Analyses

Nadal, Djokovic, Halep, Stephens : qui sont les grands favoris pour l’US Open ?

Ce lundi 27 août débutera à New York le dernier tournoi du Grand Chelem de la saison, l’US Open. Le tirage au sort des tableaux de simple a d’ailleurs eu lieu ce jeudi soir, si vous ne le saviez pas encore. Le n°1 mondial Rafael Nadal et la n°3 mondiale Sloane Stephens sont les tenants du titre et ils figurent déjà parmi les favoris à leur propre succession. Ce qui nous promet d’avoir du grand spectacle ! C’est aussi l’occasion pour nous de vous présenter nos trois favoris, que ce soit du côté des messieurs ou du côté des dames, ainsi que nos outsiders et les Tricolores qui, selon nous, iront le plus loin dans ce tournoi. Nous nous appuierons bien entendu sur les récents résultats des uns et des autres pour expliquer nos choix, et sur les tableaux qui viennent tout juste de sortir… Tout ceci n’engage que nous et nous vous invitons d’ailleurs à nous donner votre propre opinion à travers deux sondages auxquels vous pourrez répondre. Et si l’envie vous prend de développer en commentaire pour nous expliquer vos choix, libre à vous de le faire !

DlUDtNRWsAIj3vB


Rafael Nadal et Novak Djokovic favoris devant Roger Federer ?

Dk8lBqnW4AA4m7aNous tenons par avance à nous excuser auprès des fans de Roger Federer (n°2) mais pour nous, une fois n’est pas coutume, il n’est pas le grand favori de ce tournoi. Avec son talent et sa capacité à toujours nous étonner, nous avons pris pour habitude de le placer comme le grand favori de chaque tournoi du Grand Chelem (en dehors de Roland-Garros où il ne joue plus ces dernières années). Mais il faut dire qu’au vu de sa forme moyenne ces derniers mois, nous ne le plaçons que troisième dans la hiérarchie des favoris. Les faits sont là pour nous donner raison : après un excellent début de saison qui a vu le Suisse remporter l’Australian Open et atteindre la finale à Indian Wells, avant de faire une pause lors de la saison sur terre battue, il n’est pas revenu avec le même niveau de jeu que lors de sa formidable saison 2017. Malgré son titre sur le gazon de Stuttgart (ATP 250), il a calé en finale à Halle (ATP 500) et surtout il s’est fait sortir en quarts de finale à Wimbledon. Rien de bien grave jusque là mais on se disait que la petite pause prise à la fin du mois de juillet lui ferait le plus grand bien. De retour lors du Masters 1000 de Cincinnati, on ne l’a pas trouvé au mieux et cela s’est surtout vu lors de la demi-finale face au Belge David Goffin et surtout lors de la finale contre Novak Djokovic. Bougon, parfois râleur et en manque de rythme, le n°2 mondial a fait beaucoup de fautes directes, que ce soit en coup droit comme en revers, et il a subi le jeu de fond de court du Serbe. Tous ces éléments combinés à la difficulté d’enchaîner les matchs aux meilleurs des cinq sets durant quinze jours à maintenant 37 ans ne font pas de Roger Federer notre grand favori pour cet US Open. D’autant plus qu’il n’a plus remporté le titre depuis 2008 et ses plus belles années, soit depuis l’avènement sur dur de Rafael Nadal et l’arrivée des deux autres membres du Big Four… Et si on regarde le tableau messieurs qui est sorti ce jeudi, on peut voir que plusieurs difficultés se présenteront face au Suisse, à commencer par une potentielle rencontre contre Nick Kyrgios (n°30) dès le troisième tour. De plus, Federer devrait jouer Djokovic en quarts, puis potentiellement Alexander Zverev (n°4) ou Marin Cilic (n°7) en demies avant de retrouver son éternel rival Rafael Nadal en finale. Impossible ? Non, mais loin d’être facile !

