Analyses

Aussie breakfast #3 : un jour à l’Australian Open avec la frayeur de Federer, Anderson et Monfils surpris et Garcia tranquille

Le deuxième tour a débuté la nuit dernière à l’Australian Open, avec un petit détail qui peut avoir son importance : il ne faisait pas une chaleur à étouffer à Melbourne, mais une température qui a rarement dépassé les 21°C ! Ceci explique peut-être l’élimination surprise de Kevin Anderson, ou le fait que Roger Federer ait mis deux heures à entrer pleinement dans son match… Quoiqu’il en soit, si certains se sont faits une petite frayeur, d’autres joueuses et joueurs ont poursuivi leur petit bonhomme de chemin sans sourciller. Et les Français dans tout ça ? Ils n’étaient que deux à jouer ce mercredi, avec un taux de réussite de 50%. Prêts pour une analyse de la troisième journée de compétition à l’autre bout de la planète ? Cliquez !

DxBB7icW0AAhQOX.jpg


Ils se sont faits une légère frayeur

Ce mercredi, il ne faisait pas chaud en Australie (« seulement » 21°C…). De plus, il a joué en journée, ce dont il n’est pas vraiment habitué. Résultat, le Suisse Roger Federer (n°3), double tenant du titre, a eu besoin de deux heures pour entrer dans son match. Deux heures durant lesquelles son adversaire, le Britannique Daniel Evans (n°190), est resté au coude à coude avec le double tenant du titre, perdant les deux premiers sets au jeu décisif. Mais une fois ces deux manches validées, l’homme aux 20 titres du Grand Chelem a déroulé dans le troisième set, ralliant le troisième tour après 2h35 de jeu en battant son adversaire en trois sets 7-6 (5), 7-6 (3), 6-3. Le Croate Marin Cilic (n°7) a quant à lui laissé échapper un set lors de son match face à l’Américain Mackenzie McDonald (n°79), qu’il a tout de même battu en quatre manches 7-5, 6-7 (9), 6-4, 6-4.

La surprise du jour

C’est l’élimination dès le deuxième tour de l’Australian Open du Sud-Africain Kevin Anderson (n°6), pourtant tête de série n°5 ! Ce mercredi, il a été battu par l’Américain par Frances Tiafoe (n°39) en quatre sets 4-6, 6-4, 6-4, 7-5 après près de trois heures de jeu sur la Margaret Court Arena. Tiafoe signe ainsi une de ses plus grosses victoires en Grand Chelem et montre tous ses progrès. Il y a aussi eu une petite surprise dans le tableau féminin, avec la victoire de la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (n°42), qui a éliminé au deuxième tour la Hollandaise Kiki Bertens (n°9) en trois sets 3-6, 6-3, 6-3. Petite surprise parce qu’on doit vous avouer que l’on n’avait pas beaucoup entendu parler de la Néerlandaise depuis le début de la saison…

Les Frenchies du jour

C’est un début de tournoi plutôt tranquille pour Caroline Garcia (n°19). En même temps, elle était opposée à une wild card ce mercredi au deuxième tour, l’Australienne Zoe Hives (n°211). Bon, je vous vois venir, elle aurait pu perdre, vu le manque de confiance patent chez elle. Mais il faut avouer que la Lyonnaise est entrée dans son tournoi et qu’il ne lui a fallu qu’une heure et cinq minutes sur la 1573 Arena pour se débarrasser de son adversaire en deux sets 6-3, 6-3. Satisfaite, Garcia déclarait en conférence de presse : « Aujourd’hui (mercredi), c’était assez propre, j’ai réussi à mettre mon jeu en place, à jouer un peu mieux en étant agressive dans les moments importants pour la mettre sous pression. Aujourd’hui, les frappes étaient plus sèches, plus franches. C’est important pour moi, ça veut dire que physiquement, je suis bien, je m’engage et que j’ai des bonnes intentions. » Attention cependant au prochain match pour la Tricolore, qui aura certainement un vrai premier test au troisième tour face à l’Américaine Danielle Collins (n°35).

