Au cœur de l'action

Wawrinka renaît, Halep out, clap de fin pour Ferrer, ça palpite pour Auger-Aliassime : un lundi à l’US Open

dlp0xeux4aaoknp.jpgQue s’est-il passé lors de cette première journée de l’US Open, alors que vous passiez une soirée en bonne compagnie et qu’ensuite vous dormiez ? Eh bien, pour ne rien vous cacher, ça a démarré fort ! La n°1 mondiale a été éliminée chez les dames, Stan Wawrinka est revenu très fort, et les jeunes mamans ont été à l’honneur grâce à Serena Williams et Victoria Azarenka. Une fois la nuit tombée, tout s’est accéléré avec la fin de carrière en Grand Chelem de David Ferrer, qui s’est vu obligé d’abandonner contre son compatriote Rafael Nadal, et l’abandon pour cause de palpitations du jeune canadien Félix Auger-Aliassime. Et du côté des Français, me demanderez-vous ? On va dire que le tournoi ne commence pas trop mal avec un trois sur trois, comme vous pourrez le lire ci-dessous. Si vous avez manqué cette première journée de compétition à New York et que vous voulez un retour sur action original et décalé, suivez le guide et cliquez vers le bas pour découvrir notre résumé !


Les faits marquants de cette première journée

DlnvvHgW4AQeDOKNous l’avions placée parmi les favorites du tableau féminin lorsque nous nous étions prêtés au jeu des pronostics la semaine dernière et… Autant vous dire que sur ce coup là, on le reconnaît, on s’est bien planté ! La première grosse surprise de cet US Open 2018 est venue de l’élimination d’entrée de la n°1 mondiale Simona Halep, battue par la 44ème joueuse mondiale, l’Estonienne Kaia Kanepi en deux sets 6-2, 6-4. Une très grosse déception pour la Roumaine, qui a déclaré en conférence de presse : « Je ne joue jamais mon meilleur tennis ici, même si j’ai effectué des quarts de finale, des demi-finales. J’ai l’impression que mon jeu n’est pas à son meilleur niveau. Mais je me bats toujours pour chaque match. (…) Je m’entraînais bien hier et il y a deux jours, mais c’est comme ça. C’est juste une mauvaise journée pour moi. Elle méritait de gagner parce qu’elle jouait mieux que moi aujourd’hui. (…) Elle est une joueuse très forte, elle a donc une grande chance de faire un excellent résultat. C’est la deuxième fois que je joue contre elle et je pense qu’elle a un jeu très puissant. Je pense qu’elle a le bon jeu pour aller de l’avant dans ce tournoi. »

Dlqsrt_XoAEpZfsAutre défaite prématurée, celle du Bulgare Grigor Dimitrov (n°8), qui n’a pas eu de chance puisqu’il rencontrait le Suisse Stan Wawrinka (n°101) au premier tour d’un tournoi du Grand Chelem pour la deuxième fois cette saison après Wimbledon. Comme au All England Club, la tête de série n°8 a succombé aux coups de boutoir de l’Helvète à New York, perdant en trois sets 6-3, 6-2, 7-5. Vainqueur de l’US Open en 2016, Wawrinka n’était pas revenu défendre son titre l’an dernier à cause de sa blessure au genou, et comme il l’a déclaré en conférence de presse : « Il y a deux ans, il y avait quelque chose de très spécial, bien sûr, j’ai des souvenirs incroyables après la finale… Donc c’était génial de revenir, c’est certain. » Depuis, rien n’est facile pour le natif de Lausanne mais petit à petit, au fil des semaines, il retrouve un excellent niveau. « Pour sûr, ce fut un match difficile, a-t-il ajouté. Je savais que ce serait un match difficile. En jouant le premier tour dans un Grand Chelem, vous devez être prêt pour cela. Vous devez jouer votre meilleur tennis dès le premier point. Nous avons déjà joué à Wimbledon, alors c’était encore une surprise de jouer l’un contre l’autre. Mais je suis vraiment content, d’abord d’avoir gagné, c’est certain, mais de mon niveau en général. (…) J’ai joué de bons tournois à Cincinnati et à Toronto, et je continue de progresser chaque jour. Je suis arrivé ici une semaine plus tôt pour m’entraîner, passer beaucoup de temps sur le terrain et je suis content du match d’aujourd’hui. Je pense que c’est un bon début. »

