Résultats

Australian Open – Night session #6 : Pouille s’en sort, Halep tranquille, Zverev et Coric toujours là

On vous le dit tous les jours, cet Australian Open cuvée 2019 est un tournoi de folie ! Il lance parfaitement bien une saison qui s’annonce riche en matchs de qualité et en rebondissements… La preuve, une fois n’est pas coutume, il a fallu jouer jusqu’à plus de minuit pour voir cette sixième journée de compétition définitivement scellée. Qui sont les heureux gagnants de la soirée ? Lucas Pouille et Alexei Popyrin, qui ont livré une belle bataille sur la Margaret Court Arena. Avant cela, Simona Halep s’était tranquillement qualifiée pour rejoindre Serena Williams, Garbiñe Muguruza et Karolina Pliskova étant les dernières à rallier les huitièmes dans le tableau féminin. Chez les hommes, Alexander Zverev a connu une soirée tranquille, alors que Borna Coric a lâché un set en route avant de défier au prochain match l’unique et dernier Tricolore encore en lice. Prêts pour un résumé de folie, à l’image de cette soirée ? C’est parti !

50261817_581695772303377_6038194397168795648_n.jpg


Lucas Pouille, unique rescapé de l’hécatombe française

Quel match entre Lucas Pouille (n°30) et le jeune australien Alexei Popyrin (n°149), dernier représentant de son pays, au troisième tour de cet Australian Open ! Ce match s’est terminé peu après minuit et demie à Melbourne, dans une ambiance de folie sur la Margaret Court Arena ! Le Français a d’abord maîtrisé sa partition, menant assez rapidement deux manches à rien (7-6, 6-3). Il aurait même pu finir en trois sets, menant 4-0 dans le jeu décisif de la troisième manche et vendangeant une balle de match ! Mais son adversaire du jour, membre de la Team Mouratoglou et en plein progrès, a réussi, au bout de sa cinquième balle de set, à recoller à deux manches à une, puis à deux manches partout après un quatrième set de très bonne qualité (6-7, 4-6). On a alors eu peur que les démons du Nordiste refassent leur apparition. Mais, plutôt solide tout au long du match, il a laissé passer la tempête et il s’en est sorti en cinq sets après trois heures et quarante-trois minutes de jeu 7-6 (3), 6-3, 6-7 (10), 4-6, 6-3. Il jouera ainsi son premier huitième de finale en Grand Chelem depuis l’US Open en 2017 et c’est la première fois depuis le tournoi de Dubaï l’an dernier qu’il enchaîne trois victoires consécutives. Est-ce là le début du renouveau du Tricolore, désormais entraîné par Amélie Mauresmo ? Cela reste à voir, d’autant plu qu’au prochain match, il aura fort à faire face au Croate Borna Coric (n°12). Interviewé sur le court par John McEnroe à propos de sa nouvelle entraîneur, Pouille a en tout cas déclaré : « Je suis vraiment très heureux qu’elle soit de mon côté désormais. Je reviens d’une année où je n’ai pas eu beaucoup de victories et il est difficile de retrouver ma confiance, mais je suis juste heureux de l’avoir avec moi. Elle a tout pour me ramener vers les sommets. »

 

Simona Halep en roue libre

C’est une belle victoire que celle de la Roumaine Simona Halep (n°1) ce samedi soir au troisième tour de l’ ! La lauréate de Roland-Garros a éliminé l’Américaine Venus Williams (n°37) en deux sets 6-2, 6-3 sur la Margaret Court Arena. Une aubaine après ses deux premiers tours accrochés face à Kaia Kanepi et Sofia Kenin. La Roumaine a retrouvé ses sensations au meilleur moment, se montrant particulièrement inspirée sur le service adverse. Pour preuve, l’Américaine n’a remporté que 8 points sur 26 sur sa seconde balle. Trop peu pour inquiéter la n°1 mondiale. Pour une place en quarts de finale, Halep devra passer d’une Williams à une autre, puisqu’elle devra affronter la cadette, Serena Williams (n°16), en huitièmes de finale. « J’étais super motivée aujourd’hui », a déclaré la Roumaine au micro juste après sa victoire sur Venus. « Je viens d’apprécier et de faire de mon mieux. En fait, je n’ai rien à perdre – je joue contre un grand champion. Ce sera un plus gros défi, mais je suis prêt à y faire face. »

 

Muguruza s’en sort, Pliskova dans la douleur

Ce samedi soir, l’Espagnole Garbiñe Muguruza (n°18) a rejoint à son tour les huitièmes de finale à Melbourne. Mais elle a dû lutter, notamment sans le premier set, pour se défaire de la Suissesse Timea Bacsinzsky (n°192) en deux sets 7-6 (4), 6-2. En effet, Bacsinzsky vaut mieux que son classement, qui indique juste qu’elle a dû lutter contre les blessures pendant plus d’une année. Même si elle peine à retrouver son véritable niveau, on a pu voir de réels progrès dans son jeu. Ainsi, ce match avait tout du piège pour l’Espagnole, qui est venue le chercher au filet. En effet, Muguruza a remporté 21 points au filet (sur 27 montées) tout au long de la partie. Le premier set en poche, elle a ensuite déroulé dans la seconde manche. Après avoir terminé à plus de trois heures du matin lors de son deuxième tour, l’Espagnole était heureuse de finir plus tôt pour se préparer pour la deuxième semaine du tournoi, comme elle l’a expliqué en conférence de presse en déclarant : « Je suppose qu’aujourd’hui c’est un jour normal, même si c’est un match de nuit. Ce qui n’est pas normal, c’est de finir à 4h. Il n’y a pas d’autre sport que vous pratiquez aussi tard. C’était très gênant. » Concernant son match du jour, elle s’est également exprimée sur la difficulté d’affronter Bacsinzsky : « Je ne l’ai pas jouée depuis longtemps. Elle a un style de jeu très unique, très intelligent, très talentueux. Nous avons déjà joué quatre ou cinq fois, je pense. Tous les matchs ont été très difficiles. Je savais que j’allais devoir me battre beaucoup pour gagner. » Au prochain match, Muguruza jouera face à Giorgi ou Pliskova ??

