Analyses

Alexander Zverev a-t-il fait sauter un dernier verrou en s’imposant aux ATP Finals ?

En s’imposant aux ATP Finals de Londres ce dimanche, Alexander Zverev (n°4) a frappé fort. Il a montré à tous les observateurs du tennis qu’il était capable de gagner des gros titres. Nous le savions déjà puisqu’il compte trois titres en Masters 1000 depuis 2017. Pourtant, en Grand Chelem, il y a un réel blocage, l’Allemand n’ayant pas encore réussi à dépasser les quarts de finale, qu’il n’a atteint qu’une fois cette année à Roland-Garros. Que s’est-il passé à Londres pour qu’il passe du jeune loup affamé vite calmé par le n°1 mondial Novak Djokovic (défaite 6-4, 6-1 en phase de poules) à l’homme conquérant qui a battu ce même joueur serbe en finale quelques jours plus tard après avoir déjà dominé Roger Federer en demies ? Est-ce la présence d’Ivan Lendl, celle de son père, ou seulement l’envie d’aller plus loin et plus haut vers les sommets du tennis mondial ? Analyse de cette victoire qui pourrait en appeler beaucoup d’autres à l’avenir.

DsT0wVYX4AAcGWu


Alexander Zverev, plus jeune vainqueur des ATP Finals

Ce dimanche, Alexander Zverev (n°4) a remporté le plus beau titre de sa jeune carrière, à 21 ans. Il s’est imposé aux ATP Finals de Londres en battant coup sur coup Roger Federer (n°3) en demies et Novak Djokovic (n°1) en finale. Une performance hors norme. Il a ainsi déjà un record dans son escarcelle : il est devenu le plus jeune joueur à s’imposer aux Masters depuis Djokovic en 2008, et le premier joueur allemand depuis Boris Becker en 1995. Comme l’a déclaré l’Allemand lui-même après la finale : « C’est le plus gros titre de ma carrière à ce jour. Ce trophée représente beaucoup, tout, pour tous les joueurs. Je veux dire, vous avez seulement beaucoup de chances de le gagner. Vous jouez contre les meilleurs joueurs. La façon dont j’ai joué aujourd’hui, la façon dont j’ai gagné, c’est incroyable pour moi. » Zverev en était seulement à sa deuxième participation aux ATP Finals. L’an passé, il n’avait pas réussi à rejoindre les demi-finales. Il a montré en deux jours toute l’étendue de ses progrès, battant Federer en deux sets 7-5, 7-6 (5) et balayant Djokovic 6-4, 6-3 avec panache. « C’est assez étonnant de remporter ce titre en battant deux autres joueurs, Roger et Novak, en demi-finales et en finale », a ajouté l’Allemand. « Cela signifie tellement. Je suis incroyablement heureux et fier de ce moment. à présent. » Zverev termine ainsi la saison avec un total de 58 victoires, lui qui est désormais n°4 mondial. Et tous ces résultats, il semble qu’il les doit à un nouvel entraîneur, qui l’a rejoint à l’US Open

DsTsK1MX4AEW9IW

L’influence d’Ivan Lendl n’efface en rien ce que son père a pu accomplir

Ivan Lendl a en effet rejoint le clan Zverev lors de l’US Open, au mois de septembre. Un entraîneur qui a forcément influencé le jeune joueur allemand et qui l’a mené vers les sommets à Londres. Il l’a aidé à se remettre de sa défaite face à Djokovic lors de la phase de poules, lui qui s’était pris 6-4, 6-1 en craquant complètement dans le deuxième set. Comme Zverev l’a déclaré : « Il a évidemment analysé le match que j’ai disputé avec Novak il y a quelques jours et m’a dit des choses que je devais faire différemment. J’étais plus agressif aujourd’hui. J’ai essayé de prendre le ballon plus tôt… Mais mon père est celui qui m’a donné la base. Mon père est celui qui m’a appris le jeu de tennis. Mon père mérite le plus grand mérite parmi tout le monde… Je lui en suis très reconnaissant. De toute évidence, avec Ivan, son expérience sur et hors du court est incroyable. Cela m’a également aidé à jouer les deux matches que j’ai joués dos à dos. » Cependant, Alexander Zverev insiste sur l’importance d’avoir son père à ses côtés, qui lui a tout appris. Dans une interview à la BBC, au lendemain de sa victoire, l’Allemand a ajouté : « Mon père m’a entraîné pendant presque toute ma vie. Je pense qu’il est le meilleur entraîneur de tennis. Il n’arrêtera probablement pas de pleurer avant l’année prochaine, mais ça va. Il ne comprend probablement pas ce que je dis, mais ça va aussi ! Merci Ivan Lendl pour rejoindre l’équipe. Je pense que ça marche pour le moment ! Espérons que cela reste comme ça. Merci beaucoup ! Sans toi ce n’est pas possible. » Avoir son père pour le côté émotionnel et Lendl qui l’aide à muscler son jeu, n’est-ce pas là la combinaison parfaite pour Zverev ? Nous verrons bien si cette alchimie dure la saison prochaine.