DlrF7NxXoAAhpoeUn autre revenant a passé le premier tour, en perdant un set, dans le tableau masculin : il s’agit du Britannique Andy Murray (n°382), qui a battu l’Australien James Duckworth (n°448) 6-7 (5), 6-3, 7-5, 6-3. Pas tout à fait satisfait de sa performance, l’Écossais déclarait en conférence de presse : « En fait, j’avais l’impression que j’aurais pu mieux bouger. J’ai eu un peu de mal avec ça au début du match. Le positif était qu’en fait, vers la fin du match, j’ai fait de bons mouvements. Il y avait de bonnes choses, mais je pense que je peux faire mieux. » Comme un phénomène de vases communicants, son compatriote Kyle Edmund (n°16), désormais n°1 Britannique, a quant à lui été éliminé d’entrée de jeu par l’Italien Paolo Lorenzi (n°94) en quatre sets 4-6, 6-4, 7-5, 6-1.

DlrF7v9X0AA2aYLDans la case des revenantes, dans le tableau féminin cette fois, gloire aux mamans Serena Williams (n°26) et Victoria Azarenka (n°80), qui sont passées respectivement contre Magda Linette (n°60) en deux sets 6-4, 6-0 et Viktoria Kuzmova (n°56) en deux sets 6-3, 7-5. Après sa victoire, l’Américaine a déclaré en conférence de presse : « Je me sens bien. Le premier match d’un Grand Chelem est toujours bon à passer. En ce moment, je me sens juste sur la bonne voie pour aller mieux. Je vais juste suivre ce chemin jusqu’à ce que j’y arrive. C’était un bon match du premier tour. » De son côté la Biélorusse, bénéficiaire d’une wild card, a déclaré : « Je pense que j’ai bien joué. J’ai été agressive. Je pense avoir joué beaucoup plus en confiance que lors des matchs précédents. Le plus important, c’est que je me suis amusée. Je suis très heureuse d’être à New-York. Je ne suis pas venue ici depuis trois ans, alors je suis très heureuse d’être ici. »

DlrF8TaWsAAlTRfUne fois la nuit tombée, tout s’est accéléré à New-York, comme d’habitude. Deux joueurs ont perdu sur abandon, avec deux destins complètement différents. Sur le Arthur Ashe Stadium, David Ferrer, retombé à la 148ème place mondial, jouait son dernier US Open à 36 ans. Manque de chance, il affrontait dès le premier tour son compatriote, partenaire de Coupe Davis et néanmoins ami Rafael Nadal (n°1). Un match de gala pour une dernière, mais malheureusement le duel a tourné court. La faute à un mollet douloureux, qui a contraint le demi-finaliste des éditions 2007 et 2012 à déclarer forfait alors qu’il était mené 6-3, 3-4. Désolé pour son ami, le tenant du titre déclarait après le match : « Je suis très triste de ce qui lui est arrivé lors de son dernier match en Grand Chelem. Mais c’est comme ça. C’est la vie. Il méritait un meilleur résultat en Grand Chelem. Mais je suis sûr qu’il aura le bon résultat dans les tournois qu’il décidera de jouer pour finir sa carrière. » De son côté, Ferrer a dit : « Je savais que c’était impossible de terminer le match. J’ai essayé deux jeux supplémentaires. Finalement, j’ai décidé de prendre ma retraite parce que c’est pire de jouer et de tout casser. Bien sûr, je suis triste car c’est mon dernier Grand Chelem. J’aimais bien jouer le match contre Rafa. Je jouais bien. Mais de toute façon, je suis fier de moi, de ma carrière. Ce n’est pas un problème. (…) C’était spécial parce que j’ai terminé mon dernier Grand Chelem en jouant sur le court central avec Rafael Nadal, parce qu’il est un très bon ami. Je suis triste parce que je n’ai pas pu terminer le match. Mais ce n’est pas un problème. Je suis un homme chanceux. » Autre fin un peu triste, celle du jeune canadien de 18 ans Félix Auger-Aliassime (n°117), issu des qualifications. Opposé à son compatriote Denis Shapovalov (n°28) au premier tour, il a dû abandonner lui aussi, victime de… palpitations ! Shapovalov menait alors 7-5, 5-7, 4-1 et c’est sur une accolade pleine d’émotions que les deux joueurs se sont quittés :