Dk6VwlUW4AA1R96Mais alors, qui désigner comme le grand favori pour soulever la coupe le dimanche 9 septembre ? En réalité, nous en avons deux, que nous avons beaucoup de mal à départager. Il s’agit du n°1 mondial et tenant du titre Rafael Nadal et du n°6 mondial Novak Djokovic. L’Espagnol et le Serbe se sont partagés les deux Masters 1000 de cet été américain, le premier gagnant à Toronto alors que le second remportait Cincinnati (en l’absence de Nadal, il est utile de le préciser). Le Majorquin semble en grande forme et surtout, le plus important pour lui, il n’est pas blessé. On sait qu’il peut être très dangereux sur dur lorsque son corps va bien, il l’a encore prouvé l’an passé en remportant ce titre pour la troisième fois de sa carrière. Après avoir tout remporté ou presque sur terre battue, il pourrait glaner un dix-huitième titre du Grand Chelem, ce qui le rapprocherait encore un peu plus de la gloire de Roger Federer… Pour sûr, rien que cela doit le motiver, lui qui s’est montré très fort pour battre tous ses adversaire au Canada il y a quelques jours. Le seul bémol depuis le début de la saison sur terre battue se situe sur gazon. Nadal n’a joué qu’à Wimbledon, où il a tout de même atteint les demi-finales. Oui, mais… Il a perdu face à Novak Djokovic, notre autre favori pour cet US Open ! Tout est dit. Le Serbe, revenu au plus haut niveau après ses galères au coude, semble avoir repris un petit ascendant psychologique sur son adversaire. De plus, il est en pleine confiance, lui qui vient de remporter Wimbledon, son treizième Grand Chelem, et a bien enchaîné en soulevant le trophée à Cincinnati. C’est vrai, il a tout de même perdu en huitièmes de finale à Toronto contre Stefanos Tsitsipas (n°15), mais est-ce que cela est important ? On sait à quel point Djokovic peut être dangereux lorsqu’il aborde un Grand Chelem en pleine confiance, ce qui va être le cas dans quelques jours. Après, ce n’est pas son meilleur tournoi parmi les quatre Majeurs, puisqu’il ne compte que deux titres pour cinq autres finales perdues. Si vous, vous arrivez à départager nos deux grands favoris, on vous laisse nous dire comment vous faites parce que nous, on ne peut pas… Quant au tirage au sort, il ne nous permet pas non plus de les départager : s’il est vrai que Djokovic pourrait retrouver Roger Federer (n°2) dès les quarts, Nadal pourrait lui se retrouver face à Juan Martin Del Potro (n°3). Lequel des deux est le plus dangereux ? Difficile à dire, ce  qui ne nous aide pas une fois de plus à départager l’Espagnol et le Serbe. Ce qui nous semble fort probable, en revanche, c’est qu’ils se retrouvent en finale pour se disputer le titre.

Stefanos Tsitsipas grand outsider, Pouille ou Paire meilleur Français ?

DkeByVWX4AEqYt4Pour nous, Stefanos Tsitsipas (n°15) est le grand outsider de cet US Open, grâce à sa nette progression tout au long de la saison 2018. Depuis le mois de janvier, il a tour à tour atteint sa première finale dans un ATP 500 (Barcelone) et plus récemment lors d’un Masters 1000 (Toronto). Il ne lui manque plus qu’à faire un coup d’éclat dans un tournoi du Grand Chelem, et pourquoi pas à New York ? Le Grec a le potentiel pour, nous vous en avons parlé dans une analyse sur sa progression il y a peu. Seul bémol pour lui, le tirage au sort. S’il se sort des griffes du Croate Borna Coric (n°20) au troisième tour, un match déjà pas si facile que cela, il pourrait retrouver dès les huitièmes de finale le n°3 mondial Juan Martin Del Potro. Pas facile non plus. Seulement, Tsitsipas commence à prendre goût à ces grands rendez-vous et pourquoi pas le voir réaliser un nouvel exploit ? Pour atteindre la finale à Toronto, il n’a pas eu froid aux yeux au moment d’éliminer quatre membres du Top 10 ! Bon, s’il atteint les quarts de finale, ce sera déjà pas mal, parce qu’après il lui faudrait encore jouer Grigor Dimitrov (n°8) ou John Isner (n°11) en quarts de finale, puis certainement Rafael Nadal (n°1) en demies. Mais nous le voyons bien aller au minimum en huitièmes et pourquoi pas réaliser l’exploit contre la tour de Tandil.

