Infos

Andy Murray, chronique d’une retraite annoncée… avant l’Australian Open

Ce matin au réveil, une nouvelle nous est parvenue, qui nous a laissé sans voix pendant quelques secondes : au cours d’une conférence de presse en marge de l’Australian Open, qui débutera ce lundi, le Britannique Andy Murray (n°230) a annoncé qu’il allait bientôt tirer un trait sur sa carrière. La raison ? Cette hanche qui le gêne depuis 2017 et qui le fait, à ce jour, toujours souffrir. L’ancien n°1 mondial était ému aux larmes quand il a parlé de ses déboires, au point de faire planer un profond malaise dans la salle d’interview. Retour sur une annonce qui n’a pas fini de faire parler et sur la réaction des pairs de l’Écossais.

dwlsetbxqaaazyq


Ému aux larmes, Andy Murray tout proche d’arrêter le tennis

Vous n’avez pas pu rater la vidéo de la conférence de presse donnée par Andy Murray ce vendredi à Melbourne, alors que c’était encore la nuit en France. Si vous ne l’avez pas vue, on vous la partage à la fin de cet article… Le Britannique a donc fondu en larmes lorsqu’il a révélé qu’il mettrait fin à son incroyable carrière de tennis à Wimbledon, plus tard cette année, après avoir échoué à surmonter une blessure à la hanche dévastatrice. Lors d’une conférence de presse riche en émotions, le double vainqueur de Wimbledon, âgé de 31 ans, a révélé que la douleur était telle que l’Australian Open, qui débute ce lundi, pourrait être le dernier tournoi auquel il participe. Il a dit qu’il espérait continuer jusqu’à Wimbledon mais que ce n’était même pas sûr, la douleur devenant si insupportable qu’il a du mal à mettre des chaussettes ou des chaussures. L’Écossais a subi une opération à la hanche en janvier 2018. Depuis, il a eu beaucoup de difficultés à retrouver la forme époustouflante qu’il avait sur le court et qui lui a permis d’accumuler trois titres en Grand Chelem parmi ses 45 titres en carrière, auxquels il faut ajouter deux médailles d’or olympiques. « Ouais, pas génial », a répondu un Murray en larmes à propos de son bien-être physique. « Je souffre beaucoup depuis environ vingt mois maintenant. J’ai tout essayé pour que ma hanche aille mieux. Cela n’a pas beaucoup aidé, ça va mieux qu’il y a six mois mais je souffre toujours beaucoup. C’est difficile. » Il est ensuite devenu émotif et a quitté la pièce pendant quelques minutes pour se ressaisir. À son retour, il était plongé dans des détails déchirants : la douleur à la hanche lui a fait avouer qu’il a cessé de pratiquer le sport qu’il aime.

Dwlw8EfVYAA1MRf.jpg

L’Écossais, qui a été battu hier lors d’un match d’entraînement par le n°1 mondial Novak Djokovic, envisage toujours de jouer à Melbourne, lui qui sera opposé au premier tour à l’Espagnol Roberto Bautista Agut (n°23), mais il ne peut pas exclure de devoir s’éloigner du sport s’il perd. « Je vais jouer », a-t-il déclaré. « Je peux toujours jouer, mais pas à un niveau où je suis heureux, mais ce n’est pas que ça. La douleur, c’est vraiment trop. Je ne veux pas continuer à jouer de cette façon. En décembre, au milieu de mon bloc d’entraînement, j’ai parlé à mon équipe. Je leur ai dit que je ne pouvais pas continuer comme ça, qu’il me fallait un point final, car je ne peux pas continuer à jouer sans savoir quand la douleur cessera. » Cependant, Murray voudrait vraiment mettre un point final à son incroyable carrière à Wimbledon, chez lui. « Je leur ai dit (à mon équipe) que je vais essayer de surmonter cela jusqu’à Wimbledon. C’est là que je voudrais arrêter de jouer, mais je ne suis pas sûr d’être capable de le faire. Je pense qu’il y a une chance, parce que je ne suis pas sûr d’être capable de supporter la douleur encore quatre ou cinq mois », a ajouté l’ancien numéro un mondial quand on lui a demandé s’il s’agirait de son dernier match à Wimbledon. Avant d’ajouter : « J’ai la possibilité d’avoir une autre opération, qui est un peu plus sévère que celle que j’ai eue auparavant. Cela me permettrait d’avoir une meilleure qualité de vie, de ne pas souffrir. C’est quelque chose que j’envisage sérieusement pour ensuite revenir à la compétition, mais cela n’est évidemment pas garanti. La raison de cette opération n’est pas de revenir au sport professionnel, c’est juste pour une meilleure qualité de vie. »

