Analyses

De Stefanos Tsitsipas à Hubert Hurkacz, qui sont les qualifiés pour les Next Gen ATP Finals ?

Depuis le début de la saison, nous faisons régulièrement le point sur la « Race to Milan », le classement des moins de 21 ans permettant de distribuer les précieux tickets pour les Next Gen ATP Finals, le Masters de la Next Gen qui se déroulera à Milan du 6 au 10 novembre prochain. À quelques jours du début de l’épreuve, il est donc logique que vous vous demandiez qui seront ls huit joueurs qui auront le privilège de jouer cette compétition qui a vu le jour en 2017. Avec les premiers matchs disputés au Rolex Paris Masters en début de semaine, nous connaissons d’ores et déjà les sept qualifiés directs, sachant qu’une wild card est réservée pour un joueur étant hors du Top 10 de la « Race to Milan ». Le point complet sur ce qui nous attend la semaine prochaine, c’est ici et nulle part ailleurs (voyez ici une sorte d’hommage à un grand animateur qui nous a quitté le week-end dernier…).


Le Masters de la Next Gen, sans Alexander Zverev et Denis Shapovalov

Avant de faire le point sur les joueurs qualifiés, nous devons tout d’abord vous parler de deux joueurs qui sont parmi les huit premiers de la « Race to Milan » mais qui ne joueront pas les Next Gen ATP Finals. Les deux joueurs ont des raisons différentes, qui sont tout à fait valables. D’un côté, nous avons l’Allemand Alexander Zverev (21 ans, n°5 mondial), qui ne se rendra pas à Milan tout simplement parce qu’il est qualifié pour les ATP Finals de Londres la semaine suivante. Il semble difficile de voir le fer de lance de la nouvelle génération enchaîner les deux tournois dans une fin de saison à couper le souffle, où tous les organismes sont épuisés. Cela fait un moment que nous vous prévenons d’ailleurs. Zverev est en tête de la « Race to Milan » depuis de nombreux mois, mais nous savons qu’il faut regarder à partir de la deuxième place pour voir qui seront les qualifiés pour les Next Gen ATP Finals. Nous vous parlions d’épuisement, et c’est bien la raison du forfait d’un deuxième joueur : le Canadien Denis Shapovalov (19 ans, n°29 mondial). Il a beaucoup enchaîné les tournois cette saison, progressant à pas de géants. Classé troisième de la « Race to Milan », il avait validé son ticket pour les Next Gen ATP Finals depuis un bon moment déjà, mais après sa défaite au premier tour du Rolex Paris Masters ce lundi face à Richard Gasquet (6-4, 7-6 (3)), il a préféré déclarer forfait et laisser sa place. Shapovalov semble avoir besoin de repos avant de préparer une saison 2019 où il devra confirmer son nouveau statut et s’installer durablement dans le Top 30, voire percer le Top 20 comme l’ont fait Zverev et Stefanos Tsitsipas avant lui.

Dqs7HrcX0AAejZr.jpg

 

Stefanos Tsitsipas en chef de file, Hubert Hurkacz dernier qualifié direct

Qui sont alors les sept qualifiés direct pour les Next Gen ATP Finals ? Le n°2 de la « Race to Milan », qualifié depuis quelques temps déjà, sera le fer de lance de cette nouvelle génération. Il s’agit d’un joueur qui a crevé l’écran cette année 2018, atteignant ses premières finales dans de grands tournois et remportant récemment son premier titre dans un tournoi ATP 250 à Stockholm. Il a notamment battu Novak Djokovic cette année et s’est frotté (et piqué) au n°1 mondial Rafael Nadal. Ce joueur, c’est le Grec Stefanos Tsitsipas (20 ans, n°16 mondial), qui sera le grand favori du Masters de la Next Gen. Il semble fatigué (en témoigne sa défaite au deuxième tour du Rolex Paris Masters en deux sets 6-3, 6-3 face à Damir Dzumhur ce mardi) mais il devrait être présent pour montrer une fois de plus les progrès qu’il a réalisés. Le deuxième favori de ces Next Gen ATP Finals sera l’Australien Alex de Minaur (19 ans, n°33 mondial). Lui aussi, il a beaucoup progressé en 2018. Il n’a remporté qu’un titre en Challenger, à Nottingham, mais il a progressé de 175 places au classement mondial depuis la fin de l’année 2017 ! C’est vertigineux pour un joueur qui était encore classé 208ème mondial il y a environ un an.