De son côté, le parcours de Gaël Monfils (n°32) s’est déjà arrêté ce mercredi… Le Parisien a été éliminé dès le deuxième tour par l’Américain Taylor Fritz (n°52) en quatre sets 6-3, 6-7 (8), 7-6 (6), 7-6 (5). Une belle performance pour Fritz, qui se donne ainsi le droit de jouer Roger Federer au prochain match. Pour le tricolore, en revanche, c’est une déception supplémentaire en Grand Chelem, à ajouter à une liste déjà bien trop longue…

La Grèce en force

Grâce à deux jeunes joueurs, la Grèce est revenu sur le devant de la scène tennistique depuis l’année dernière. Côté dames, Maria Sakkari (n°41) a franchi le deuxième tour ce mercredi en disposant de la qualifiée australienne Astra Sharma (n°230) en deux sets 6-1, 6-4 après 65 minutes de jeu. De son côté, son compatriote Stefanos Tsitsipas (n°15) a éliminé le Serbe Viktor Troicki (n°201), issu des qualifications, en quatre sets 6-3, 2-6, 6-2, 7-5. Il a donc laissé filer une manche au passage et devra se méfier de son prochain adversaire au troisième tour, le Géorgien Nikoloz Basilashvili (n°20).

Ils avancent sans faire de bruit…

C’est comme ça, c’est le sport (et les médias aussi…), certains joueurs sont en pleine lumière dès leur entrée en lice, alors que d’autres restent un peu dans l’ombre. Ainsi, l’Américaine Sloane Stephens (n°5) s’est imposé ce mercredi face à la Hongroise Timea Babos (n°65) en deux sets 6-3, 6-1. De son côté, l’Australienne Ashleigh Barty (n°15), en forme en ce début de saison, est également passée en disposant de la Chinoise Yafan Wang (n°64) en deux sets 6-2, 6-3. Par ailleurs, la tenante du titre Caroline Wozniacki (n°3) est toujours là ! Ce mercredi, elle a éliminé au deuxième tour la Suédoise Johanna Larsson (n°75) en deux petits sets 6-1, 6-3. Attention cependant, elle pourrait avoir un vrai test dès le troisième tour face à la Russe Maria Sharapova (n°30).

Côté masculin, l’Argentin Diego Schwartzman (n°19) a eu besoin de cinq sets pour battre l’Américain Denis Kudla (n°62) 6-3, 7-5, 3-6, 6-7 (8), 6-4 au deuxième tour, mais il est encore là, même s’il n’évolue pas sur sa meilleure surface. Par ailleurs, le revenant Tomas Berdych (n°57), de retour en bonne forme après une année 2018 gâchée par une blessure, a quant à lui éliminé le Hollandais Robin Haase (n°49) en trois sets 6-1, 6-3, 6-3, sans aucune difficulté apparente. Vainqueur de son premier titre en Masters 1000 en fin de saison dernière et proche d’entrer dans le Top 10, le jeune russe Karen Khachanov (n°11) poursuit lui aussi son parcours après avoir dominé le Japonais Yoshihito Nishioka (n°75) en trois sets 6-3, 6-3, 6-3.

Hot Shot

On ne pourrait pas faire une bonne analyse de la journée à Melbourne sans un petit hot shot, d’autant plus quand il s’agit… du G.O.A.T. Roger Federer ! Comme d’habitude, on admire et on applaudit…

Crédit photos : @AustralianOpen, @FFTennis, @JJLovesTennis

À LIRE AUSSI :

Australian Open – Night Session #2 : Djokovic et Osaka sereins, Paire au bout de la nuit, Halep dans la douleur et les larmes d’Azarenka

 

Rencontre avec… Evan Furness

4 réflexions au sujet de “Aussie breakfast #3 : un jour à l’Australian Open avec la frayeur de Federer, Anderson et Monfils surpris et Garcia tranquille”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s