Infos

Les aveux de Mick Lescure concernant les matchs truqués, une sécurité renforcée au tournoi de Blois

Le joueur français Mick Lescure a été entendu pendant près de deux jours par la police dans l’affaire des matchs truqués. Selon nos confrères du quotidien L’Equipe, il aurait reconnu avoir cédé aux avances de corrupteurs pour laisser filer le score lors de plusieurs matches disputés dans des tournois Challengers et Futures. Il a également dépeint un univers du tennis totalement gangrené par la corruption.

7a893.jpg


Mick Lescure, 25 ans, aurait donc  reconnu avoir laissé filer « entre 20 et 30 matchs » au total depuis 2015, pour un gain d’environ 30 000 euros. Le joueur a raconté avoir été approché directement par le principal suspect dans cette enquête sur ce vaste réseau de corruption, Grigor Sargsyan, ressortant belge d’origine arménienne se faisant appeler « Maestro ». La rencontre remonte à 2015 et s’est déroulée dans une rue de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées) où Mick Lescure était venu disputer un tournoi. « Il m’a dit que je pouvais me faire de l’argent dans le cadre de paris sur le tennis en perdant des matchs », comme l’a expliqué le Français. De très nombreux joueurs sont concernés, selon lui. Des matchs arrangés se jouent chaque année à Singapour, Saint-Domingue, en Grèce, à Bahreïn ou en Espagne. Et pas seulement sur le circuit secondaire (Challengers et Futures). Comme l’a ajouté le joueur : « Le match-fixing est courant dans le tennis à tous les niveaux, même en tournois ATP. Cela concerne surtout les joueurs classés à partir de la 50ème place. Si on leur propose un montant à cinq chiffres, rares sont ceux qui refusent. » Lescure met ainsi en cause la difficulté des « petits » joueurs à s’en sortir avec des dotations trop faibles par rapport aux dépenses engagées.

640x410_deux-joueurs-arretes-france-soupcons-matchs-tennis-truques-passe-aveux-photo-illustration.jpg

Par ailleurs, le directeur du tournoi Challenger de Blois a décidé de réagir face à cette vaste affaire. Des centaines de milliers de paris sont pris chaque année sur son tournoi. Si Claude Roget, son directeur, n’a rien constaté de douteux sur son site, il comprend que les mesures de sécurité doivent être renforcées. Contacté par le journal La Nouvelle République, il n’avait pas encore pris connaissance du dossier publié par nos confrères du quotidien L’Equipe sur les matchs truqués qui auraient cours dans le milieu du tennis professionnel. Il ne savait rien au sujet de l’interpellation de Jules Okala et Mick Lescure, qui ont déjà joué le Challenger de Blois ces dernières années. Claude Roget n’a pas découvert aujourd’hui la montée en puissance des paris sportifs. Comme il l’a décalré : « Voilà quatre ans, à Monaco, j’avais participé à deux jours de réunion avec des directeurs de tournois ATP ou Challenger, venus de toute l’Europe. Ce sujet avait été largement abordé. J’avais d’ailleurs appris à cette occasion que la précédente édition de notre épreuve (le Challenger de 2013) avait donné lieu à plusieurs centaines de milliers de paris, pris dans le monde entier ! Mais je n’avais eu aucune information concernant d’éventuels paris truqués à Blois. » Et depuis ? « Bien sûr que l’on pense à ce problème quand on dirige un tournoi mais ce n’est pas non plus le sujet de préoccupation n°1 », a-t-il ajouté. « On peut toujours se poser des questions… Quand un joueur abandonne, est-il vraiment blessé ? Des joueurs pros, qui sont souvent des smicards, peuvent-ils être approchés par des gens qui leur proposeraient des pépètes ? Ce ne serait pas étonnant, notamment sur les épreuves de la catégorie Futures. Mais je n’ai jamais eu de témoignage direct à ce sujet. » Finalement, ce qui éveille la méfiance des observateurs, ce sont ces gens qui pianotent sur leurs smartphones ou leurs ordinateurs portables pendant les matchs. « Et pourtant, c’est interdit », assure Claude Roget. « On ne doit pas se servir de son portable quand on est en train de suivre un match. Une charte est affichée à l’entrée de notre tournoi pour le rappeler. Et les mesures de sécurité vont encore être renforcées, cette année, notamment sur les épreuves Challenger. Il s’agira notamment d’isoler les joueurs, lesquels ne doivent pas être en contact avec le public. Ces derniers auront une entrée qui leur sera réservée, une salle de restaurant qui leur sera réservée… Autant de contraintes que les organisateurs devront respecter. »

Crédit photos : @lequipe, @20Minutes

À LIRE AUSSI :

Australian Open – Night session #4 : Djokovic sans ciller, Chardy menace Zverev, Serena Williams poursuit sa route

 

Aussie breakfast #4 : la perf de Herbert, Halep et Nishikori dans la douleur, Svitolina et Osaka tranquilles

Publicités

5 réflexions au sujet de “Les aveux de Mick Lescure concernant les matchs truqués, une sécurité renforcée au tournoi de Blois”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s