DlU9WwYXsAAb03lPourquoi pas aussi placer Alexander Zverev (n°4) comme un outsider ? Il est vrai qu’il a un peu de mal à confirmer tout son talent en Grand Chelem, mais il ne lui manque qu’un petit déclic pour enfin y parvenir. Il a tout de même remporté le tournoi ATP 500 de Washington cet été. Il devrait être capable d’atteindre au moins les quarts de finale, comme à Roland-Garros, avant de se voir dresser devant lui Marin Cilic (n°7), qu’il est capable de vaincre. Si jamais il se qualifiait pour les demi-finales, ce serait plus compliqué contre Novak Djokovic (n°6) ou Roger Federer (n°2). Nous pensons que Kevin Anderson (n°5) peut encore une fois aller loin dans un Grand Chelem. Finaliste sortant à New York et finaliste il y a un mois et demi à Wimbledon, il pourrait encore être là où personne ne l’attend. Attention toutefois à ne pas trop s’enflammer, puisque le Sud-Africain se trouve dans le quart de tableau du n°1 mondial, ce qui veut dire qu’il pourrait retrouver Rafael Nadal en quarts de finale. Si on devait rajouter un dernier outsider, ce serait Juan Martin Del Potro, vainqueur à l’US Open en 2009 (son unique Grand Chelem). Même s’il s’est fait plutôt discret ces dernière semaines, il a atteint son meilleur classement, une 3ème place mondiale, et il peut toujours se montrer dangereux dans un tournoi Majeur. S’il ne se laisse pas surprendre par Stefanos Tsitsipas (n°15) ou John Isner (n°11), qui sont dans son quart de tableau, il pourrait même s’offrir une demie de gala face au n°1 mondial ! Et là, qui sait ce qu’il pourrait arriver tant l’Argentin peut jouer le feu sur un match.

DkltKv6UYAA7fptQu’en est-il des Tricolores ? S’il est vrai qu’ils ont eu peu de résultats probants cette année (aucun huitième de finale en Grand Chelem), pourquoi pas imaginer la renaissance d’un Lucas Pouille (n°17) lors de cet US Open, où il avait battu Rafael Nadal en 2016 ? En tout cas, il semble être notre meilleure chance après le tirage au sort. S’il joue sérieusement et passe l’obstacle Pablo Carreño Busta (n°12) au troisième tour, il pourrait se hisser en huitièmes pour affronter Novak Djokovic (n°6). Richard Gasquet (n°26) et Adrian Mannarino (n°29) ont quant à eux eu moins de chance au tirage : le premier retrouverait Djokovic dès le troisième tour, alors que le second jouerait Marin Cilic (n°7) dès le troisième tour. Nous aurions bien voulu placer Benoît Paire (n°55), meilleur Français cet été sur le dur américain, parmi nos favoris nationaux mais après avoir joué un qualifié au premier tour, il se coltinerait Federer dès le deuxième tour !

Vous aussi, votez pour vos favoris du tableau masculin de cet US Open :

Chez les dames, Simona Halep et Sloane Stephens grandes favorites ?

