Résultats

Journée noire pour les Français à l’US Open : Garcia, Pouille et Gasquet éliminés

Ils étaient les seuls rescapés du deuxième tour… Et ils ont tous chuté ce samedi au troisième tour, laissant la France absente de la deuxième semaine de l’US Open. On peut donc d’ores et déjà dire que c’est un nouveau grand Chelem noire pour le tennis français, comme ce le fut déjà pour les trois autres Grand Chelem en 2018. En effet, pour la première fois depuis 1980, aucun joueur français ne s’est qualifié pour les quarts de finale d’un des quatre tournois du Grand Chelem. Inquiétant ? Certainement oui, quand on voit qu’en l’absence de Jo-Wilfried Tsonga (seulement présent à l’Australian Open en janvier), les Tricolores ne parviennent plus à rivaliser avec les meilleurs joueurs du monde. retour sur les résultats de ce samedi pour nos trois représentants restants, qui pour au moins deux d’entre-eux auraient pu faire mieux.


Caroline Garcia : encore une défaite inquiétante

La Française Caroline Garcia (n°6) était opposée ce samedi au troisième tour de l’US Open à l’Espagnole Carla Suarez Navarro (n°24). Un match a priori abordable, surtout quand on sait que la Lyonnaise menait deux à zéro dans leurs face-à-face (1-0 sur dur) et qu’elle l’avait battu lors de leur dernier affrontement au mois de mai à Madrid. Oui mais voilà, la Garcia 2018 n’est plus tout à fait la même que la Garcia de la fin de saison 2017 et elle peine à retrouver la magie qui avait fait d’elle une solide membre du Top 10. Pour preuve, la Tricolore allait perdre cette rencontre au tie break du troisième set (score final : 5-7, 6-4, 7-6 (4)) après 2h25 de jeu. Une statistique montrait bien la difficulté de la Française à prendre le dessus dans cette partie : Caroline Garcia n’a converti que deux des six balles de break qu’elle s’est procurée. Le visage fermé et forcément déçue de sa prestation, la 6ème joueuse mondiale déclarait après le match : « Je suis déçue et énervéeÀ quelques points près, je pourrais être là, très contente et euphorique parce que je suis en deuxième semaine. Mais voilà, je n’ai pas réussi. C’était une bataille, elle l’a gagnée. Au retour, cela m’a énormément coûté de ne pas parvenir à lire son service et c’est vrai, j’ai commis beaucoup plus de fautes directes que lors de mes précédents matchs. Elle prenait la balle super tôt au rebond et j’ai un peu paniqué. Elle, elle n’a jamais reculé. » De son côté, Suarez Navarro admettait en conférence de presse que « C’était vraiment difficile. J’étais en rupture dans le premier set mais je n’ai pas remporté mon service alors. Mais chaque point, chaque jeu était si proche. Au final, le dernier set était un très bon set. Elle a bien joué, j’ai bien joué. C’était incroyable, le tie-break – tout est arrivé, mais finalement j’ai gagné. J’ai joué un très bon match. »

DmCCd4-X0AAb9dS (1)