La statistique de ce lundi : les Français reçus trois sur trois

DlqsqmFW4AABlInIls n’étaient que trois joueurs tricolores en lice ce lundi à New York, tous dans le tableau masculin, et ils se sont tous trois qualifiés pour le deuxième tour ! Commençons par le plus jeune d’entre-eux, Ugo Humbert (n°139), issu des qualifications. Le jeune messin a battu l’invité américain de 23 ans Collin Atlamirano (n°345) en trois sets 6-3, 7-6 (4), 6-3 pour s’offrir un deuxième tour de gala face au vainqueur de l’édition 2016 de l’US Open, le Suisse Stan Wawrinka (n°101). Comme il l’a déclaré en conférence de presse : « Je n’ai pas trop réalisé quand le match s’est terminémais je suis fier de moi, de la gestion de mon match et de m’en être sorti. Et puis c’est vraiment ‘top’, parce que quand j’ai vu le tableau, je me suis dit qu’après, je jouais Wawrinka ou Dimitrov. C’est quand même pas mal ! Ce sont des matches qui font progresser. » Concernant son prochain adversaire, d’ailleurs, voici ce que le jeune français a ajouté : « Il a gagné des titres du Grand Chelem, c’est un top player, je vais essayer de me concentrer sur ce que je sais faire et ce que je peux maîtriser, et puis je vais tout donner. Je vais jouer mon match à fond et surtout prendre du plaisir. »

Dlqsn9eXgAAidOMDe son côté, Gilles Simon (n°40) n’a connu aucun mal pour se défaire d’un autre joueur qualifié, le Sud-Africain Lloyd Harris (n°145) en trois sets 6-2, 6-2, 6-3. Voici pourtant ce qu’il a déclaré en conférence de presse après le match : « Je n’avais pas beaucoup de repèresJe n’ai pas joué depuis un moment et du coup, j’ai juste essayé de faire mon match très appliqué, sans en faire trop non plus. Je n’ai pas l’impression qu’en terme de niveau de jeu c’était incroyable, mais encore une fois, je n’étais pas trop dans le jugement, je me suis dit je fais ce que je peux à chaque point. C’était mieux que ce qu’il faisait lui et j’ai réussi à garder ça tout le match. » Le Niçois affrontera le Canadien Milos Raonic (n°24) au deuxième tour, autrement dit une autre affaire.

DlqspUpXsAEMBYYEnfin, Jérémy Chardy (n°46) a réalisé une belle performance en sortant le Russe Andrey Rublev (n°38), membre de la Next Gen de l’ATP, en quatre sets 6-2, 4-6, 6-4, 6-1. Il aura fort à faire au deuxième tour, puisqu’il retrouvera le Sud-Africain Kevin Anderson (n°5). Après le match, voici ce que le Palois, qui a perdu sa grand-mère au cours de la semaine dernière, a déclaré :  « Les jours précédant le tournoi ont été compliquésÊtre loin, ne pas pouvoir être avec ma famille…. J’ai vraiment essayé de me préparer au mieux, j’avais envie aussi de gagner pour ma grand-mère dont j’étais très proche, donc je suis très content de mon match. C’était solide du début à la fin, ce n’était pas facile, j’avais perdu déjà trois fois contre lui, j’ai changé ma tactique et elle a été payante donc je suis très, très satisfait de moi. »

Shot of the Day !

Le point de ce premier jour de compétition à l’US Open est à mettre au compte de la Lettone Anastasija Sevastova (n°18). Opposée à la Croate Donna Vekic (n°41) sur le Court 17, la tête de série n°19 l’a logiquement emporté en trois sets 6-2, 2-6, 6-3. Alors qu’elle mène 4-2 dans la troisième manche, la Lettonne s’engage dans un long rallye avec la Croate, et le conclut d’une magnifique amortie qui cloue son adversaire sur place, loin derrière sa ligne de fond de court. Admirez et appréciez le travail !

Crédits photos : @FFTennis, @usopen


SUR LE MÊME SUJET : 

Nadal, Djokovic, Halep, Stephens : qui sont les grands favoris pour l’US Open ?

 

 

US Open – Stefanos Tsitsipas, révélation de l’année ?

 

1 réflexion au sujet de “Wawrinka renaît, Halep out, clap de fin pour Ferrer, ça palpite pour Auger-Aliassime : un lundi à l’US Open”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s