Analyses

Australian Open – Night Session #2 : Djokovic et Osaka sereins, Paire au bout de la nuit, Halep dans la douleur et les larmes d’Azarenka

Après une journée marquée par des déceptions, des frayeurs mais aussi des sourires à Melbourne, voici ce qu’il faut retenir de la night session ! Et il faut dire qu’elle s’est terminée tard (plus de 2h du matin en Australie, peu après 16h en France)… Ce qui n’a pas empêché Benoît Paire de se battre comme un lion, mais aussi auparavant Novak Djokovic et Naomi Osaka de se montrer sereins. Débuté en day sessions, le duel entre Jérémy Chardy et Ugo Humbert s’est soldé par un record, alors que le choc attendu (en tout cas par nous) entre Nick Kyrgios et Milos Raonic a fait « pschiiit ». Tout ce qu’il faut savoir sur ce qu’il s’est passé depuis 9h ce matin en France, c’est ici !

dw2gbojuuaaoycd


Onze ans après, les retrouvailles sont programmées

Comme prévu lors du tirage au sort, rendez-vous est pris entre le Serbe Novak Djokovic  (n°1) et le Français Jo-Wilfried Tsonga (n°177), onze ans après la seule finale en Grand Chelem du Manceau, qui était également la première victoire en Grand Chelem du Serbe. Entre temps, ils se sont joués 25 fois, avec un avantage de 17-8 pour Djokovic. Ils ne se sont plus affrontés depuis l’US Open en 2016, et le Tricolore n’a plus battu le Serbe depuis l’IPTL en décembre 2014. Autant dire que ce ne sera pas facile jeudi ! En attendant, Djokovic a déroulé lors de son premier tour ce mardi soir, qui ne fut pas si facile que cela puisqu’il n’avait jamais rencontré son adversaire, l’Américain Mitchell Krueger (n°231). Il l’a tout de même battu en trois sets 6-3, 6-2, 6-2, mais le score ne reflète pas vraiment certaines difficultés – dues au fait que les deux joueurs ne se connaissaient pas – qu’a pu rencontrer le n°1 mondial.

Une logique respectée pour les Français

En ce qui concerne le clan tricolore, la logique du classement a été respectée pour les joueurs encore ne lice ce mardi soir. Ainsi, Jérémy Chardy (n°36) a remporté le duel 100% Français du premier tour en battant Ugo Humbert (n°98), chose qui ne fut pas facile ! Le plus jeune des deux joueurs s’est battu comme un lion, jusqu’en début de soirée, et n’a lâché que dans le jeu décisif (en dix points désormais à Melbourne) du cinquième set. Score finale pour Chardy : 3-6, 7-6 (6), 6-4, 7-6 (4), 7-6 (6). Le Palois est par ailleurs rentré dans l’histoire ne devenant le premier homme à remporter un match à l’Australian Open au super tie break du cinquième set. Il a déclaré après la rencontre : « C’était un beau combat. Je pense qu’Ugo a aussi très bien joué. Je ne le connaissais pas du tout. Je trouve qu’il a eu une très belle attitude du début à la fin. Il sert très bien, il joue aussi très bien du fond. C’était un match super dur. Je suis content de mon attitude et de mon niveau de jeu. Je suis resté constant tout le match. Il faut toujours un vainqueur, c’est difficile pour lui. On avait donné notre maximum tous les deux. Ça s’est vraiment joué à rien. » Quelques minutes auparavant, le beau parcours de Gleb Sakharov (n°250), issu des qualifications, s’est arrêté au premier tour du tableau principal face à l’Allemand Maximilian Marterer (n°70), qui a dominé le Tricolore en trois sets 6-3, 6-1, 6-3. Pas de surprise, la logique a là aussi été respectée.