Lucas Pouille décevant, Richard Gasquet logiquement éliminé

Dans le tableau masculin, on en attendait forcément plus de Lucas Pouille (n°17), même s’il vit une saison difficile. Opposé au Portugais Joao Sousa (n°68), qu’il n’avait rencontré qu’une fois en 2013 (une autre époque), on pensait que le Tricolore allait vite prendre le dessus. Pourtant, il s’est fait surprendre au jeu décisif du premier set, remporté par Sousa mais il s’est ensuite bien repris en remportant la deuxième manche. Les choses allaient encore se compliquer dans les deux sets suivants, quand le Nordiste perdait à chaque fois au tie break. Score final : 7-6 (5), 4-6, 7-6 (4), 7-6 (5). Une défaite dure pour le Français, qui déclarait en conférence de presse : « Sur les tie break, je n’ai pas grand-chose à redire, il les joue bien, ça se joue à peu de chose. Après ça a été un match intense du début à la fin où je suis revenu, il y a eu des hauts et des bas. C’est une de ces défaites qui font forcément mal parce qu’on a joué 3h40, que je me suis battu du début à la fin et que je n’ai pas réussi. J’arrive à me procurer une balle de set dans le quatrième sur mon service, à 6-5, 40-30, je fais une grosse première, il fait un super retour bloqué, ce sont des petits détails qui font la différence. » La galère continue donc pour Lucas Pouille en 2018, avec des défaites précoces dans tous les tournois du Grand Chelem mais aussi en Masters 1000, où il n’a pas dépassé le deuxième tour cette saison. Au final, dans les grands rendez-vous, il compte sept victoires pour dix défaites.

DmC34LSXsAQ01rc

De son côté, Richard Gasquet (n°25)  s’est fait éliminer par Novak Djokovic (n°6) en trois sets 6-2, 6-3, 6-3 au troisième tour. Une défaite moins surprenante, le Serbe menant 14-1 dans les confrontations entre les deux hommes, la victoire du Français remontant à… 2007 ! Pourtant, comme s’il y avait un complexe d’infériorité, Gasquet semble ne pas avoir existé pendant 2h13. Djokovic était simplement plus fort, plus conquérant que lors de ses deux premiers tours où il avait abandonné une manche à chaque fois. Ce samedi, il n’a même pas concédé son service de la soirée, sauvant cinq balles de break. Déçu mais réaliste, le Tricolore déclarait en conférence de presse : « Il fait partie des trois joueurs au monde qui sont bien au-dessus des autres. Je n’ai pas trop mal joué, ça faisait même longtemps que je n’avais pas été à ce niveau mais en face, c’est le niveau ultime. La balle voyage à droite, à gauche… Au retour, elle est au millimètre à chaque fois, longue, rapide… Personnellement, ce match me fait du bien pour la suite. Rejouer à ce niveau-là, c’est important. » Le 6ème joueur mondial, de son côté, analysait après le match : « C’était un super match du début à la fin. Dans le troisième set, Richard a élevé son niveau de jeu mais j’ai vraiment très bien joué, spécialement en revers. J’ai pu dicter le jeu de ce côté du terrain, ce qui est très important. (…)  C’est mon meilleur match de la semaine, sans aucun doute. Et même une de mes meilleures performances sur dur depuis Wimbledon. Ça arrive au bon moment parce que Gasquet est un adversaire compliqué à jouer, qui a beaucoup d’expérience. J’ai eu de la chance de sauver quelques points très importants. S’il avait repris son service (dans le troisième set) qui sait ce qui aurait pu se passer. Je trouve que j’ai joué à un très très haut niveau dès le premier point et je suis très satisfait de ma performance. »

DmDv-0zW4AApk4Z

US Open 2018 : l’hécatombe française en quelques chiffres

Si on fait un bilan à chaud de cet édition 2018 du tournoi new-yorkais, on peut être déçu de la prestation des joueurs et des joueuses français. Depuis l’Australian Open 2017, plus aucun tricolore n’a atteint les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem. Cela fait donc sept tournois que nos représentants s’arrêtent avant et nous déçoivent…

Si on veut aller plus loin, les résultats des Français sont même décevants dans les Masters 1000 chez les hommes, où aucun joueur n’a dépassé les huitièmes de finale ne 2018. Nos représentants auraient-ils des difficultés à se surpasser dans les plus grands événements ?

Crédits photos : @FFTennis

 

À LIRE AUSSI :

Garcia, Pouille et Gasquet seuls rescapés français de l’hécatombe du 2ème tour à l’US Open

 

 

Le « scandale Lahyani », ou quand l’arbitre vient en aide à Nick Kyrgios…

3 réflexions au sujet de “Journée noire pour les Français à l’US Open : Garcia, Pouille et Gasquet éliminés”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s