Infos

Federer, Azarenka, Cornet, la Coupe Davis… les infos de la semaine

Sur ce blog, nous essayons de vous donner envie de lire les articles l’on écrit pour vous. C’est une passion que de vous parler de tennis au quotidien, et nous souhaitons que vous preniez le plus de plaisir possible à venir ici et à lire nos articles. Voilà pourquoi nous ne voulons pas multiplier les articles au quotidien, comme le font certains sites spécialisés. Cependant, nous essayons d’évoluer et d’innover pour vous. Une fois par semaine, nous avons donc décidé de vous faire un petit point sur les infos de la planète tennis dans une nouvelle rubrique qui paraît désormais tous les samedis. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez et à partager notre blog et nos articles autour de vous. Car sans lecteurs, que serions-nous ?


  • Madrid : les forfaits s’enchaînent, malgré une bonne nouvelle…

DcXWn3yXkAEW-aWLe tournoi de Madrid, Masters 1000 chez les messieurs et Premier Event chez les dames, débutera ce dimanche en Espagne. Tout au long de la semaine, les forfaits se sont enchaînés pour le tournoi madrilène, et pas des moindres. Chez les hommes, ce sont Jo-Wilfried Tsonga (n°36) et Stan Wawrinka (n°25) qui ont annoncé qu’ils ne viendraient pas. On se rappelle que le Français s’était fait opéré du genou gauche en mars suite à une fissure du ménisque. Tsonga sera aussi absent du tournoi de Rome, et on ne sait pas pour le moment s’il jouera à Roland-Garros. Comme il l’a déclaré : « Une reprise le plus tôt possible serait la bienvenuePlus vite je serai de retour, plus vite les résultats reviendront aussi. Pour moi, c’est important de bien faire les choses pour ne pas augmenter les délais. Mais on ne s’est mis aucun objectif (de date). Le seul objectif, c’est que mon genou soit de nouveau opérationnel et au maximum de ses capacités. J’ai repris l’entraînement il y a une dizaine de jours. Je ne suis évidemment pas encore à 100 %. Je ne peux pas me déplacer encore comme je l’aimerais. » En ce qui concerne le Suisse, il ne se sent toujours pas prêt à revenir sur les courts, lui aussi à cause de son genou, cause de son absence depuis le milieu de la saison 2017. Wawrinka est descendu au 25ème rang mondial et on attend désormais de savoir quand il reviendra sur les courts. Même chose pour David Ferrer, mais pour une autre raison : récemment devenu papa, il avait déjà renoncé à jouer le tournoi de Barcelone. Il a déclaré forfait cette semaine pour le tournoi de Madrid, ne donnant aucune date pour son retour à la compétition. Du côté des dames, le tournoi débute ce samedi et c’est la jeune maman Serena Williams (n°449) qui a déclaré forfait. Titrée en 2012 et 2013, elle a annoncé ne pas se sentir assez compétitive pour se rendre en Espagne. Dans un communiqué officiel, il est indiqué qu’elle a « besoin d’une charge d’entraînement supplémentaire avant de reprendre la compétition ». La verra-t-on à Rome ?  On devrait, car elle est inscrite à ce tournoi, tout comme elle est inscrite à Roland-Garros. Mais on peut comprendre qu’elle veuille prendre le temps après avoir repris la compétition trop tôt à Indian Wells et Miami au mois de mars… Ajoutez à ce forfait celui de l’Allemande Angelique Kerber (n°11) et de la Suissesse Belinda Bencic (n°72), qui ne sera présente ni à Madrid, ni à Rome. Une fracture du pied, due au stress, l’empêche de jouer depuis quelques semaines. Elle est toujours inscrite pour disputer Roland-Garros, si elle a récupéré de cette blessure d’ici là. Sa dernière apparition remonte au tournoi d’Indian Wells où elle avait perdu au deuxième tour contre Jelena OstapenkoEt la bonne nouvelle dans tout ça ? Il s’agit de la présence de Victoria Azarenka (n°99) ! Engluée dans les problèmes juridiques pou al garde de son fils Léo, elle ne pouvait quitter les États-Unis jusque-là. Ce qui semble être derrière elle, car elle est déjà présente à Madrid (avec son fils, bien sûr) pour disputer le tournoi préparatoire à Roland-Garros. Sur Twitter, la Biélorusse a donc confirmé sa présence à Madrid, mais aussi à Rome et Roland-Garros. Cela devrait être un plaisir de la revoir sur les courts en terre battue, surtout si elle affiche la même forme qu’à Indian Wells et Miami où elle avait effectué de beaux parcours pour une reprise, ce qui lui a permis de faire son retour dans le Top 100.

  • Et la demi-finale de Coupe Davis France-Espagne se jouera à … Lille !