Dwlut4qUYAAZDOY.jpg

Le monde du tennis n’a pas tardé à réagir à cette annonce

Les réactions autour de l’annonce de la retraite d’Andy Murray ne se sont pas faites attendre. Nick Kyrgios, Juan Martin del Potro, Alexander Zverev, Kyle Edmund : nombreux sont ceux qui ont apporté leur soutien au joueur britannique. Ainsi, sur Facebook, Kyrgios a publié une photo où il se trouve aux côtés de Murray, écrivant en légende : « Andy, je sais que tu me prends pour un plaisantin mais écoute-moi cette fois. Tu resteras quelqu’un qui a marqué ce sport de plein de manières différentes. Je sais que ce n’est pas la manière dont tu veux partir mais tu as parcouru un sacré chemin. Tu m’as pris sous ton aile dès que j’ai commencé sur le circuit. Tu es un joueur fantastique, bien plus que moi mais je veux juste que tu saches qu’aujourd’hui n’est pas seulement un jour triste pour toi et ton équipe, mais c’est aussi un jour triste pour ce sport et toutes les personnes que tu as influencées. Ces photos devraient te faire sourire et je pense que j’étais un peu un petit frère pour toi. Je veux que tu saches que tout le monde veut que tu continues à te battre. Bonne chance pour l’Open d’Australie. »

De son côté, del Potro a posté un message sur Twitter, où il a écrit : « Andy, je viens de regarder ta conférence. S’il te plaît, n’arrête pas d’essayer. Continue à te battre. Je peux imaginer ta douleur et ta tristesse. J’espère que tu pourras surmonter cela. Tu mérites de prendre ta retraite à ta guise. Nous t’aimons Andy Murray et nous voulons te voir heureux et réussir. »

Zverev a quant à lui choisi Instagram pour poster une photo d’Andy Murray, avec le commentaire suivant : « En 2016, à l’Open d’Australie, j’ai joué contre l’un des meilleurs joueurs et une vraie légende de notre sport, Andy Murray. Chacun d’entre nous devra à un moment dire aussi au revoir au sport que nous aimons tellement et je veux te souhaiter le meilleur pour les derniers moments de ta carrière. […] À la fin, nous sommes tous des compétiteurs mais nous sommes aussi une grande famille sur le circuit. C’est pourquoi je veux te souhaiter le meilleur pour ton dernier Open d’Australie. Je vais regarder et applaudir Sir Andy. »

View this post on Instagram

Right before the @australianopen start I want throw it back to the 2016 Australian open when I played one of the best players and a true legend of our sport @andymurray . All of us will have a time where we have to say goodbye too the sport we love so much and I want to wish you all the best for the last period of your career. We as players know how much you’ve been thru the last few months and years and we all really hope that you can enjoy playing and competing hopefully a few more times. At the end of the day we are all competitors but we are also one big family on the tour that’s why I want to wish you all the best for your last Australian open. I will be watching and cheering for sir Andy 😉😉

A post shared by Alexander Zverev (@alexzverev123) on

Loin des réseaux sociaux, lors d’une conférence de presse, le n°1 mondial Novak Djokovic a appris la nouvelle. Pris au dépourvu, le Serbe a fini par trouver les mots : « C’est choquant parce qu’on a le même âge avec Andy, on est de la même génération. C’est vraiment triste de l’avoir vu comme ça, traverser toutes ces dernières années avec ses blessures. Moi aussi, j’ai connu une grosse blessure au coude ces dernières années donc je sais ce que c’est et ce qu’il ressent, sa tristesse. » Même la jeune génération y est allé de son petit mot, à l’image de Karen Khachanov, qui a posté sur Twitter : « Très triste d’entendre ça Andy. Tu es un vrai champion de notre sport et un grand exemple pour nous tous. Reste fort. »

Kevin Anderson, Sloane Stephens et même la Française Pauline Parmentier y sont allés de leur petit message à la gloire du champion écossais. Enfin, même le compte officiel du tournoi de Wimbledon a posté ce tweet : 

La conférence de presse d’Andy Murray à Melbourne :

Crédit photos : @AustralianOpen

À LIRE AUSSI :

Australian Open (Q) – Jessika Ponchet et Gleb Sakharov se qualifient pour le tableau principal

 

Australian Open – tirage au sort (H) : Qu’est-ce qui attend Djokovic, Federer, Nadal et les Frenchies ?

Publicités

9 réflexions au sujet de “Andy Murray, chronique d’une retraite annoncée… avant l’Australian Open”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s