DsCUN51X4AEtqOS.jpg

Qu’attendre du jeune Zverev pour la saison 2019 ?

La saison 2018 d’Alexander Zverev aura été très bonne, même s’il n’a pas encore eu le vrai déclic en Grand Chelem. Sa première grosse performance est arrivée lors du Masters 1000 de Miami, où il a atteint la finale. Il a ensuite remporté quatre titres  : le tournoi ATP 250 de Munich en avril, le Masters 1000 de Madrid en mai et le tournoi ATP 500 de Washington en août. Il a terminé la saison par une victoire aux ATP Finals ce dimanche, son plus gros titre à ce jour. Notons qu’il a également joué une troisième finale en Masters 1000, perdue à Rome. Sur l’ensemble de la saison, l’Allemand compte 58 victoires pour 19 défaites. De quoi montrer toute l’étendue de ses progrès. Mais la question qui nous vient désormais à l’esprit est la suivante : Zverev va-t-il continuer de progresser en 2019 et faire sauter le dernier verrou qui le sépare d’une victoire dans un tournoi du Grand Chelem ?

DsTxGY2W0AEmNwX.jpg

Soyons honnête, quand on voit le niveau de jeu qu’il a affiché en finale à Londres, on se dit qu’il en est capable. Il peut battre les meilleurs joueurs. Ils ne lui font plus peur. La présence d’Ivan Lendl à ses côtés montre bien qu’il veut y arriver. Il y a une réelle envie chez ce joueur-là. Et cela s’est vu en finale face à Djokovic, qui l’avait pulvérisé quelques jours auparavant. Ce dimanche, l’Allemand ne lui a laissé aucune chance, déployant des coups droits comme jamais il n’en avait frappé. Même l’épisode douloureux avec le public la veille suite à sa victoire contre Federer ne l’aura pas perturbé. C’est dire s’il a de quoi faire partie des plus grands. Oui, mais voilà. Zverev est encore jeune et pour l’instant, dans les tournois du Grand Chelem, il fait clairement un blocage. Sur un match ou deux, il est capable du meilleur. Mais il est encore capable du pire, sachant qu’il faut enchaîner sept victoires pour soulever le trophée dans un Grand Chelem. Par ailleurs, la presse lui met déjà la pression, multipliant les attentes envers l’Allemand. N’oublions pas qu’il n’a que 21 ans et qu’il a le temps. Pour le comparer avec les plus grands, Roger Federer a remporté son premier Grand Chelem  à Wimbledon à l’âge de 22 ans. On lui avait également mis une sorte de pression après qu’il ait sorti Pete Sampras en huitièmes du même tournoi en 2001, un crime de lèse-majesté à l’époque. Bien sûr, Novak Djokovic a remporté son premier grand titre à 20 ans et Rafael Nadal a 19 ans. Mais ils restent des cas exceptionnels. Nous sommes quasiment sûrs que si la presse et son entourage ne lui met pas la pression, Alexander Zverev remportera un titre du Grand Chelem dans les deux années à venir. Pourquoi pas dès 2019 ? Nous verrons en tout cas si son association avec Lendl le mène vers d’autres sommets, comme l’entraîneur tchèque l’a déjà fait avec un certain Andy Murray.

DsULgB1W0AETSqu.jpg

Crédit photos : @ATPWorldTour, @TennisPodcast

À LIRE AUSSI :

Une semaine en Challenger : Reilly Opelka enchaîne, troisième titre pour Pablo Andujar

 

Stéphane Houdet et Nicolas Peifer vainqueurs aux Masters, Herbert et Mahut échouent en finale : la semaine des Bleus

2 réflexions au sujet de “Alexander Zverev a-t-il fait sauter un dernier verrou en s’imposant aux ATP Finals ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s