DcW5GcCWsAYKEUHAussi surprenant que cela puisse paraître, la Fédération Française de Tennis (FFT) a une nouvelle fois choisi la ville de Lille pour accueillir une rencontre de Coupe Davis. En 2017, la demi-finale (face à la Serbie) et la finale victorieuse (face à la Belgique) s’étaient déjà jouées au Stade Pierre-Mauroy, qui peut accueillir jusqu’à 27 000 personnes en configuration tennis. En 2014, la finale perdue face à la Suisse s’était aussi jouée dans le stade des joueurs de foot de Lille. Du 14 au 16 septembre 2018, la demi-finale entre la France et l’Espagne (avec ou sans Nadal ?) se jouera à nouveau dans la même enceinte, sur dur et dans des conditions indoor. Ce qui semble être le mieux pour les joueurs français et surtout pour contrer les espagnols, si à l’aise sur terre battue mais moins en indoor. En effet, si on prend l’exemple du n°1 mondial Rafael Nadal, il n’a jamais gagné le Masters, qui se joue en indoor, et il compte très peu de titres dans ces conditions de jeu. Dans un communiqué publié ce vendredi, la FFT a précisé : « Conformément au choix de Yannick Noah, capitaine de l’équipe de France, les matchs se dérouleront sur dur et avec le toit fermé. » De plus, en conférence de presse alors qu’il dispute les qualifications à Madrid, Pierre-Hugues Herbert s’est aussi exprimé sur ce choix d’aller jouer à Lille : « Je veux bien que ce soit un peu difficile pour les supporters, mais si on veut rassembler un maximum de monde, il n’y a pas 36 000 salles de cette capacité. Il y a peut-être une possibilité pour que Rafa (Nadal) vienne et je pense que ça peut être une très belle fête. Plus on est de gens, plus la fête sera grande et jolie. Autant partager avec un maximum de monde. Très sincèrement, j’espère que Nadal viendra. J’espère pour la Coupe Davis que les meilleurs la jouent. L’objectif c’est quand même ça. » Rendez-vous mi-septembre pour partager cette fête, alors !

DcW2adhW0AAN3fJ

  • Roger Federer parle de sa décision de ne pas jouer sur terre battue et surprend avec un changement dans son calendrier.

DcReR61W0AAkRQXLe n°2 mondial Roger Federer a fait parler de lui à propos de deux sujets cette semaine. Présent en Zambie pour une de ses associations, il est d’abord revenu sur sa décision de ne pas disputer la saison sur terre battue, s’expliquant plus en détails. Il a notamment déclaré : « Je n’ai plus 25 ans et j’ai besoin de garder de l’énergie pour Wimbledon. J’aime l’herbe plus que la terre battue, c’est pourquoi je ne joue pas cette partie de la saison. » Au moins c’est clair, et on peut donc douter de sa présence à Roland-Garros d’ici la fin de sa carrière. Federer a aussi parlé du développement du tennis en Afrique, déclarant : « Il y a beaucoup de travail à faire. Mon rêve serait de voir un jour un joueur de ce pays (la Zambie) gagner un tournoi Majeur. Mais il faut beaucoup de travail pour atteindre cet objectif. Il faut réussir à avoir plus de courts de tennis, de balles, de raquettes et aussi avoir de grands entraîneurs. » Enfin, le recordman des victoires en Grand Chelem a surpris son monde en ajoutant un programme à sa préparation pour Wimbledon. Comme nous vous l’avions annoncé la semaine dernière, il ne devait jouer que le tournoi de Halle avant le Grand Chelem londonien. Pourtant, il a annoncé cette semaine qu’il se rendrait à Stuttgart pour disputer le tournoi ATP 250 qui se déroulera du 11 au 17 juin prochain. Ce choix se justifie-t-il par l’idée de retrouver la place de n°1 mondial, ou par l’idée de se préparer au mieux pour Wimbledon ? On vous laisse réfléchir là-dessus…

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FFederer%2Fposts%2F10156286273159941&width=500

  • Alizé Cornet face à l’ITF dans l’affaire des trois no show.

DcbcMMeW4AABEqlCe mardi, la Française Alizé Cornet a passé une audience disciplinaire à Londres, au siège de l’ITF, pour ses trois no show lors de contrôles antidopage. Lors de cette audience, c’est la saison, voire la carrière de la Niçoise qui se jouait. À 28 ans, elle risque gros si elle est reconnue coupable devant le tribunal indépendant de l’ITF, réuni à huis clos. En effet, le règlement prévoit une suspension de deux ans ou, en fonction des circonstances, d’un an, pour une telle faute. La décision de l’ITF pourrait tomber juste avant le début de Roland-Garros le 27 mai. Cornet pourrait alors faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), sans aucune garantie que la sanction soit suspendue. Alizé Cornet se retrouve dans le collimateur non pas pour un contrôle positif, mais pour trois manquements à ses obligations de localisation auprès de son autorité antidopage en moins de douze mois. Devant le tribunal indépendant de l’ITF, où la joueuse devrait se présenter avec ses avocats, l’enjeu sera de démontrer qu’une circonstance totalement extérieure à sa volonté a empêché le contrôle et qu’elle a été de totale bonne foi. « On n’a pas fait d’erreur sur ce troisième no-show survenu fin octobre. J’étais chez moi mais les contrôleurs n’ont pas réussi à me joindre. Il y a eu un énorme malentendu. C’est pour ça que j’ai bon espoir que ce troisième no-show puisse me blanchir car ce n’est pas ma faute », avait déclaré Cornet à L’Equipe en janvier. 

