TOURNOIS

Roland-Garros – Les larmes de Benneteau, Wozniacki express, l’amortie de Cornet, Parmentier au bout de l’effort : l’actu décalée #4

Vous commencez à être habitués de lire notre article décalé qui reprend divers éléments la journée écoulée à Roland-Garros. Mais comme nous ne nous reposons jamais sur nos lauriers, nous essayons chaque jour de rendre cette rubrique plus attrayante pour vous. Encore une fois, si vous voulez suivre les résultats des matchs en temps réel, rendez-vous sur notre compte Twitter et en images sur notre page Facebook. Ce mercredi, il s’est passé beaucoup de choses Porte d’Auteuil. Nous avons donc essayé de recueillir pour vous quelques mots des joueurs (principalement Français), mais aussi des statistiques intéressantes pour corroborer le jeu pur et dur. Aussi, nous vous proposons des vidéos des plus beaux points de la journée, ainsi que quelques insolites qui font partie de la vie du tournoi. Que vous veniez de rentrer du travail ou que vous ayez suivi cette journée depuis votre canapé, plongez-vous dans ce récapitulatif pas comme les autres et n’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez avec un petit commentaire !

DeTc9WcV0AAsmfN


Pensées…

DecrAx8X0AA2W40« Je suis pas trop content de mon jeu, mais à la fin c’est suffisant pour gagner aujourd’hui. J’ai beaucoup de soutien, je trouve que beaucoup de monde me donne de l’énergie. Le coude, ca va même si c’est pas à 100%. » Novak Djokovic, qualifié pour le 3ème tour.

En chiffres

6

C’est le nombre Frenchies qui ont gagné ce mercredi, et ils étaient nombreux sur les courts de la Porte d’Auteuil (10 au total) ! Trois hommes sont revenus après les orages de ce mardi pour terminer leur match du premier tour, et ils sont tous les trois sortis vainqueurs : Pierre-Hugues Herbert (qui a sorti Peter Polansky en quatre sets), Julien Benneteau (vainqueur de Leonardo Mayer en quatre sets) et Jérémy Chardy (qui a dominé Tomas Berdych en cinq manches). Le premier Tricolore qualifié pour le troisième tour aura été Gilles Simon (n°65), qui a dominé l’Américain Sam Querrey (n°15) au bout de l’effort, en quatre sets 1-6, 7-6 (3), 6-4, 6-1. En soirée, Gaël Monfils (n°37) a aussi franchi le deuxième tour plus aisément, en dominant le Slovaque Martin Klizan (n°117) en trois sets 6-2, 6-4, 6-4. Dans le tableau féminin, elles n’étaient que deux mais elles se sont affrontées. Au bout de l’effort et après plus de trois heures de jeu, Pauline Parmentier (n°73) s’est qualifiée pour le troisième tour en éliminant Alizé Cornet (n°34) en trois sets 6-7 (2), 6-4, 6-2. Deux autres Français ont perdu contre plus forts qu’eux : Corentin Moutet (n°141) a échoué face au Belge David Goffin (n°9) 7-5, 6-0, 6-1 alors que Benoît Paire (n°51) a lutté pendant cinq sets, cédant finalement après avoir mené deux manches à une contre le Japonais Kei Nishikori (n°21) 6-3, 2-6, 4-6, 6-2, 6-3. Enfin, Lucas Pouille (n°16) n’a pas eu le temps de finir sa rencontre face à Cameron Norrie (n°85), interrompue par l’obscurité alors que le Nordiste menait deux sets à un.

 

5

C’est le nombre de sets qu’il aura fallu respectivement au n°3 et au n°5 mondial pour franchir le deuxième tour ce mercredi. Ils ont même été tous les deux menés deux manches à une par leurs adversaires respectifs.  En difficultés, Alexander Zverev s’en est tout de même sorti face à Dusan Lajovic (n°60) 2-6, 7-5, 4-6, 6-1, 6-2. Ce fut encore plus dur pour Grigor Dimitrov face à Jared Donaldson (n°57), battu sur le fil 6-7 (2), 6-4, 4-6, 6-4, 10-8. Inquiétant pour la suite du tournoi ?

 

36

Julien Benneteau (n°62) est âgé de 36 ans et 5 mois. En passant le premier tour de Roland-Garros ce mercredi en battant Leonardo Mayer (n°42) en quatre sets, il est devenu le joueur français le plus âgé vainqueur d’un match Porte d’Auteuil. Le précédent record était détenu par Stéphane Robert (éliminé cette année lors des qualifications), qui avait tout juste 36 ans en 2016.

51

C’est le nombre de minutes passées sur le court par la n°2 mondiale Caroline Wozniacki ce mercredi. Rentrée aux alentours de 19h sur le Court Philippe Chatrier, la Danoise n’a pas voulu perdre de temps, le programme ayant pris un peu de retard à cause des orages de ce mardi soir (Jérémy Chardy et Tomas Berdych sont venus terminer leur rencontre du premier tour, un match joué en cinq sets).  En moins d’une heure, Wozniacki a donc battu son adversaire du deuxième tour, la qualifiée espagnole Georgina Garcia Perez (n°219), en deux sets 6-1, 6-0, ne lâchant qu’un petit jeu au passage… Au jeu du « Caroline express », la Danoise bat donc Caroline Garcia, qui n’avait mis que 58 minutes mardi pour passer le premier tour !

