise, Zverev et Osaka forfaits à Rotterdam et Doha : les infos de la semaine

5 réflexions au sujet de “Fed Cup – Le pari gagnant de Julien Benneteau de faire jouer Caroline Garcia et Alizé Cornet”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s