  • Du changement cette année à Wimbledon.

DcLd225XUAAni2GDepuis quelques années maintenant, tous les ans les prize money des tournois du Grand Chelem augmentant. Les organisateurs du tournoi de Wimbledon n’ont pas dérogé à la règle, en annonçant que les gains du tournoi 2018 seront de 34 millions de livres (plus de 38 millions d’euros). Par rapport à 2017, les gains sont donc en hausse de 7,6%. Les vainqueurs des deux tableaux de simple empocheront 2,25 millions de livres (soit plus de 2,5 millions d’euros). Le prize money de Wimbledon est désormais supérieur à celui de l’Open d’Australie (55 millions de dollars australiens, soit plus de 34 millions d’euros). Mais il reste inférieur à celui de Roland-Garros, qui est de 39,2 millions d’euros pour l’année 2018. Les organisateurs de l’US Open devraient bientôt annoncer leur dotation. Autre information, elle concerne les têtes de série des tableaux de simple. Vous ne le savez peut-être pas, mais Wimbledon est le seul tournoi du Grand Chelem à pouvoir choisir l »‘ordre des 32 têtes de série, indépendamment du classement (les résultats historiques des joueurs sont en général pris en compte). Ainsi, les règles sont mêmes différentes chez les hommes et les femmes, ce qui devrait permettre à Serena Williams de figurer parmi les têtes de série et pas Andy Murray, le chouchou du pays ! Classé 39ème joueur mondial, Murray ne pourrait donc pas figurer dans les 32 têtes de série du Grand Chelem londonien. Voilà aussi pourquoi Murray voulait revenir en disputant des tournois Challengers en mai, ce qui lui est impossible car il serait obligé de jouer à Roland-Garros, ce qu’il refuse (nous vous l’avions expliqué la semaine dernière). Il a ensuite trop de points à défendre au Queen’s pour espérer remonter à temps au classement. Du côté de Serena Williams, le fait qu’elle ait déjà gagné le tournoi à de nombreuses reprises et qu’elle n’a presque pas joué depuis début 2017 en raison de sa grossesse et des complications qui en ont suivi devraient pousser les organisateurs à lui réserver une place de tête de série. Une inégalité qui, pour une fois, va dans le sens de la femme plutôt que de l’homme…

  • Coupe Davis : un candidat nommé Llodra.

DcE6igXUQAAjTsnNous l’avons appris en fin de semaine dernière : Michael Llodra, retraité des courts depuis 2014, se verrait bien comme un candidat à la succession de Yannick Noah au poste de capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis. Au micro de RMC, il s’est déclaré prêt à reprendre le flambeau : « C’est un poste qui m’intéresse vu la proximité que j’ai pu avoir avec cette équipe de France. Cette équipe a toujours été un moteur pour moi. Et ça m’a permis de vivre d’énormes satisfactions et des moments qu’on rêve de vivre quand on est gamin. Donc effectivement, je suis candidat au poste de capitaine. » Le message est donc clair, la course à la succession de Noah est désormais lancée, d’autant plus qu’à ce qu’il paraît, Fabrice Santoro serait aussi un candidat potentiel…

  • Carnet Blanc : Marin Cilic s’est marié.

Db5rv0pXcAANdfZSamedi 28 avril, le Croate et n°4 mondial Marin Cilic s’est marié à Kristina Milković à Dubrovnik, en Croatie. Il y avait beaucoup de monde à cette cérémonie, avec environ 400 invités, même si les deux tourtereaux ont essayé de garder cela le plus privé possible. La lune de miel n’est pas prévue avant l’été, Cilic ayant plusieurs tournois à disputer avant Roland-Garros, dont notamment Madrid et Rome. Il a d’ailleurs repris tout de suite la compétition cette semaine à Istanbul, où il a perdu d’entrée au deuxième tour face à Malek Jaziri (n°78) en deux sets 6-4, 6-2. Suite à cette défaite prématurée, il a cependant remis en doute sa participation au Masters 1000 madrilène. Affaire à suivre.

 

À LIRE AUSSI :

Federer, Wawrinka, Serena Williams, Djokovic… Les infos de la semaine

 

ATP – Classement NextGen : Zverev en tête, Tsitsipas grappille des points

6 réflexions au sujet de “Federer, Azarenka, Cornet, la Coupe Davis… les infos de la semaine”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s