Analyses

Aussie breakfast #2 : Nishikori a eu chaud, une Serena Williams rapide, Simon et Tsonga passent

Vous dormiez cette nuit ? On vous avoue que de notre côté, on a parfois eu du mal à tenir ! Mais voici pour vous, et rien que pour vous, les faits essentiels à retenir de cette journée à Melbourne ! En attendant les matchs de la night session que vous allez peut-être avoir le loisir de regarder…

DwlgtCnXcAAEwJ-.jpg


Les plus rapides

Comme lundi, certaines joueuses n’ont pas fait dans la dentelle et ont perdu un minimum d’énergie sur le court lors de ce premier tour. C’est que ça peut compter quand on veut aller chercher le titre ! Ainsi, la plus rapide ce mardi a été l’Américaine Serena Williams (n°16), qui n’a eu besoin que de 49 minutes sur la Rod Laver Arena pour étriller l’Allemande Tatjana Maria (n°71) en deux sets 6-0, 6-2. Eugenie Bouchard (n°79) a elle aussi réaliser un bon temps, en 59 minutes précisément, pour battre la Chinoise Shuai Peng (n°129) en deux sets 6-2, 6-1. Enfin, la troisième place du podium revient à l’Ukrainienne Elina Svitolina (n°6), qui lançait là sa saison 2019 et a passé exactement 1h01 sur la 1573 Arena pour se défaire de la qualifiée suisse Viktorija Golubic (n°104) en deux sets 6-1, 6-2.

Côté masculin, le podium des joueurs les plus rapides se compose sur la première marche du belge David Goffin (n°22), qui n’a eu besoin que d’une heure et vingt-huit minutes pour se défaire sur le Court 20 du Chilien Christian Garin (n°86) en trois sets 6-0, 6-2, 6-2. Derrière, on peut placer la défaite du local Thanasi Kokkinakis (n°145), issu des qualifications, qui a perdu sur le Court 3 face au Japonais Taro Daniel (n°78) sur abandon à 5-7, 4-2 après seulement 1h32 de jeu. Enfin, le troisième match le plus rapide ce mardi aura été la victoire de l’Américain Ryan Harrison (n°81) sur le Tchèque Jiri Vesely (n°87) en trois sets 6-0, 7-5, 6-3 en 1h39 de jeu.

Les plus âgés à passer le premier tour

La palme des vétérans (oui, mais toujours là) est décernée d’un côté au Croate Ivo Karlovic, 39 ans, et de l’autre à l’Américaine Venus Williams, 38 ans. Ivo Karlovic (n°69) a passé ce mardi le premier tour de l’Australian Open en battant le jeune polonais Hubert Hurkacz (n°88) en quatre sets 6-7 (5), 7-6 (5), 7-6 (3), 7-6 (5) en servant 39 aces, alors que Venus Williams (n°37) dominé de son côté la Roumaine Mihaela Buzarnescu (n°25) en trois sets 6-7 (3), 7-6 (3), 6-2. C’est là qu’on se dit qu’il y a certaines légendes qui ne mourront jamais…

Le point sur les Frenchies

Côté messieurs, tous les voyants sont au vert. Sur trois joueurs engagés à l’heure où nous écrivons ces lignes, les trois sont passés (est-ce un, miracle ?) ! Gilles Simon (n°31) a passé un peu plus de deux heures ce mardi sur le Court 14 pour éliminer l’Américain Bjorn Fratangelo (n°135) en trois sets 7-6 (2), 6-4, 6-2. Rassuré par sa prestation, le Tricolore déclarait en conférence de presse : « Oui je suis très content du match. J’appréhendais un petit peu, parce que je n’avais pas joué beaucoup sous la chaleur en journée ces derniers temps. Pendant deux semaines, j’ai vraiment l’impression d’avoir vécu comme une chauve-souris ! J’ai joué à minuit, j’ai joué la nuit. Donc Il y avait un peu d’appréhension, voire beaucoup. Contre De Minaur, par 39°c à Sydney la semaine dernière, j’ai failli mourir, je me sentais très très mal. Mais finalement, aujourd’hui, je me suis senti pas si mal. Gagner comme ça en trois sets, c’était important pour moi. Le match aujourd’hui est très rassurant. » De son côté, Lucas Pouille (n°30) a dominé le Kazakhe Mikhail Kukushkin (n°56) en trois sets 6-1, 7-5, 6-4 en seulement une heure et quarante-cinq minutes sur le Court 14. « Je suis très content de la manière », a-t-il déclaré après la rencontre. « Je savais que ça serait un match un peu particulier contre un joueur qui met un faux rythme. Il est un peu étonnant, on a l’impression de temps en temps qu’il joue à moitié et finalement il est là. Je suis content d’avoir fait un match sérieux du premier au dernier point. » Enfin, Pierre-Hugues Herbert (n°53) a réalisé une petite performance lors de ce premier tour de l’Australian Open en battant l’Américain Sam Querrey (n°38) en quatre sets 5-7, 7-6 (6), 6-3, 6-1 et Jo-Wilfried Tsonga (n°177), bénéficiaire d’une invitation, a affiché un beau sourire après avoir conclu sa rencontre en trois sets 6-4, 6-4, 7-6 (5) face au Slovaque Martin Klizan (n°40).