 

Dernier match féminin au programme, c’est dans la douleur que la Tchèque Karolina Pliskova (n°7) rejoint les huitièmes de finale ce samedi soir ! Au troisième tour, il lui a fallu trois sets pour battre l’Italienne Camila Giorgi (n°27) 6-4, 3-6, 6-2. Breakée rapidement dans le troisième set, l’Italienne n’a jamais pu revenir après un deuxième set de qualité. La faute à huit doubles fautes, alors que Pliskova s’appuyait sur 74 % de réussite derrière sa première balle et 9 aces sur l’ensemble du match. Voici ce qu’a déclaré la Tchèque en conférence de presse : « J’ai eu le sentiment que c’était un bon match pour nous deux. Évidemment, il y avait quelques erreurs que j’aimerais changer. Par contre, elle met beaucoup de pression, alors ce n’est pas facile de jouer contre une joueuse comme elle qui a beaucoup de puissance dans son jeu. Donc ce n’était pas toujours facile. Je pense que j’ai joué de bons points, elle a aussi joué des points incroyables. Il y a eu quelques bons échanges. Mais j’ai eu des occasions, beaucoup d’occasions, dans le deuxième set. Peut-être que je n’avais pas à jouer le troisième set, mais peut-être que je pouvais aussi perdre le premier set. Je suis juste content, je me suis amélioré dans le troisième. » Pliskova jouera face à Garbiñe (n°18) au prochain match, une adversaire qu’elle attend de pied ferme, comme elle l’a expliqué : « J’ai vu qu’elle jouait assez bien cette semaine aussi. C’est une bonne joueuse. Elle a aussi joué de grands matches. C’est sûr que ça va être dur. J’ai de bonnes personnes autour de moi. Je sais comment la battre. » Un duel à suivre ce lundi.

 

Zverev facile, Coric perd un set en route

Après un deuxième tour difficile face à Jérémy Chardy (n°36), l’Allemand Alexander Zverev (n°4) a dominé ce samedi soir l’Australien Alex Bolt (n°159) – vainqueur de son côté de Gilles Simon au précédent match – en trois sets 6-3, 6-3, 6-2. Bien décidé à ne pas puiser dans ses réserves, Zverev s’est comporté en patron, délivrant des frappes de plus en plus lourdes au fil de la rencontre. Son service lui a également permis de mener tout au long du match : 14 aces, 70 % de points derrière sa première balle et 63 % derrière sa deuxième. Juste après avoir remporté cette partie, l’Allemand n’a pas tari déloges envers un adversaire qu’il ne connaissait que trop peu : « Il a un gros service, un gros coup droit et vous devez prendre soin d’un peu de poids d’un gaucher ; il faut bien retourner, et je pense que je l’ai fait. Évidemment, je joue mon jeu. Je suis un gars grand, agressif moi-même, j’essaie de pousser un peu les adversaires et tout s’est bien passé aujourd’hui. » En huitièmes de finale, il devra tout de même se méfier du Canadien Milos Raonic (n°17), vainqueur plus tôt du Français Pierre-Hugues Herbert (n°53), qui semble en forme dans ce tournoi.

 

De son côté, le Croate Borna Coric (n°12) a perdu un set en route, mais il s’en est sorti au troisième tour face au Serbe Filip Krajinovic (n°92) en quatre sets 2-6, 6-3, 6-4, 6-3. Il réalise ainsi son meilleur parcours en Grand Chelem pour al deuxième fois de sa carrière ne atteignant les huitièmes de finale à Melbourne après l’US Open en septembre dernier. Après la perte du premier set, le Croate a capitalisé sur les erreurs de service et sur le coup droit de Krajinovic pour assurer le seul break du second set et égaliser. Il a ensuite pris l’avantage, allant jusqu’à mener 4-0 dans le quatrième set avant de conclure après deux heures et quarante-trois minutes de jeu. Fair-play et ami avec le Serbe, Coric a écrit sur son compte Twitter, quelques minutes après la rencontre : « Il n’est jamais facile d’avoir votre ami de l’autre côté du filet. Je souhaite tout le meilleur à Filip pour le reste de la saison. » Coric affrontera Pouille ou Popyrin en huitièmes de finale ??

 

L’image de la soirée

L’ovation reçue par Alexei Popyrin au moment de quitter la Margaret Court Arena. On peut vous assurer que ce membre de la Team Mouratoglou, à l’image de Stefanos Tsitsipas l’an passé, fera parler de lui à l’avenir. Il a énormément de talent et il a le « fighting spirit » des plus grands, comme il l’a démontré ce samedi face à Lucas Pouille. Le public australien ne s’y est pas trompé et pourrait faire de lui, à l’avenir, son nouveau chouchou.

Crédit photos : @AustralianOpen, @WTA, @ATP_TOur, @FFtennis

À LIRE AUSSI :

Aussie breakfast #6 : Djokovic et Serena Williams sans souci, Svitolina et Osaka en danger, Herbert out

 

Australian Open – Night session #5 : Nadal en force, mauvaise soirée pour Garcia, Kvitova et Kerber sans souci

4 réflexions au sujet de “Australian Open – Night session #6 : Pouille s’en sort, Halep tranquille, Zverev et Coric toujours là”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s