Dk-9C_2W0AMX7b-Dans le tableau féminin, Simona Halep (n°1) est pour nous la grande favorite. Cette année, elle a fait sauter le verrou d’une première victoire dans un tournoi du Grand Chelem en s’imposant enfin à Roland-Garros. Elle est la joueuse la plus régulière du circuit, et elle s’est montrée très forte cet été sur le dur américain. Après avoir remporté le tournoi de Montréal, elle s’est à nouveau hissée en finale à Cincinnati, et il s’en est fallu de peu pour qu’elle réalise le doublé. La fatigue l’a rattrapée, la forçant même (mais c’est un bien pour un mal) à renoncer cette semaine au tournoi de New Haven. La Roumaine a toutes les capacités pour remporter un deuxième titre du Grand Chelem à New York. En revanche, le tirage au sort n’a pas été très clément avec elle. En effet, Halep pourrait avoir à jouer un huitième de finale de tous les dangers face à Serena Williams (n°26). Mais on n’a pas vu l’Américaine au meilleur de sa forme cet été, alors elle aurait toutes ses chances, elle qui ne lâche rien quand elle a un objectif en tête. Ensuite, elle aurait à affronter une Garbiñe Muguruza (n°12) en manque de forme ou Karolina Pliskova (n°8) en quarts de finale. Tout est possible dans ce tableau pour la Roumaine.

DkqIXgcVAAAtMJ5L’autre favorite qui se dégage en vue de cet US Open est pour nous la tenante du titre, Sloane Stephens (n°3). En effet, l’Américaine reviendra sur la terre de ses exploits de l’an passé et elle aura forcément de bons souvenirs en tête. De plus, elle joue chez elle et cela peut l’aider, même si elle devra faire attention à ne pas faire comme Jelena Ostapenko (qui a perdu cette année au premier tour à Roland-Garros alors qu’elle était tenante du titre). Même si elle n’a pas eu de gros résultats cet été, souvenons-nous tout de même que Stephens a atteint la finale à Roland-Garros cette année, sur une surface qui n’est pas sa meilleure, et qu’elle a atteint son meilleur classement ! Elle devrait au moins atteindre les quarts de finale, où elle tomberait sur Elina Svitolina (n°7), et la première grosse difficulté viendrait en demies face à Simona Halep (n°1). Enfin, s’il fallait trouver une troisième favorite au titre à New York, ce serait pour nous Angelique Kerber (n°4), vainqueur à Wimbledon en juillet. Elle a subi un petit coup d’arrêt depuis, mais elle peut toujours être dangereuse dans un tournoi du Grand Chelem. On se souvient que l’Allemande détient désormais trois titres Majeurs et qui nous dit qu’elle n’aura pas envie de soulever un nouveau trophée après avoir regoûté à la joie d’un titre en Grand Chelem ? De plus, elle a déjà remporté l’US Open en 2016, il y a deux ans, et aura envie de montrer que son succès à Wimbledon n’était pas qu’un coup d’éclat après son année 2017 catastrophique. L’Allemande devrait atteindre les quarts de finale sans aucun souci, où elle pourrait retrouver Caroline Garcia (n°6) ou Jelena Ostapenko (n°10). En demies, Petra Kvitova (n°5) ou Caroline Wozniacki (n°2), deux joueuses blessées il y a peu, se dresseraient sur son chemin. Autant dire tout de suite qu’il n’y a là rien d’insurmontable !

Serena Williams outsider, Caroline Garcia meilleure joueuse française ?

DlVv4WBXsAAdWUfComment ne pas mettre Serena Williams (n°26) comme une sérieuse outsider pour cet US Open ? L’Américaine peut toujours être dangereuse en Grand Chelem, en atteste sa récente finale à Wimbledon après des semaines à chercher son niveau de jeu. De plus, elle vise toujours les 24 titres en Grand Chelem, un objectif qu’elle a à cœur d’atteindre avant de raccrocher définitivement ses raquettes. Cependant, elle n’a pas eu de très bons résultats cet été, perdant au premier tour à San Jose, puis déclarant forfait à Montréal avant de perdre au deuxième tour à Cincinnati. De plus, le tirage au sort ne l’a pas épargnée : elle pourrait retrouver sa sœur Venus Williams (n°16) dès le troisième tour, pour ensuite défier la n°1 mondiale Simona Halep en quarts de finale. Autant dire tout de suite que si elle veut gagner ce précieux 24ème titre en Grand Chelem, Serena va devoir se retrousser les manches ! 