Thiem/Paire, un thriller au bout de la nuit

2h10. Il était 2h10 du matin à Melbourne (16h10 en France) quand Dominic Thiem (n°8) a remporté la balle de match face à Benoît Paire (n°55), sur la Rod Laver Arena, après un match long de trois heures et quarante-deux minutes. D’abord mené deux manches à rien (4-6, 3-6), le Tricolore parvenait à surprendre son adversaire et tous les observateurs du tennis, habitués à ses frasques et à le voir lâcher. Mais là, il a tenu bon, il est revenu et ikl a offert un quatrième set de haute voltige (7-5, 6-1). Malheureusement pour lui, il a fini par craquer dans le set décisif, mais on ne peut rien enlever à sa performance. Finalement, l’Autrichien ralliait le deuxième tour après une victoire 6-4, 6-3, 5-7, 1-6, 6-3 sur le Français, qui lui aura fait peur ! Thiem démarre son tournoi en entamant déjà dans ses réserves mais il devrait (on dit bien il devrait) avoir un deuxième match plus tranquille jeudi face à l’Australien Alexei Popyrin (n°149), bénéficiaire d’une wild card. À moins d’une surprise…

Halep dans la douleur, Osaka la force tranquille

Battue lors de son premier match de la saison à Sydney, la Roumaine Simona Halep (n°1) aura dû lutter ce mardi soir pour franchir le premier tour de l’. En plus de deux heures de jeu sur la Margaret Court Arena, elle est parvenue à se sortir des griffes de l’Estonienne Kaia Kanepi (n°70), finalement éliminée en trois sets 6-7 (2), 6-4, 6-2. La n°1 mondiale et finaliste sortante rejoint ainsi l’Américaine Sofia Kenin (n°56) au deuxième tour, dont elle devra se méfier puisqu’elle est en pleine confiance après son titre remporté ce samedi à Hobart. En revanche, tous les voyants étaient au vert pour Naomi Osaka (n°4), qui évoluait pour al première fois en Grand Chelem avec son nouveau statut. Ce mardi, elle a aisément battu d’entrée la Polonaise Magda Linette (n°86) en deux sets 6-4, 6-2 et ne devrait pas connaître beaucoup plus de difficultés au moment d’affronter la Slovène Tamara Zidansek (n°78) au prochain match.

Le choc du jour… Qui n’a pas vraiment eu lieu

Nous pensions que ce match, prévu en soirée à Melbourne, pouvait faire des étincelles. Le choc attendu n’a pas vraiment eu lieu, pardon de nous être trompés ! La faute à un Milos Raonic (n°17) en bonne forme, qui n’a pas laissé beaucoup de chances à un adversaire, Nick Kyrgios (n°51), en net recul depuis plusieurs mois. Gêné au genou droit, strappé, visiblement frustré par son état, Kyrgios n’a rien pu faire en retour face aux boulets de canon servis par Raonic. Résultat, c’est le Canadien qui a pris le meilleur sur l’Australien en trois sets 6-4, 7-6 (4), 6-4, en à peine moins de deux heures (1h56) sur la Melbourne Arena. Nous espérons désormais que le choc annoncé au deuxième tour face au Suisse Stan Wawrinka (n°59) fera plus d’étincelles jeudi !

La vidéo du jour : les larmes d’Azarenka

Ce sont celles de la Biélorusse Victoria Azarenka (n°53), très touchée en conférence de presse après sa défaite au premier tour face à l’Allemande Laura Siegemund (n°110). Traduction des propos de la vidéo : « Je suis passée par beaucoup de choses dans ma vie et parfois je me demande pourquoi. Mais je pense que ces épreuves me renforcent, je veux le croire et je travaille dur pour ça. Parfois, j’ai juste besoin d’un peu de temps, de patience et d’un peu de soutien. Aujourd’hui, le combat est encore un peu plus difficile. Mais je me répète que je lutte, je crois que c’est évident. Assise ici, aujourd’hui, je ne pense pas avoir échoué. Mais je lutte. Échouer, c’est quand vous abandonnez et que vous n’essayez plus d’y arriver. Moi, je lutte. Et si je dois continuer à lutter pour m’en sortir, alors c’est ce que je ferai. »

Crédit photos : @AustralianOpen, @FFTennis

À LIRE AUSSI :

Rencontre avec… Evan Furness

 

Aussie breakfast #2 : Nishikori a eu chaud, une Serena Williams rapide, Simon et Tsonga passent

3 réflexions au sujet de “Australian Open – Night Session #2 : Djokovic et Osaka sereins, Paire au bout de la nuit, Halep dans la douleur et les larmes d’Azarenka”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s