DqCsOAEWsAErnfR

Derrière, on retrouve deux joueurs américains : Frances Tiafoe (20 ans, n°44 mondial) et Taylor Fritz (21 ans, n°49 mondial). Tiafoe a remporté son premier titre sur le circuit ATP au mois de février, au tournoi ATP 250 de Delray Beach. Il a également joué la finale du tournoi ATP 250 d’Estoril, sur terre battue, prouvant que son jeu peut s’exprimer sur toutes les surfaces. Il n’a pas fait un bond énorme au classement, mais il s’est installé durablement dans le Top 50. Tiafoe a beaucoup progressé en 2018, jouant même un match d’anthologie en demi-finale de Coupe Davis au mois de septembre face au Croate Borna Coric. Il sera forcément à suivre à Milan, lui qui est capable du meilleur  quand il est dans un bon jour (ce que l’on a pu voir au premier tour du Rolex Paris Masters où il a battu Nicolas Mahut ce lundi soir). De son côté, Fritz s’est parfois montré un peu plus discret, mais il continue de progresser à son rythme. Il est lui aussi installé dans le Top 50 et il devrait y rester un bon moment s’il continue sur sa lancée. Il n’a remporté qu’un titre en Challenger, à Newport Beach, mais il a été régulier sur le circuit Challenger tout au long de la saison. Classé en dehors du Top 100 fin 2017, il est bien installé dans le top 50 un an plus tard et sera à suivre, comme son compatriote, lors des Next Gen ATP Finals.

DqtVvvsWsAEmO5h

Finaliste l’an passé de la première édition des Next Gen ATP Finals, le Russe Andrey Rublev (21 ans, n°76 mondial) sera le seul joueur à avoir déjà vécu l’expérience de ce tournoi particulier. Longtemps blessé cette saison, il a perdu 37 places au classement ATP par rapport à la fin de l’année dernière. Mais il avait fait un excellent début de saison, atteignant la finale du tournoi ATP 250 de Doha en janvier avant de perdre contre Grigor Dimitrov au troisième tour de l’Australian Open. Discret depuis son retour à la compétition, Rublev a un peu de mal à retrouver son meilleur niveau. Peut-être que cette présence au Masters de la Next Gen, où il garde de bons souvenirs avec cette finale jouée en 2017, lui permettra de retrouver de bonnes sensations pour attaquer au mieux la saison 2019 après un repos bien mérité. Enfin, les deux derniers joueurs qualifiés pour les Next Gen ATP Finals sont l’Espagnol Jaume Muñar (21 ans, n°80) et le Polonais Hubert Hurkacz (21 ans, n°79). Muñar a validé son billet la semaine dernière en atteignant les quarts de finale du Challenger de Brest. Le petit protégé de Rafael Nadal a lui aussi bien progressé en 2018, remportant deux titres en Challenger à Prostejov et Caltanissetta. Il a fait un bond de 108 places au classement ATP en un an, et le voilà désormais bien installé dans le Top 100. Il ne lui manque plus qu’à se frotter aux meilleurs et à progresser sur le circuit principal pour passer la prochaine étape. De son côté, Hurkacz a validé son billet pour les Next Gen ATP Finals grâce au forfait de Denis Shapovalov. Ce qui n’enlève rien à ses performances, lui qui a été présent une grande partie de l’année au sein du Top 10 de la « Race to Milan ». Il a lui aussi remporté deux titres en Challenger à Poznan et plus récemment à Brest, ce qui lui a valu de se placer dans les dix meilleurs jeunes de la saison. Il a progressé de 158 places au classement ATP depuis fin 2017 et semble lui aussi s’installer durablement dans le Top 100. À l’instar de Muñar, la prochaine étape semble de percer sur le circuit principal. Peut-être que ce Masters de la Next Gen permettra à ces deux joueurs de faire sauter un nouveau verrou dans leur progression.

Dqx20l2WsAAm4Lr

Et les Français dans tout ça ?

Un seul joueur tricolore, hors wild card, pourrait encore prétendre jouer les Next Gen ATP Finals, avec un petit concours de circonstances. En effet, Ugo Humbert (20 ans, n°99 mondial) est classé dixième de la « Race to Milan », et le prochain forfait d’un des sept joueurs présentés ci-dessus pourrait lui permettre de valider son billet pour Milan. Rien n’est fait, mais ce serait une juste récompense pour le Français, qui a beaucoup progressé en 2018. Il vient de faire son entrée dans le Top 100 et a remporté trois titres en Futures et deux titres en Challenger à Ségovie et Ortisei. Éliminé au premier tour du Rolex Paris Masters par son compatriote Adrian Mannarino ce lundi (6-4, 6-2), le Messin apprend encore l’intransigeance du haut niveau. Il sera certainement remplaçant pour les Next Gen ATP Finals, s’il daigne faire le déplacement en Italie.

Dqm7o2GXQAAg1Ci.jpg

Crédit photos : @FFTennis, @Stroppa_Del, @RolexParisMasters, @ATPWorldTour


À LIRE AUSSI :

Une semaine en Challenger : l’Australie à l’honneur avec les victoires de Thanasi Kokkinakis et Jordan Thompson

 

 

Mladenovic titrée en double, Simon et Monfils revivent, Burel n°1 mondiale en Juniors : la semaine des Bleus

Publicités

4 réflexions au sujet de “De Stefanos Tsitsipas à Hubert Hurkacz, qui sont les qualifiés pour les Next Gen ATP Finals ?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s