Analyses

Et si la victoire de Herbert et Mahut en finale de Coupe Davis redonnait espoir…

Après un vendredi noir, l’espoir est aujourd’hui de mise. Il pourrait être de courte durée, mais tant qu’il y a de l’espoir… Grâce à la victoire en double de Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut, les Bleus sont encore en vie dans cette finale de Coupe Davis. On jouera ce dimanche, pour une dernière journée dans cette compétition centenaire, avant une réforme peu populaire. Pour que cette journée soit parfaite et sonne comme une fête dans l’hexagone, il faudrait que les Tricolores remportent les deux matchs de simple. Ce qui ne sera pas facile, on le sait déjà… Qui pour affronter Marin Cilic et Borna Coric ? Si nous sommes dans le flou pour le moment, plusieurs options s’offrent au capitaine Yannick Noah. Retour sur la victoire française en double et sur la perspective d’une dernière journée qui aura forcément une saveur très spéciale.

46758551_10157034743838699_8221190578528845824_n


Malgré une fin de match sous tension, Herbert et Mahut s’imposent

Ce samedi était plus que capital pour la survie de l‘équipe de France de Coupe Davis. Lors de cette finale, vendredi, les deux joueurs de simple – respectivement Jérémy Chardy et Jo-Wilfried Tsonga – avaient été sèchement battus par les Croates Borna Coric et Marin Cilic en trois sets. Les Croates menaient alors deux points à zéro. Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut n’avaient donc pas le droit à l’erreur. Forts de leur finale jouée aux ATP Finals de Londres il y a à peine une semaine, les deux joueurs tricolores ont démarré la rencontre tambour battant face à Ivan Dodig et Mate Pavic. Un premier break est survenu à 3-3 dans le premier set pour la paire française, qui a joué durant deux sets et demi un très bon tennis. Mieux que ça, ils jouaient ensemble, là où leurs adversaires avaient du mal à évoluer au même niveau. Après la perte du premier set, Pavic semblait moins en dedans que Dodig. Conséquence, un nouveau break à 4-4 au deuxième set et les Bleus prenaient l’avantage deux sets à zéro. On pensait alors que la rencontre allait tourner court, Herbert et Mahut prenant le service adverse d’entrée de troisième manche. Se sont-ils tendus au moment de conclure ? Quoiqu’il en soit, les Croates sont revenus dans ce set et l’ont emporté six jeux à trois, étant plus cohérents dans leurs choix tactiques. La tension est alors montée d’un cran dans le Stade Pierre-Mauroy et le public s’est mis à jouer son rôle. Surtout quand, à 5-4 pour les Français dans le quatrième set, Pavic a dû sauver trois balles de match dans une bronca digne des plus belles rencontres de Coupe Davis. Comme un souvenir à marquer au fer rouge dans une compétition dont nous vivons les derniers instants… Les Croates s’en sortaient, le jeu décisif s’approchait et les Tricolores ont repris l’avantage, l’emportant sept points à trois pour conclure ce double en quatre sets 6-4, 6-4, 3-6, 7-6 (3) après 3h42 de jeu.

46648923_10157034743948699_7973760781076398080_n.jpg

Une finale relancée ? Tout semble encore possible…

La France est donc revenue à deux points à un et il faudra jouer ce dimanche, au grand dam des Croates qui auraient bien voulu soulever le Saladier d’Argent ce samedi soir. Yannick Noah, au contraire, était très heureux de pouvoir offrir une journée de matchs supplémentaire aux supporters français. Comme il l’a déclaré en conférence de presse : « C’est un bonheur d’être là demain, devant ces milliers de personnes qui ont acheté leur billet depuis longtemps et qui vont voir des vrais matchs de tennis. » En Coupe Davis on le sait, tout est possible. Surtout lors de la journée du dimanche. Cette journée peut vite virer au cauchemar, d’autant plus que c’est le n°7 mondial Marin Cilic qui se dressera face aux Bleus en premier. Mais il peut aussi se tendre, comme cela avait été le cas en demi-finale où il avait perdu son simple le dimanche face à l’Américain Sam Querrey. Si jamais le joueur français qui entrera sur le court dimanche à 14h domine Cilic, un autre obstacle se dressera pour le cinquième match décisif. Le jouer serait une forme d’apothéose pour cette compétition centenaire que Gerard Piqué a tué à cause de sa réforme. L’obstacle à proprement parler se nommerait Borna Coric, un joueur en pleine progression qui a notamment battu Roger Federer cette année dans son fief de Halle. Coric qui a sorti ses tripes pour battre Frances Tiafoe en demi-finale au cinquième set de ce cinquième match décisif. Mais on l’a déjà dit, tout est possible. Qui sait si le Croate tiendra physiquement, lui qui a avoué avoir une petite blessure à la cuisse droite, qui  – il l’a assuré lui-même – ne devrait pas l’empêcher de jouer un match en cinq sets ? Qui sait si ses nerfs tiendront ou s’il craquera, comme cela était arrivé l’année dernière au Belge Steve Darcis, qui n’avait pas existé contre Lucas Pouille ? Mais avec des si… La seule certitude que l’on a concerne la sélection des joueurs croates. Qui pour les affronter ? Les mêmes joueurs qui ont perdu ce vendredi, ou le capitaine Yannick Noah, pour sa dernière journée sur la chaise en Coupe Davis, va encore nous sortir une surprise de son chapeau ?