DlUu6OpV4AAjv0IPour nous, deux autres outsiders pourraient se dégager. Il s’agit tout d’abord d’Aryna Sabalenka (n°25), qui est sur la pente ascendante ces dernières semaines. Après avoir atteint le troisième tour à Montréal, la Biélorusse s’est hissée jusqu’en demies à Cincinnati, en battant notamment Karolina Pliskova (n°8), Caroline Garcia (n°6) et Madison Keys (n°14) avant de chuter contre Simona Halep (n°1). Cette semaine, elle est encore en lice à New Haven où elle disputera les demi-finales ce vendredi. Attention toutefois à ne pas voir la fatigue s’accumuler et à récupérer avant le début du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison. Cependant, Sabalenka devra réaliser de nouveaux exploits pour aller loin à New York. En effet, elle pourrait retrouver Petra Kvitova (n°5) dès le troisième tour et Kiki Bertens (autre joueuse en forme) ou Caroline Wozniacki (n°2) en quarts de finale. Rien ne sera joué d’avance pour la Biélorusse ! Enfin, pourquoi pas placer Maria Sakkari (n°32) comme une dernière outsider ? Elle a récemment atteint la finale du tournoi de San Jose, et même si elle a un peu marqué le pas à Montréal et Cincinnati, elle a montré qu’elle avait fait beaucoup de progrès ces derniers temps. La Grecque sera tête de série pour la première fois dans un tournoi du Grand Chelem et devrait se hisser au minimum au troisième tour, où un premier obstacle se dresserait en la personne de Karolina Pliskova (n°8). Si jamais elle passait Garbiñe Muguruza (n°12) en huitièmes, elle pourrait même s’offrir un premier quart de finale majeur de gala contre Serena Williams (n°26) ou Simona Halep (n°1).

DlTt8sxUwAEC3xDPour finir, qu’en est-il des joueuses françaises ? Comme souvent Caroline Garcia (n°6), notre meilleure Tricolore au classement WTA, semble la mieux placée pour aller le plus loin possible. La Lyonnaise semble revenir un peu en forme après ses quarts de finale à Montréal et plus récemment à New Haven, mais attention à la fatigue. Attention aussi à un phénomène présent depuis le début de la saison : Garcia bloque dès que son jeu ne se met pas en place et perd souvent contre des joueuses qui la mettent en difficulté. Elle semble ne pas parvenir à franchir ce cap qui l’avait fait exploser en fin de saison dernière et cherche toujours à atteindre le niveau qui avait été le sien sur cette période. Si on regarde le tableau, la Française devrait atteindre au moins les huitièmes de finale, où elle retrouverait Maria Sharapova (n°21) ou Jelena Ostapenko (n°10). si elle passe ce premier obstacle, les choses seraient plus compliquées en quarts contre Angelique Kerber (n°4). Nous ne la voyons ainsi pas aller plus loin qu’un quart de finale, ce qui serait déjà pas mal ! Le tirage au sort n’ayant pas été clément avec les autres françaises, dur de trouver une autre favorite dans le clan tricolore. Alizé Cornet (n°33) pourrait rencontrer Kerber dès le deuxième tour et Kristina Mladenovic (n°54) rencontrerait Garcia au troisième tour.

Vous aussi, votez pour vos favorites du tableau féminin de cet US Open :

Crédits photos : @SitTanyusha@WeAreTennisFR, @infosportplus, @Smash_Court, @BalleDeDebreak, @RC_Sports, @WTA_insider, @livetennis

À LIRE AUSSI :

US Open – Stefanos Tsitsipas, révélation de l’année ?

 

 

Alexander Zverev, Stefanos Tsitsipas et Denis Shapovalov sur le podium : le classement de la Next Gen
 

3 réflexions au sujet de “Nadal, Djokovic, Halep, Stephens : qui sont les grands favoris pour l’US Open ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s