Chez les dames, ce n’est pas la même limonade. En effet, jusqu’à ce matin, elles avaient toutes perdu ! Heureusement, Alizé Cornet (n°47) a remis les pendules à l’heure en passant ce premier tour face à l’Espagnol Lara Arruabarrena (n°83), qu’elle a aisément battu en deux sets 6-2, 6-2. Auparavant, Fiona Ferro (n°102) s’était inclinée face à la jeune chinoise Qiang Wang (n°21) en deux sets 6-4, 6-3 et Pauline Parmentier (n°54) avait également échoué face à la Russe Anastasia Potapova (n°90) en deux sets 6-4, 7-6 (5). Une petite déception concernant cette dernière. De son côté, la jeune Clara Burel (n°551) a aussi perdu, battue par l’Espagnole Carla Suarez Navarro (n°23) en deux sets 7-5, 6-2, mais elle apprendra certainement beaucoup de ce match au court duquel elle a tout de même lâché 29 coups gagnants. Pas mal pour une rookie !

Les déceptions du jour

Comme toujours, il y a des déceptions lors des premiers tours d’un tournoi du Grand Chelem. La plus grosse déception ce mardi est venue dans le tableau féminin, avec l’élimination de la Russe Daria Kasatakina (n°10), battue par la Suissesse Timea (n°192) en deux petits sets 6-3, 6-0 ! Comme on dit, un petit tour et puis s’en va… Autre petite déception, dans une moindre mesure, l’élimination de la Biélorusse Victoria Azarenka (n°52), dont nous attendons toujours le retour au plus haut niveau, éliminée ce mardi par l’Allemande Laura Siegemund (n°110) en trois sets 6-7 (5), -64, 6-4. Pas facile d’allier son rôle de maman et de joueuse professionnelle.

Ils ont eu chaud…

Citons tout d’abord dans cette catégorie Kei Nishikori (n°9)… Pourquoi ? Parce que le Japonais a été mené deux sets à zéro par un joueur issu des qualifications, le Polonais Kamil Majchrzak (n°176), qui a mené 6-3, 7-6 (6) avant de totalement s’effondrer. Il a même dû se résoudre à abandonner dans le cinquième set, laissant Nishikori l’emporter par forfait à 3-6, 6-7 (6), 6-0, 6-2, 3-0. Un autre joueur asiatique a eu chaud : il s’agit de Hyeon Chung (n°25), qui a lui aussi été mené deux sets à zéro par l’Américain Bradley Klahn (n°76), qui avait remporté les deux premiers sets au jeu décisif. Mais le Sud-Coréen s’en est finalement sorti en cinq sets 6-7 (5), 6-7 (5), 6-3 6-2, 6-4 après 3h37 de match sur le Court 8.

On a gardé un œil sur lui

Lui, c’est le Belge Steve Darcis (n°315). Après son retour remarqué lors de la première semaine de la saison au tournoi ATP 250 de Pune, on voulait garder un œil sur lui pour voir son évolution. Malheureusement, le tirage au sort a mis face à lui le Croate Borna Coric (n°12) dès le premier tour. Le Belge n’aura pas fait de vieux os et malgré toute sa bonne volonté, il a été battu en trois sets  6-1, 6-4, 6-4.

Crédit photos : @AustralianOpen, @FFTennis

À LIRE AUSSI :

Night Session #1 à l’Australian Open : Murray out, Federer et Cilic tranquilles

 

Aussie Breakfast #1 : les faits marquants de l’Australian Open

Publicités

1 réflexion au sujet de “Aussie breakfast #2 : Nishikori a eu chaud, une Serena Williams rapide, Simon et Tsonga passent”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s