Dsxc4ZLWoAA7KaZ.jpg

Côté Français, qui pour affronter Marin Cilic et Borna Coric ?

C’est la question qui se pose ce samedi soir. Jo-Wilfried Tsonga, qui n’a quasiment pas joué en 2018 à cause d’une blessure au ménisque, s’est blessé aux adducteurs ce vendredi lors de son match contre Marin Cilic. Il semblerait qu’il ne soit pas en mesure de rejouer ce dimanche. Dans ce cas, quelles options s’offrent à Yannick Noah ? La première serait de laisser Jérémy Chardy affronter Marin Cilic et d’utiliser Lucas Pouille pour le cinquième match décisif. Cette option pourrait s’avérer efficace quand on sait que Lucas Pouille jouit d’un bon ratio victoires/défaites en Coupe Davis, qu’il a déjà remporté un cinquième match décisif en finale en 2017 et qu’il est frais physiquement parce qu’il n’a pas encore joué. Pour autant, la condition pour que cette option fonctionne est trop aléatoire : il faudrait être quasiment sûr que Chardy sorte le match de sa vie pour battre Cilic. Quand on voit à quel point le Palois était tendu vendredi, il ne semble pas judicieux de le lancer dans l’arène face au Croate. Quelle est donc l’autre option ? Le meilleur choix pour le capitaine Noah semblerait être le suivant : lancer Lucas Pouille face à Marin Cilic en quatrième match, dans l’espoir que le Nordiste utilise sa fraîcheur, son envie de gagner et ses victoires précédentes dans la compétition pour aller chercher cette victoire face au n°1 Croate. Jérémy Chardy serait alors évincé, et un joueur pourrait sortir son épingle du jeu lors du cinquième match décisif : Pierre-Hugues Herbert. Classé aujourd’hui 55ème mondial, il a atteint son meilleur rang en 2018, progressant en simple après avoir moins joué en double. En pleine confiance après sa victoire en double ce samedi aux côtés de Nicolas Mahut et la finale jouée aux ATP Finals la semaine dernière, qui sait s’il ne pourrait pas gêner Borna Coric avec son jeu d’attaquant ? Sans aucun doute, le Tricolore va se préparer à entrer sur le court, lui qui est bien plus habitué à jouer en double qu’en simple. Mais comme nous l’avons déjà dit, tout n’est-il pas possible ? Depuis de nombreuses années, et nous l’avons déjà vécu en France, c’est ce genre d’incertitudes qui font le charme de la Coupe Davis… Et pourquoi pas mettre Nicolas Mahut lors du dernier simple, pour brouiller les pistes ? Cela semble moins probable, mais c’est une dernière option. Quoiqu’il en soit, le capitaine Yannick Noah est déjà en train d’en discuter avec ses joueurs. Il prendra une décision suite à une sorte de « réunion », comme l’a évoqué Mahut au micro de nos confrères de BeIn Sports après le match de double.

C80PepMW0AAf4z9.jpg

Crédit photos : @FFTennis, @WeAreTennisFR

À LIRE AUSSI :

Yannick Noah prêt à mener Chardy, Tsonga, Herbert et Mahut vers une nouvelle victoire en Coupe Davis ?

 

Alexander Zverev a-t-il fait sauter un dernier verrou en s’imposant aux ATP Finals ?

2 réflexions au sujet de “Et si la victoire de Herbert et Mahut en finale de Coupe Davis redonnait espoir…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s