DedmVYKWkAAI8J5

Pensées #2…

DedNuFbXUAIKx2M« C’est mon dernier , j’avais envie de bien faire. À mon âge, gagner un tour dans un tournoi du Grand Chelem, c’est un tournoi réussi. En plus, je m’offre un match contre Del Potro, peut-être sur le central. Je vais tout faire pour aller chercher la victoire. » Julien Benneteau, qualifié pour le 2ème tour.

Coups d’éclat

Pour ses débuts Porte d’Auteuil ce mercredi, la n°1 mondiale Simona Halep a été malmenée pendant un set. Mais elle s’est vite reprise, démontrant toutes ses qualités de défense comme sur ce point qu’elle a conclu d’un très beau revers gagnant long de ligne. 

Pour son dernier Roland-Garros, Julien Benneteau (n°62) voulait au moins passer un tour… Ce qui est chose faite, grâce à des coups comme ce magnifique passing de revers frappé en bout de course par le Bressan. Profitez bien, on ne le reverra peut-être plus très longtemps Porte d’Auteuil !

Le talent de Grigor Dimitrov (n°5), on en parle souvent. Mais qu’est-ce que c’est beau quand on le voit jouer des points comme celui-ci, au début de son deuxième tour sur le Court 18. Une amortie bien sentie, alors que le Bulgare était loin derrière sa ligne de fond de court.

L’amortie, encore ce coup… Quand c’est utilisé avec parcimonie et bien distillé, ça donne du beau spectacle, d’autant plus sur terre battue qui se prête parfaitement à cela. Alizé Cornet l’a compris, et elle en use parfois avec délicatesse, comme sur ce coup lors de son deuxième tour face à sa compatriote Pauline Parmentier.

Pensées #3…

Dec4TklXcAELB5R« J’étais très nerveux, le match a changé et je suis resté dedans. J’ai pris ma chance et je suis très heureux d’avoir gagné ici, c’est la première fois que je joue sur le central. (…) Jouer à la maison, c’est une grande chance. » Jérémy Chardy, qui a battu Tomas Berdych au 1er tour.

DeNiKuDXUAAr4zI« Super expérience, j’ai beaucoup appris. Je suis encore un peu juste, j’ai besoin d’entraînement et j’ai pas le niveau pour rivaliser avec ces joueurs-là. J’ai forcément des regrets sur la balle de set. Je vais revenir plus fort. » Corentin Moutet, battu au 2ème tour par David Goffin.

DedZC-FXUAEHbhR« C’était très dur, la mise en route a été très longue. Il servait bien et il frappait fort des deux côtés. Il y a un jeu qui a tourné et j’ai réussi à me sentir de mieux en mieux sur mes services. Ça se joue jamais à grand chose. » Gilles Simon, qualifié pour le 3ème tour.

Insolites

Avoir les larmes aux yeux et pleurer lors d’un premier tour dans un tournoi du Grand Chelem, c’est extrêmement rare. Pourtant, c’est bien ce qui est arrivé à Julien Benneteau, et pour cause : c’est son dernier Roland-Garros et le Bressan avait à cœur de bien faire. Au moment de servir pour le gain du match, il avait déjà les larmes aux yeux et l’émotion a pris le dessus une fois ce dernier point remporté, ce qui fut beau à voir…

Roland-Garros, ça ne se passe pas que Porte d’Auteuil ! Pendant deux semaines, c’est tout Paris qui vibre au son des balles et des « Vamos » (ou « Come on », comme vous préférez). Voilà pourquoi l’opération « Roland-Garros dans la ville » a été lancée ce mercredi, avec un nouveau court installé… sous la Tour Eiffel, en plein cœur de la capitale ! Karolina Pliskova et Marin Cilic étaient là pour inaugurer cette opération, leurs impressions étant relayées sur le compte Twitter du tournoi. Et sur notre blog, en exclu rien que pour vous.

Les jambes, au tennis, sont un élément essentiel. Alors, quand on joue cinq sets sur la terre battue de Roland-Garros et qu’on commence à avoir des crampes, il devient plus dur de s’en servir. Le coup qui s’en ressent parfois le plus, c’est le service. L’Américain Jared Donaldson l’a appris à ses dépens au cinquième set de sa rencontre face à Grigor Dimitrov. Résultat : il a servi à la cuillère, ce qui n’est pas sans rappeler un certain vainqueur à Paris en 1989…

Pensée #4…

DedxCjJW0AAmO6I
« Le match était un peu bizarre, il prend beaucoup de risques. J’ai essayé de mettre la balle dans le terrain et d’être solide. Je me suis tordu le genou, j’espère que ce n’est pas trop grave. Je viens de gagner mon match, je suis content. » Gaël Monfils, qualifié pour le 3ème tour.

Ded8cuBXUAAh5C9« C’était un super match, une belle bagarre mais il faut un vainqueur et heureusement c’était moi. J’aimerais parler encore avec vous mais j’ai vraiment besoin d’aller récupérer. (…) Merci à toute mon équipe aussi, et c’est pas fini. » Pauline Parmentier, qui a battu Alizé Cornet au 2ème tour.

 

À LIRE AUSSI :

Roland-Garros – L’actu décalée de la quinzaine #3

 

Roland-Garros – L’actu décalée de la quinzaine #2

 

Roland-Garros – L’actu décalée de la quinzaine #1

3 réflexions au sujet de “Roland-Garros – Les larmes de Benneteau, Wozniacki express, l’amortie de Cornet, Parmentier au bout de l’effort : l’actu décalée #4”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s